Romstorie : Qui se souvient encore de Georghe Franzu ?

Si son nom ne vous dit rien, ce n’est pas votre faute. C’est qu’il  est surtout connu par son romeno lap, son surnom de rom. Il est connu par la violence qu’il a subie, par les semaines qu’il a passées entre la vie et la mort dans une salle de réanimation. Puis il est retourné à l’oubli, alors que le Président de la république lui-même s’était engagé à ce que toute la lumière soit faite, mais tant de fusibles ont fondu….

J’écrivais, à la fin du mois de janvier de cette année que nos sociétés sont encore traversées par la haute-tension qui courait dans les barbelés d’Auschwitz, un courant fort dont l’intensité ne faiblit pas, ne s’apaise jamais. L’Europe s’en défend, mais semblerait pourtant vivre chaque jour avec le regret de n’avoir pas su finaliser l’extinction de la race. Nulle part, les Roms ont été protégés, nulle part en Europe à ce jour encore, soixante-dix ans après, ils ne sont tolérés.

C’était, il y a un an aujourd’hui, c’était dans la soirée du vendredi 13 juin, Darius, Gheorghe FRANZU pour l’état civil, est un jeune Rom qui a été séquestré, battu violemment et laissé pour mort dans un caddie le 13 juin 2014 à Pierrefitte sur Seine. Il a finalement survécu avec de graves séquelles, après plus de deux mois de coma.  

Pour celles et ceux qui le souhaitent, je vous invite à relire l’article que j’avais écrit le 13 décembre, six mois après l’évènement. Rien n’a changé, rien n’a bougé, il vous suffit d’ajouter six mois. Six mois d’oubli et d’inertie judiciaire…

http://blogs.mediapart.fr/blog/jacques-debot/121214/romstorie-darius-16-ans-jeune-rom-lynche-pierrefitte-sur-seine-6-mois-apres-toujours-pas-de-lumie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.