Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 avr. 2018

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Dis! T'as une kippa?

Berlin 17 avril, un jeune est agressé parce qu’il porte la kippa. Un mouvement émerge «BerlinPorteLaKippa». La Kippa devient ce 25 avril le symbole de rassemblements populaires à Berlin et dans de grandes villes allemandes contre l’antisémitisme, toutes les formes de racisme. Par contre en France, un manifeste contre le nouvel antisémitisme signé par 300 personnalités vise à diviser notre société.

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France vit depuis quelques temps un antisémitisme meurtrier, insoutenable contre lequel il est urgent de lutter. Seulement voilà, 300 personnalités prétendent vouloir lutter contre l’antisémitisme en publiant un « Manifeste contre le nouvel antisémitisme » d’une violence inouïe, tant il est excluant parce que rejoignant le combat identitaire. Un tel texte ne peut que renforcer l’antisémitisme, ainsi que toutes les formes de racisme. Quand on sait que le manifeste a été rédigé par Philippe Val, que parmi les signataires figurent Nicolas Sarkozy, Eric Ciotti, Manuel Valls, Laurent Wauquiez, et bien d’autres, alors il est clair que l’objectif est bien d’hystériser la société, de la cliver davantage plutôt que de la rassembler, surtout pas d’aller au fond du problème. D’ailleurs, on se demande bien ce que Bernard Cazeneuve et Annettz Wieviorka font dans cette galère.

Heureusement que d’autres textes aussi brillants et émouvants les uns que les autres s’insurgent contre ce violent manifeste, comme la magnifique et douloureuse tribune  Le manifeste contre le nouvel antisémitisme, une logique dévastatrice de Claude Askolovitch, l’excellent texte « Nouvel antisémitisme », un manifeste « partiel » et « partial »  de Michel Wieviorka,  la très poignante contribution En tant que juive de Nicole Lapierre. et la profonde analyse Contre l'antisémitisme, avec détermination et sang froid de Dominique Vidal

L’Allemagne aussi est confrontée à une vague d’antisémitisme de plus en plus violente. A Berlin, le 17 avril dernier, un jeune portant une kippa s’est fait agresser à coups de ceinture, alors qu’il se promenait dans le quartier alternatif et populaire de Prenzlauer Berg à Berlin. L’agresseur a crié plusieurs fois « yahoudi », le terme arabe pour « juif ». La victime avait filmé une partie de l’incident et a diffusé la séquence en ligne, déclarant plus tard aux médias allemands qu’il était  arabe Israélien et étudiait à Berlin et qu’il avait porté la kippa pour prouver à un autre ami que Berlin n’était pas une ville aussi antisémite que les rumeurs ne l’affirmaient.  

Le Conseil central des Juifs appelle à un rassemblement pour ce mercredi 25 avril, le mot d’ordre avec le hashtag

#BerlintraegtKippa ou BerlinPorteLa Kippa émerge, appelant les Berlinois à se rassembler. Cet appel prend de l’ampleur et le hashtag est complété par le titre en berlinois à la Une du quotidien tageszeitung  « Haste mal ‘ne Kippa » ? Dis, t’as une kippa ? avec le mode d’emploi pour en fabriquer une, car bien sûr, tout le monde ne porte pas de kippa. Chacun*e est invité*e à confectionner sa kippa avec la couleur de son choix. Puis la presse, les chaines de télé et la radio s’en emparent, des politiques aujourd’hui sont photographiés avec une kippa, comme Heiko Maas,  ministre SPD des Affaires étrangères, Cem Özdemir, député, ancien co-président des Grünen, germano-turc.  

Il n‘ y a pas d’interdiction dans le judaïsme pour les femmes de porter la kippa, comme il n‘ y en pas non plus pour celles et ceux qui ne sont pas Juifs. C’est pourquoi cet appel s’adresse ce mercredi à tous: Juifs, Chrétiens, Musulmans, croyants d’autres religions, athés, femmes, hommes, transsexuels, pour qu’ils se rassemblent dans nombre de villes allemandes et pour qu’ils fassent de la kippa le symbole de la solidarité, dans un grand moment de réflexion.

Le Conseil central des Juifs a déconseillé aux individus de porter la kippa dans les grandes villes après l’acte antisémite du 17 avril. Mais les rassemblements aujourd’hui avec le port démonstratif de kippa s’inscrit dans ce qu’a déclaré le Président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, Josef Schuster qui n’a rien à voir avec le Président du CRIF : « Si on ne réussit pas à contrer l’antisémitisme non-dissimulé, alors on mettra en péril notre démocratie, parce qu’il ne s’agit pas seulement de l’antisémitisme, cela va de pair  également avec le racisme, cela va de pair également avec la xénophobie, il faut un STOP clair ».

Que la société est belle quand elle ne répond pas à la haine par la haine !

Alors Mesdames et Messieurs signataires du « Manifeste contre le nouvel antisémitisme », vous n’avez pas honte d’avoir rejoint le combat identitaire, votre combat n’est pas celui de la France, gardez votre haine. A votre manifeste, je réponds : #PasEnMonNom.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant