Les inscrits demandeurs d'emploi en France

Tout le monde parle des demandeurs d'emploi. Mais la presse nous noie dans des chiffres qui ne représentent que ce que l'on veut bien nous montrer. Dans cet article nous allons aborder pour mieux le comprendre le paysage de la précarité salariale.

L'indemnisation des demandeurs d'emploi fait partie de la protection sociale des salariés. 

C'est un régime d'assurance des salariés payé avec les cotisations sociales sur leur salaire. C'est ce que les employeurs appellent les charges sociales. Les employeurs doivent reverser une cotisation d'assurance perte d'emploi du salaire du salarié à l'Unédic (grâce à la richesse que le salarié a produit par son travail pour cet employeur). C'est pour le salarié une des compensations, gagnées par les luttes à cause de la mise en subordination par le contrat de travail à l'employeur, sur la maltraitance imposée par la gestion humaine ou les cadences nécessaires afin de garantir la rente du possédant des moyens de production.

Mais maintenant l'impôt aux citoyens se substitue de plus en plus aux cotisations des travailleurs pour les employeurs exonérés de charges. C'est une baise du salaire du salarié que celui ci ne voit pas, sauf quand il doit payer de plus en plus cher sa mutuelle, ses assurances ou des taxes...

Le rôle de pôle emploi est d'inscrire comme demandeur d'emploi, de déterminer les droits à l'indemnisation, de verser les allocations et de faire profiter, si les demandeurs y ont droit, des mesures qu'elle met en place pour favoriser le retour à l'emploi.

Donc les missions de Pôle emploi sont :

  • L'indemnisation des demandeurs d'emploi qui y ont droit,
  • Le placement auprès d'un employeur,
  • La gestion des moyens de formations des demandeurs d'emploi pour une reprise d'emploi,
  • Et fournir les éléments de statistiques.

Pour s'inscrire comme demandeur d'emploi, il est nécessaire d'être à la recherche d'un emploi.

 Certaines conditions sont exigées pour l'inscription:

  • Être à la recherche d'un emploi, accéder au marché du travail, être en règle avec leur situation pour les étranger. Nul ne peut être inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi, quelle qu'en soit la catégorie ou y être maintenu, s'il n'est pas à la recherche d'un emploi.


Comment sont calculés les chiffres du nombre de demandeurs d'emploi © FRANC SERRES et Pôle emploi Comment sont calculés les chiffres du nombre de demandeurs d'emploi © FRANC SERRES et Pôle emploi

 

Les inscrits demandeurs d'emploi par catégorie de janvier 1996 à juin 2019 © FRANC SERRES Les inscrits demandeurs d'emploi par catégorie de janvier 1996 à juin 2019 © FRANC SERRES

On remarque sur ce graphique que la diminution de la catégorie A depuis quelques années se fait au détriment des catégorie B et C. Ceci indique que les demandeurs d'emploi bascule dans du salariat précaire pour qu'ils ne soient plus comptabilisés officiellement comme demandeurs d'emploi. Comme en Allemagne quelques heures de travail par mois suffisent pour ne plus être comptabilisé comme demandeur d'emploi mais comme travailleur précaire, ou il suffit aussi d'être en formation ou en maladie une journée dans le mois pour ne plus être considéré comme demandeur d'emploi, etc.

C'est jouer sur un travailleur qui mutualise plusieurs emplois sur le mois pour vivre avec un revenu minimum et atteindre le plein emploi, en transformant cette situation d'emploi en plusieurs salariés en grande précarité pour diminuer la catégorie A.

Pôle emploi peut ainsi jouer :

  • Sur un roulement sur les autres catégories, avec un étalement des demandeurs d'emploi sur l'emploi CDD par exemple, et diminuer ainsi sont chiffre réel de la catégorie A.
  • Sur la complexité d'inscription pour dissuader, radier et orienter vers l'assistance sociale de l'état.

Tout cela, bien sûr, est surtout financé avec les cotisations sociales du mutualisme des salariés (d'où une partie de l'explication des déficits) et par l'impôt des classes moyennes et des populations pauvre (taxes).

Total des inscrits demandeurs d'emploi de janvier 1996 à juin 2019 © FRANC SERRES Total des inscrits demandeurs d'emploi de janvier 1996 à juin 2019 © FRANC SERRES

Sur ces 10 dernières années nous avons eu 3 000 000 de plus d'inscrits demandeurs d'emploi, mais aucune médiatisation sur le sujet, et surtout aucune analyse sur la mise en précarité de plus de 6 000 000 d'inscrits demandeurs d'emploi. Il faudrait rajouter à ce chiffre les inscrits au RSA et les sans abris non inscrits à Pôle emploi. Peut-être est-ce une explication valable à l’insurrection gilet jaune ?

 

Analyse du nombre d'inscrits demandeurs d'emploi © FRANC SERRES Analyse du nombre d'inscrits demandeurs d'emploi © FRANC SERRES

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.