DARMANIN PORTE PLAINTE CONTRE LE CANDIDAT PHILIPPE POUTOU

« La police tue et mutile » a affirmé Philippe Poutou ce matin sur FranceInfo. Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a immédiatement annoncé porter plainte contre le candidat du NPA, souhaitant ainsi intimider tous ceux qui osent dénoncer l’impunité policière.

https://www.revolutionpermanente.fr/La-police-tue-solidarite-avec-Philippe-Poutou-contre-l-offensive-de-Darmanin

philippepoutou

« Évidemment la police tue. Steve à Nantes, à Marseille, une dame qui fermait ses volets [NDLR : Zineb Redouane] pendant une manif des gilets jaunes, Rémi Fraisse il y a quelques années, et je crois que dans les quartiers populaires c’est une quinzaine de jeunes qui sont tués par la police annuellement » a déclaré le conseiller municipal bordelais Philippe Poutou, invité sur le plateau de FranceInfo ce jeudi matin.

tweetfranceinfo

Sur les réseaux sociaux, plusieurs syndicats de police ont dénoncé cette sortie, qui selon Mathieu Valet, le secrétaire national adjoint du SICP commissaire, « encourage les voyous ». Des propos avalisés par le ministre de l’Intérieur lui-même, en choeur avec les syndicats de police, a annoncé porter plainte contre l’ex-ouvrier de Ford : des mots « insultants et indignes d’un élu de la République », dit-il sur les réseaux sociaux. Derrière cette plainte, c’est une nouvelle intimidation envers les militants qui dénoncent les crimes de la police.

Déjà la veille, Darmanin avait demandé des comptes à la maire PS de Cachan sur les propos d’un de ses adjoints LFI qui avait déclaré au sein d’un conseil municipal : « Je croyais que le but de la police, c’était de protéger la population et pas nécessairement de posséder des armes pour tuer, parce que c’est ça la signification en bon français courant  ». Le ministre de l’Intérieur avait réagi par une lettre à la maire de la ville du Val-de-Marne, en écrivant : « Nous devons collectivement faire preuve d’intransigeance face à toutes les attaques portées contre les femmes et les hommes qui nous protègent  ». Des déclarations dans la droite lignée de ses prises de position sur l’insécurité et le rôle de la police, en allant soutenir les manifestations des flics demandant plus de moyens pour réprimer. Il avait ajouté dans sa lettre « Merci de votre réponse qui décidera des suites éventuelles que le ministère de l’Intérieur donnera pour préserver l’honneur des forces de l’ordre  ».

Comme sa plainte contre le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, ces attaques du ministre de l’Intérieur envers ceux qui pointent du doigt et dénoncent les violences policières : un scandale, quand on sait le rôle de la police qui a été dénoncé dans la mobilisation d’ampleur de Black Lives Matters à l’appel du Comité Vérité et Justice pour Adama en France.

« La police tue, oui, mais la police, surtout, mutile. Combien de mains arrachées, combien de visages défigurés, combien de gens en garde à vue alors qu’ils n’ont rien fait ? Il y a une véritable violence policière » a ajouté Philippe Poutou.

Comme l’a dénoncé Anasse Kazib dans son tweet en apportant sou soutien à Philippe Poutou : «  Il faut l’affirmer haut et fort : la police tue et en toute impunité. Darmanin veut faire taire la dénonciation des crimes policiers et insulte toutes les familles de victimes. »

tweetanassekazib

Car oui, la police mutile et tue, dans les quartiers populaires et dans nos mobilisations. Selon un article de Streetpress paru en 2017, 47 hommes seraient morts en 10 ans suite à une intervention de la police. Sur ces 47 dossiers, aucun policier ou gendarme impliqué n’a fini en prison. Une liste tragique de noms qui n’a pas fini de se rallonger. « Je peux vous assurer qu’il n’y a aucune impunité pour la police » expliquait Frédéric Veaux, le directeur général de la Police nationale, dans Le Parisien début juin 2020, en pleine mobilisation contre les violences policières. Un an avant cette déclaration, le Président Macron affirmait en mars 2019 « Ne parlez pas de répression ou de violences policières, ces mots sont inacceptables dans un État de droit » : une déclaration en plein mouvement des Gilets Jaunes, où se sont succédées les violences de la répression, qui a fait des centaines de blessés, mutilés et éborgnés, et même tué Zineb Redouane.

Alors que l’exécutif n’a de cesse de porter ses politiques sécuritaires en donnant toujours plus de moyens et privilèges pour la police, nous apportons tout notre soutien à Philippe Poutou contre la plainte du ministre de l’Intérieur. Car malgré les menaces, qui ne font que s’amplifier comme avec la Loi Sécurité Globale, ou plus récemment le nouveau Bauveau de la Sécurité, nous n’arrêterons pas de dénoncer haut et fort les violences policières, le racisme structurel et nous battre pour réclamer justice et vérité pour toutes les victimes. À trois jours de l’hommage aux centaines d’algériens tués le 17 octobre 1961, un crime d’État commis par la police française toujours pas reconnu, il est plus que jamais nécessaire de dénoncer les crimes commis par la police en toute impunité : nous ne nous laisserons pas intimider.

tweetleovaladim

--------------------

La vraie démocratie - 15 janvier 2020

David Dufresne balance tout

« Le problème c'est ce sentiment d'impunité » - David Dufresne, extrait de l'émission "C à vous" diffusée sur France 5 le 14/01/20. 1

capture-d-ecran-2021-10-14-a-19-46-04

https://www.facebook.com/lavraiedemocratie/videos/1506637022846436/

(1) Voir d'autres vidéos de France 5 : https://www.france.tv/france-5/replay-videos/ - Rendez-vous sur le site officiel de l'émission : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ - Crédit vidéo : France Télévisions

---

darnmanin
La campagne électorale du régime bonapartiste s'annonçait putride, zemmour etc...

https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/130221/quand-les-nazis-accusaient-les-juifs-de-separatisme

Avec le faf antisémite darmanin, spécialiste du pétage de plomb toutphobe, le "débat républicain" tourne au concert rock & roll !

---

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.