AIR Cocaïne : Christophe Naudin incarcéré à la prison de Najayo

Les Dominicains ont bien joué le coup en concentrant leur efforts sur Christophe Naudin. Ils se sont assurés de sa personne et le jugeront probablement très vite dès lors que les faits quoique graves, ne présentent pas de lourdes difficultés du point de vue de l'instruction judiciaire. En revanche ils ont créé la panique chez le Député européen Chauprade, qui reconnait être coincé dans l'UE

.

trois-mois-detention-provisoire trois-mois-detention-provisoire

Chauprade est sévèrement touché, il déclare s'en tenir dorénavant aux limites de l'Union Européenne du point de vue de ses déplacement. Si la situation devait se prolonger, et on voit mal qu'elle puisse évoluer favorablement, bien au contraire, ses activités internationales vont être considérablement réduites tout particulièrement celles de géopolitologue et consultant renommé et fort demandé.

Il implore depuis deux jours le Président de la République dominicaine dans une lettre ouverte brillante , touchante, probablement très sincère, mais en définitive assez puérile et quelque peu indigne. 

Indigne aussi, parce que concomitamment il publie un communiqué adressé aux Français, qui au delà de la demande de pardon au peuple dominicain, s'empresse de menacer, si ce pardon ne devait pas être accordé... Faut-il être incapable quand même de se départir d'une formidable arrogance, ne serait-ce que pour être tout simplement cohérent !

En venir ainsi au registre sentimental, manifester même une certaine sensiblerie, en s'en remettant à la miséricorde manifeste clairement l'impossibilité de plaider sur le fond, en tous cas de plaider non coupable.

De toutes façons Aymeric Chauprade sera jugé et condamné, même en son absence, car la machine judiciaire est lancée et ne s'arrêtera pas. 

La décision du Tribunal dominicain intervenue hier au sujet de Naudin, de le placer pour trois mois en détention provisoire, alors qu'une année était requise, me semble indiquer seulement que le procès interviendra assez vite. Chauprade le sait très bien et la ligne de défense adoptée ne peut qu'être rejetée en droit mais de plus n'incitera pas à la clémence du Tribunal. 

Dire que les Dominicains ont violé la Convention de Palerme, n'est pas franchement habile et de surcroît tout à fait inexact.

Naudin est accusé d'avoir illégalement fait sortir du pays deux individus condamnés à 20 ans de prison, ce qui n'est pas si j'ose dire anodin.

Il n'est pas accusé d'avoir organisé une évasion ou une fuite, il est accusé d'avoir fait franchir la frontière illégalement à deux individus.

Illégalement parce que les individus en question s'était vus confisquer leur passeport ( ce qui normalement entraîne leur invalidation ) et qu'ils n'avaient évidemment pas satisfait aux formalités réglementaires, et que de surcroît ces individus faisaient l'objet d'une interdiction judiciaire de sortie du pays. 

En France, disons au passage que ce seul délit est réprimé par trois ans de prison et 45 000 € d'amendes.

Cette incrimination ne peut pas être contestée, et d'ailleurs Chauprade l'admet. Cette incrimination en revanche , qui est parfaitement décrite dans l'article 2 de la Loi 137-3 a pour conséquence que les mis en cause et en examen d'ailleurs, devront être considérés comme passibles des peines prévues pour le délit de Trafic de migrants et de Traite des personnes, c'est à dire de 10 à quinze ans de prison.

Être considéré comme passible des mêmes peines que celle prévues pour un délit plus général, n'indique pas que les incriminations retenues en l'espèce dans le cas de nos trois robin des bois, soient inexactes.

Quant à l'accusation de violation d'une convention il s'agit là le cas échéant de plaintes d'un pays adressées à un autre et elles ne sauraient être entendues dans le cadre d'une vulgaire affaire de trafic de drogue...

Qu'un député, fût-il Européen puisse invoquer cet argument de la violation d'une convention par une Loi, ne laisse pas que d'être surpris et d'ailleurs consterné...
La Loi 137-3 a justement été écrite en application de la Convention de Palerme, lisons ICI un point de vue sur sa naissance

Notre pauvre Chauprade se laisse prendre à l'évidence, à la réthorique absurde et si syndicalement française du comité de soutien, ne cherchons pas midi à quatorze heures, celle en l'occurence du SNPL.

Tout cela est déjà largement développé dans mon billet « Christophe Naudin extradé ! DURA LEX, SED LEX »

 

Les choses s'éclairent un peu mieux aujourd'hui, Naudin s'est abondamment exprimé dans les médias, indiquant de façon constante que Chauprade était le commanditaire de la ridicule « opération diner en ville » vous savez cette hésitante et peu convaincante phrase « il y a eu une demande, une demande des familles à un élu.... qui ne sachant pas faire m'a demandé...


Les explications de Chauprade sur son rôle dans l'affaire, et bien qu'il en revendique la responsabilité, sont beaucoup plus crédibles et cohérentes si on ne le voit pas comme le commanditaire, mais bien comme un élément recruté par Christophe Naudin, recruté évidemment pour son entregent en République dominicaine, sa parfaite maîtrise de l'Espagnol et sa possible influence sur des amis haut placés, et bien entendu son immunité parlementaire.

Naudin, lui est recruté par le comité de soutien, c'est à dire par un commandant d'Air France, Philippe Heneman, qui cela va de soi est adoubé par son organisation syndicale, qui ainsi ne se mouille pas, en apparence...

Fan du Capitaine Bernier dans Section de Recherches ( Xavier Deluc ), j'ai modestement utilisé ses méthodes....

 

 

L'intérêt direct ou indirect de chacun apparaîtrait ainsi puisqu'il est question de fiction bien sûr, dans sa logique toute simple.

  • Naudin qui construit tant bien que mal sa carrière de représentant en " bagages X " et qui a besoin de redorer son blason après les misères infligées par Élise Lucet dans cash investigation, revient en héroïque imbécile dans les médias, et pour provoquer leur intérêt a peut-être envoyé lui-même les fameuses photos ? 
  • Le SNPL plus ou moins déontologiquement obligé de faire quelque chose.... du bout des lèvres d'ailleurs, finit par avoir un grand intérêt a arrêter tout ce buzz, buzz provoqué par le procès en appel à venir et la situation des pilotes qui agitent les médias, l'intérêt de la communauté étant évidemment de se désolidariser voyant la tournure des événement. Le retour en prison des deux convoyeurs, en France, permettant d'éteindre l'incendie, et d'enterrer cette affaire sous la protection du secret de l'Instruction
  • Chauprade le très brillant géopolitologue, cultivé et merveilleusement humaniste, ne peut que tirer parti de l'opération en tant que serviteur des Français à l'étranger, et en détresse, à condition de ne pas être trahi...

 

En définitive, le seul qui a parlé de trahison, en s'en posant en victime d'ailleurs, est tout simplement le « DSK des Latinos » comme l'a baptisé Canal+, c'est à dire Naudin lui-même.
Naudin serait ainsi et selon une expression que le SNPL et ses anciens affectionnent tout particulièrement une « énorme et grossière erreur de casting » ?

Quant à sa lettre manuscrite ? 

Elle est ICI, et est-elle seulement authentique, ni datée, ni signée parce qu'inachevée ? Inachevée on voit bien la terrible détresse de cette home , probablement sincère, mais quelque peu impudique. Un coup de com de plus quoi !  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.