GILLES WALUSINSKI
auteur photographe
Abonné·e de Mediapart

211 Billets

6 Éditions

Billet de blog 20 mai 2018

GILLES WALUSINSKI
auteur photographe
Abonné·e de Mediapart

Le Turandot de Lucian Pintilié, hommage

Lucian Pintilié, auteur de théâtre et réalisateur de films roumain vient de disparaître. Denys Laboutière lui a ici rendu hommage.

GILLES WALUSINSKI
auteur photographe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1
Décor de Turandot - Lucian Pintilié - 1974 © Gilles Walusinski

Lucian Pintilié, auteur de théâtre et réalisateur de films roumain vient de disparaître. Denys Laboutière lui a ici rendu hommage.

En 1974, Lucian Pintilié présentait ainsi son spectacle, Turandot, créé à Paris à la Gaîté Lyrique dirigée alors par Jack Lang et Antoine Vitez : « Trente cinq minutes de l'Opéra de Puccini en fragments, le reste du spectacle en fragments du texte de Gozzi.

L'épique et l'explicatif. L'épique passe par l'art lyrique, et le texte fait suite, interrompt comme quelque chose de monochrome, de blanc, moins à interpréter qu'à dire. L'opéra exprime le mieux pour Turandot cet aspect hystérique de l'œuvre : l'existence d'un sublime et face à elle, une communauté exclue, privée de toute possibilité d'accès au sublime. L'essentiel du spectacle passe par cette opposition entre une communauté interdite et l'accès au sublime. »

À l'automne 1973 mon ami Julian Negulesco me présentait à Lucian Pintilié. Il devait, en compagnie de Nicolas Wolcz assister Pintilié pendant les répétitions de Turandot et tavailler avec la troupe de 18 nains et lilliputiens qui symbolisaient cette communauté d'exclus dont parlait l'auteur. Toute la troupe avait accepté que je photographie pendant ces répétitions. Chaque jour, pendant deux mois, c'est la vie de cette communauté que j'ai tenté de montrer. À mesure que les répétitions avançaient, le décor de construisait. Enfin, juste avant la générale, j'ai pu photographier une scène du spectacle du haut du balcon avec une chambre 13x18cm en couleur. En ce début de 1974, les films couleur étaient peu sensibles, la pose devait durer plusieurs secondes. La troupe accepta cette pose sans bouger...

Ces photographies sont restées inédites. C'est avec beaucoup d'émotion que je rends cet hommage à Lucian Pintilié.

Illustration 2
Julian Negulesco dirige les 18 nains en répétition -Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 3
Marcel Guégan dans Turandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 4
Marcel Guégan et Patricia Hamida dans Turandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 5
Marcel Guégan et Patricia Hamida dans Turandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 6
Alfred Baillou dans Tirandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 7
répétition de Turandot - janvier 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 8
Geneviève Pissabœuf dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 9
Jean Alcaraz dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 10
Alfred Baillou dans Turandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 11
Allam Bouzid et Jean Debove dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 12
julian Negulesco et Cathy Kitchen - Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 13
Cathy Kitchen - Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 14
Allam Bouzid et Eilleen Allen -Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 15
Jean Alcaraz dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 16
Marcel Guégan et Patricia Hamida dans Turandot -1974 © Gilles Walusinski
Illustration 17
Michel Paul dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 18
Michel Paul dans Turandot 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 19
Décor de Turandot par Radu Boruzescu - 1974 © Gilles Walusinski
Illustration 20
Lucian Pintilié et Alfred Baillou - Turandot 1974 © Gilles Walusinski

Enregistrer

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte