La révolution de 1979 dévoyée par les mollahs en Iran

Surfant sur la vague de la révolution contre la dictature monarchiste en Iran, les mollahs ont trahi la cause de cette grande révolution pour « l’indépendance, la liberté et la république », et ont instauré à la place une dictature religieuse.

Les soutiens à la grande manifestation du 8 février à Paris Les soutiens à la grande manifestation du 8 février à Paris

Depuis 1979, ce régime des mollahs en Iran a confisqué la plus grande part de l’économie du pays et déclenché des désastres environnementaux (pollution, assèchements, ...) ; il a étouffé les libertés, particulièrement au détriment des femmes et des jeunes, il a bafoué les droits syndicaux, incarcéré opposants et manifestants, commis des milliers d’exécutions ; il a dilapidé les richesses du pays pour financer sa politique belliciste dans la région et fomenter des attentats terroristes en France et en Europe.

Au seuil du 40e anniversaire de la chute du régime du chah en Iran (février 1979), alors que la dictature religieuse est plus que jamais embourbée dans des crises politiques, économiques et sociales incurables ; et que les iraniens se soulèvent à l’intérieur du pays pour réclamer les libertés fondamentales, une manifestation à Paris apportera son soutien à l’instauration d’une démocratie en Iran.

Le chemin de la lutte contre l’intégrisme passe par une alternative intellectuelle et culturelle qui rejette toute forme d’intégrisme, à savoir un islam tolérant et démocratique reconnaissant la séparation de la religion et de l’Etat. Sans ce modèle, les intégristes continueront à influencer la masse des musulmans dont la majeure partie est en proie à la misère et à l’injustice. Il y a quatre décennies depuis que ce terrible phénomène est parti de l’Iran ; c’est peut-être en Iran que son élan sera également stoppé à jamais.

Si les religieux ont pu opérer une regrettable et douloureuse parenthèse dans le développement de la société iranienne, peut-être celle-ci est-elle une étape incontournable. Utile pour manifester à la fois les limites du régime intégriste et la vraie nature de l'islamisme débridé du pouvoir des mollahs. Un passage obligé pour une évacuation historique de la société iranienne des affres intégristes, et pour rompre l'emprise séculaire du clergé sur les âmes et la politique des Iraniens. Une étape inévitable pour enfin permettre la renaissance du « monde iranien ».

Le Comité de Soutien aux Droits de l’Homme (CSDHI) appelle à une grande manifestation le vendredi 8 février 2019 contre les violations graves et massives des droits humains en Iran et les agissements terroristes du régime iranien sur le sol européen contre son opposition.

Cette initiative est soutenue par plusieurs maires d’arrondissement de Paris, de nombreuses associations de défense des Droits Humains et par les Comités des Parlementaires.

manif: iran libre manif: iran libre
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.