MÉLENCHON : UN POPULISTE ?

Politique: «Populiste», une injure riche de sens

MÉLENCHON POPULISTE ?

Sur toutes les chaînes de télévision, les éditorialistes nous précisent que JL Mélenchon est un populiste, nous allons essayer de comprendre :

Plus de 200 universitaires, chercheurs, enseignants soutiennent le programme de l’avenir en commun :

C’est donc avant tout sur des enjeux de politique publique, sur les programmes des candidat·e·s et sur leur capacité à les porter réellement qu’il convient de se déterminer. Notre engagement ne résulte nullement d’une adhésion inconditionnelle à la personne d’un·e candidat·e : il est avant tout raisonné et fondé sur des critères que nous jugeons décisifs.

Voir la liste : https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/190417/un-autre-monde-est-possible-avec-jean-luc-melenchon

Les principales ONG :

«  Le programme de Jean-Luc Mélenchon propose de nombreuses mesures pertinentes, notamment sur le partage des richesses, la lutte contre la pauvreté et les inégalités, la promotion de la justice climatique et de la souveraineté alimentaire ainsi que le respect des droits humains en France et dans les pays du sud »

rapport complet : https://blogs.mediapart.fr/georges-ledoux-lanvin/blog/160417/presidentielles-2017-revue-des-etudes-de-20-ong-et-experts-les-avis-sont-unanimes

134 économistes issus de 17 pays qui signent une tribune pour afficher leur soutien au candidat de la France insoumise.

 Dans leur texte, ces économistes dénoncent "les politiques de coupes dans les dépenses publiques, de démantèlement de l'État social et du droit du travail, menées sans relâche par les gouvernements précédents" et poursuivies, selon eux, par Emmanuel Macron et François Fillon. "Elles ne conduisent qu'à plonger le pays dans le cercle vicieux du chômage et de la précarité, terreau de la montée du FN", ajoutent-ils.


Puisque sur BFM TV on vous dit qu’il est populiste et d’extrême Gauche , cela signifie qu’on serait près de 7 millions à être tombés dans le piège du populisme, que ces chercheurs, universitaires, ONG et économistes n’ont aucune capacité d’analyse.

Lorsqu'un candidat est qualifié de populiste par des commentateurs politiques, le terme est fréquemment utilisé comme une "insulte", on assimile le candidat à un démagogue, on s'adresse au plus grand nombre pas à des intellectuels ou chercheurs qui ont travaillé sur le sujet. Il en est de même lorsque l'on qualifie un programme d'extrême Gauche. 

Politique: «Populiste», une injure riche de sens

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.