Les phrases marquantes des personnalités politiques azuréennes en 2018

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes.

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes :

« Être Estrosi, c’est un métier. » Olivier Bettati (Nice-Matin, le 13 janvier 2018).

« Je n'ai pas eu le temps de lire ce sondage. Je suis occupé, en ce moment, à relire les fables de La Fontaine et notamment Le Lièvre et la tortue et La Cigale et la fourmi. » Éric Ciotti, à propos du sondage favorable à Christian Estrosi pour la prochaine élection municipale de Nice (Nice-Matin, le 13 janvier 2018).

« Félicitations à Éric Ciotti, nouveau questeur de l'Assemblée nationale. » Christian Estrosi (son compte Twitter, le 16 janvier 2018).

« Je suis surprise du tweet d’Éric Ciotti se réjouissant de ma réintégration dans le groupe parlementaire. Quand on voit que, ces dernières semaines, il expliquait qu’il était le seul député de droite de Nice, que je n’étais pas une bonne parlementaire… » Marine Brenier (son compte Twitter, le 27 janvier 2018).

« Je pense que des gens comme Yann Librati ou moi, on est la génération perdue du PS, mais j’espère pour les suivants, comme Raphaël Galmiche. » Xavier Garcia (Nice-Matin, le 31 janvier 2018).

« Les militants insoumis sont bien là. Ils sont structurés, ils se réunissent, c’est juste qu’ils ne communiquent pas car ils n’ont pas désigné quelqu’un pour le faire. » Robert Injey (Nice-Matin, le 31 janvier 2018).

« On m’a moins entendu car mon parti m’a gonflé. » Lionnel Luca (Nice-Matin, le 8 février 2018).

« Là quand Christian Estrosi vient de dire que Collomb est un des meilleurs ministres de l’Intérieur qu’on ait eu… Ah bon ? Je me souviens d’un certain Nicolas Sarkozy qui n’était pas mal non plus. » Lionnel Luca (Nice-Matin, le 8 février 2018).

« Christian Estrosi n’étant maire de Nice que depuis 2008, il aura donc fallu 10 ans pour qu’Éric Ciotti découvre ces "divergences politiques profondes", après avoir été son 1er adjoint... » Philippe Vardon (son compte Twitter, le 4 mars 2018).

« Éric Ciotti et Christian Estrosi s’accusent mutuellement d’être de mauvais gestionnaires : ils ont raison tous les deux ! » Xavier Garcia (son compte Twitter, le 5 mars 2018).

« Quand on a des locataires qui ne parviennent pas à payer, qui nous racontent leurs problèmes, on les écoute. Je fais pareil avec la population. » Franck Martin, agent immobilier, conseiller municipal de Nice et conseiller départemental (Nice-Matin, le 7 mars 2018).

« Emmanuel Macron, c'est la gauche caviar décomplexée ! » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 14 mars 2018).

« C'est ce que j'appelle le syndrome d'Iznogoud. Le vizir qui veut être calife à la place du calife. » Christian Estrosi, à propos d’Éric Ciotti (Le JDD, le 15 mars 2018).

« Le parti n’a pas réussi à se rénover. » Yann Librati, expliquant sa démission du PS (Nice-Matin, le 18 mars 2018).

« Un système de transports, c'est comme un plat de spaghettis : quand on tire une pâte d'un côté, ça a des effets de l'autre côté de l'assiette. » Philippe Pradal (Nice-Matin, le 19 mars 2018).

« Vous êtes aveuglé par votre frénésie de dépenses tel le hamster qui court indéfiniment dans sa roue sans pouvoir s’arrêter. » Olivier Bettati, s’adressant à Christian Estrosi (Nice-Matin, le 20 mars 2018).

« À Nice, on a fait le choix de ne pas augmenter la taxe d’habitation. » Christian Estrosi... alors que la taxe d’habitation a augmenté, en 2009, de 15 %, du fait de la hausse du taux, puis, en 2015, de 4,5 % du fait de la réduction des abattements sur les bases (Nice-Matin, le 20 mars 2018).

« Voyons le bon côté de la mise en garde à vue de Nicolas Sarkozy : les leaders de Les Républicains twittent à l'unisson dans le 06. » Hervé Caël (son compte Twitter, le 20 mars 2017).

« L’objet de la ville de Nice, c’est d’offrir du service public, pas d’avoir de bons résultats financiers. » Philippe Pradal (Nice-Matin, le 21 mars 2018).

« Certaines d'entre elles pourront, si besoin, bénéficier de vacation au taux réglementaire en fonction des frais engagés dans le cadre de leur mission ou des contraintes générées, celles-ci étant variables d'un mois à l'autre. » Lauriano Azinheirinha, à propos des huit chargés de mission recrutés par la ville de Nice, le 16 février 2018, et annoncés comme bénévoles (Nice-Matin, le 25 mars 2018).

« La Chambre régionale des comptes a demandé cette fusion noir sur blanc. Pour autant, ce n’est pas notre objectif. Nous n’avons pas pour ambition qu’il n’y ait qu’un seul comité régional de tourisme. » Jennifer Salles-Barbosa, à propos de la coexistence de deux comités régionaux de tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Nice-Matin, le 30 mars 2018).

« Je serai vigilant à la rénovation du parti car remettre Patrick Allemand au conseil fédéral constitue un mauvais signal. » Dario Lutchmayah, candidat malheureux aux fonctions de Premier secrétaire du PS 06 (Nice-Matin, le 1er avril 2018).

« Je quitte le Parti socialiste parce que je reste socialiste. » Saber Gasmi, animateur fédéral du MJS 06 (Nice-Matin, le 1er avril 2018).

« On n’est encore loin de la remontada mais, cette semaine, trois personnes m’ont dit vouloir prendre ou reprendre leur carte au PS. Ça ne m’était plus arrivé depuis plusieurs années... » Xavier Garcia (son compte Twitter, le 6 avril 2018).

« Macron a rajeuni l’image de Pétain. » Gérard Piel (son compte Twitter, le 13 avril 2018).

« Fière d'être bloquée à Paris pour cause d'absence d'avions et de trains pour Nice ce mercredi. Je soutiens les cheminots. » Cécile Dumas (son compte Twitter, le 17 avril 2018).

« Je me sens épanoui dans ce que je fais aujourd’hui. Après ma défaite en 2014, c’est un peu comme sortir vainqueur. » Philippe Tabarot, revenant sur l’élection municipale de Cannes (Nice-Matin, le 19 avril 2018).

« En politique, quand on n’a rien à dire, on se fend d’une posture bien-pensante pour interdire l’extrême-droite qui ne fera que la renforcer et la conforter... au nom de la liberté d’expression et de la tolérance bien sûr ! Les idiots utiles n’arrêtent jamais. » Lionnel Luca, réagissant à la tribune de Christian Estrosi intitulée « Le FN et ses alliés européens ne sont pas chez eux à Nice » (son compte Twitter, le 24 avril 2018).

« Si Vincent Bolloré n’était pas l’ami de Nicolas Sarkozy, aurait-il été mis en examen ? Une coïncidence sans nul doute... » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 25 avril 2018).

« Je ne demande jamais la démission des ministres. » Éric Ciotti… qui a pourtant déjà réclamé la démission du Gouvernement de Christiane Taubira, Delphine Batho, François Bayrou, etc. ! (France Inter, le 2 mai 2018).

« Je veux une ville propre et je me servirais de tous les moyens dont je dispose pour y parvenir. S'il faut retrouver le propriétaire d'un chien qui n'a pas ramassé les crottes de son animal grâce à la vidéosurveillance, je le ferai. » Joseph Ségura (Nice-Matin, le 3 mai 2018).

« Il y a un an deux juges ont changé le destin de la France ! Pour qui ? Pour quoi ? Personne, pour l’instant, ne s’est interrogé sur ce détournement inédit de nos institutions. » Éric Ciotti, à propos de la mise en examen de François Fillon (son compte Twitter, le 7 mai 2018).

« Ils sont lassants au FN... Cela fait 20 ans qu’ils nous ressortent les mêmes tracts ! » Jean-Valéry Desens… à propos du tract de LR intitulé « Pour que la France reste la France » ! (son compte Twitter, le 29 mai 2018).

« J'ai assisté à la pose de la première pierre, le 16 janvier 2017. Si on pouvait mettre la deuxième, ça m'arrangerait. » Joseph Ségura, à propos de la caserne des pompiers dont la construction est retardée suite à la faillite de l'entreprise chargée du gros œuvre (Nice-Matin, le 1er juin 2018).

« Quel con j’ai été, vraiment ! » Gaston Franco, à propos de la démission de son mandat de conseiller départemental pour permettre à Éric Ciotti de prendre sa place (Nice-Matin, le 3 juin 2018).

« Nous n’avons pas reçu de courrier dans ce sens. » Christophe Estrosi, à propos de l’inscription de Nice dans le réseau national d’alerte… alors qu’il a pourtant bien reçu un courrier du Préfet, en date du 20 avril 2017, expliquant que « l’entrée de la métropole dans le réseau national d’alerte est la traduction de la dégradation des équilibres financiers en 2015 » ! (Dimanche en politique, France 3 Côte d’Azur, le 10 juin 2018).

« Avec Christian Estrosi, il y a toujours des miracles » Pierre-Paul Leonelli (C News Côte d’Azur, le 14 juin 2018).

« Le présent amendement propose donc d’inscrire la référence aux racines et à l’histoire chrétiennes dans la Constitution de 1958, afin de graver cette empreinte durable dans le premier article de notre loi fondamentale. » Éric Ciotti (son amendement déposé le 21 juin 2018).

« Et maintenant les jet-setters à l’Élysée… De Gaulle, réveille-toi, ils sont devenus fous ! » Éric Ciotti… qui confond le terme « DJ sets » (prestations de disc-jockeys) avec la « jet-set » (ensemble de personnalités en vue) ! (son compte Twitter, le 22 juin 2018).

« Est-il normal que, quand vous ne pensez pas tout à fait comme le chef, le chef désigne des cadres locaux qui s’attaquent à vous au quotidien, avec la même violence que le PS ou le FN ? C’est ce qui se passe chez moi. » Christian Estrosi (AFP, le 23 juin 2018).

« Certains se sont un peu trop laissés aller à jouer l’ambiguïté avec le Front National. » Christian Estrosi (RMC, le 26 juin 2018).

« Éric Ciotti est devenu notre principal opposant politique. » Pierre-Paul Léonelli (Nice-Matin, le 5 juillet 2018).

« Ces bus électriques autonomes seront opérationnels beaucoup plus rapidement qu’un tram’ et pour un budget inférieur. » Jennifer Salles-Barbosa, expliquant que L’Ariane ne sera desservi que par des bus… alors que son père, Rudy Salles, avait promis, avant les élections législatives de 2012, que ce quartier serait desservi par le tramway ! (Nice-Matin, le 6 juillet 2018).

« Il n’en reste pas moins que certains qui ont une part de responsabilité dans cette monstruosité n’ont pas payé leur négligence et leur insouciance dans l’organisation et la maîtrise de l’événement du 14 juillet 2016. » Henri Leroy, à propos de l'attentat à Nice (son compte Twitter, le 14 juillet 2018).

« Une vacancière veut faire taire la cloche de l’église d’un petit village. Qu’elle parte en Arabie-Saoudite pour les vacances ! » Marie-Christine Arnautu (son compte Twitter, le 10 août 2018).

« Depuis janvier 2017, le président Christian Estrosi n’a plus jamais convoqué de comité départemental. », Éric Ciotti à propos du fonctionnement de la fédération LR des Alpes-Maritimes (Nice-Matin, le 18 août 2018).

« On ne peut pas être le président officiel des Républicains et en même temps le président officieux d'En Marche ! » Éric Ciotti, à propos de Christian Estrosi (AFP, le 30 août 2018).

« Une réduction fiscale pas présentée en commission des finances, annoncée près de trois mois avant qu'elle soit proposée au vote, que nous avons découverte au détour d'un tweet, le tout dans une période d'affrontement interne du parti majoritaire... Tout va bien. » Jean-Raymond Vinciguerra, à propos de la baisse de la part de la taxe foncière prélevée par le conseil départemental des Alpes-Maritimes (son compte Twitter, le 7 septembre 2018).

« Super : le bon maire de Nice compense une petite partie des hausses fiscales du méchant président de la Métropole ! » Patrick Mottard, à propos de la baisse de la taxe sur le foncier bâti et de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères prélevées par la ville de Nice (son compte Twitter, le 8 septembre 2018).

« Je suis d'accord avec chacun de ses mots... Christian, qu'est-ce qu'il nous arrive ? » Xavier Garcia, après que Christian Estrosi a déclaré qu’il valait mieux apprendre l’arabe au collège ou à l’université que dans les écoles coraniques (son compte Twitter, le 17 septembre 2018).

«  Ici, c’est la République de la Côte d’Azur qui passe avant la République française. Partout, il y a des craintes de perdre des subventions du département. » Cédric Herrou, réagissant au refus du cinéma Mercury de diffuser le documentaire Libre (20 Minutes, le 26 septembre 2018).

« Je leur dis : mêlez-vous de ce qui vous regarde ! Les positions de ce parti, ça devient presque sectaire… » Christian Estrosi, à propos des conditions posées pour bénéficier du soutien de LaREM lors des prochaines municipales (Le Figaro, le 28 septembre 2018).

« Mais j’ai été vampirisé par ma propre famille politique plus que par mes adversaires. » Lionnel Luca (extrait de son livre Député de la Nation, sorti le 4 octobre 2018).

« Le travail, les séances à l’Assemblée nationale représente 20 % du temps d’un député. Tout le reste c’est le travail d’assistante sociale au sein de la circonscription, et qui vous assure la réélection. » Lionnel Luca (extrait de son livre Député de la Nation, sorti le 4 octobre 2018).

« J’ai appartenu à une famille politique de lâches. Des gens très fort en gueule dans l’opposition, puis des couilles molles une fois au pouvoir. » Lionnel Luca (extrait de son livre Député de la Nation, sorti le 4 octobre 2018).

« Ce dernier, qui semble trouver le temps d'assister à des réunions partisanes n'a pas, depuis quatre ans, remis les pieds au conseil municipal, au conseil métropolitain ou dans l'une quelconque des commissions. Dans le même temps, cet individu continue de percevoir tous les mois 1 427,86 euros d'indemnités prélevées sur les deniers du contribuable. » Gaël Nofri, à propos de Joseph Calza (son communiqué de presse du 8 octobre 2018).

« Ça ne veut pas dire que je ne m'occupe pas de ma ville. J'étudie tous les dossiers, je fais des interventions directement auprès des services, par mail ou grâce au 3906, pour signaler des désordres : un dépôt d'ordures sauvages ou une haie à tailler. » Joseph Calza, en réponse à Gaël Nofri (Nice-Matin, le 10 octobre 2018).

« Le maire, c’est un peu le papa de tous ceux qui arrivent au monde dans sa commune jusqu’au moment où ils quittent ce monde. » Christian Estrosi (France Inter, le 10 octobre 2018).

« Vous êtes un président virtuel, on attend toujours des priorités nouvelles et des projets ambitieux. Vos orientations budgétaires s'inscrivent dans la continuité de celles de votre prédécesseur qui reste le président réel. » Joseph Ségura, s’adressant à Charles-Ange Ginésy (Nice-Matin, le 12 octobre 2018).

« La période est dure mais nous reviendrons et nous passerons le bonjour à tous les crevards qui sont partis pour un plat de lentilles après avoir été gâtés-pourris par le parti socialiste. » Xavier Garcia (son compte Twitter, le 12 octobre 2018).

« On est davantage dans l’épuration que dans le rassemblement. » Marine Brenier, à propos des élections internes de la fédération LR des Alpes-Maritimes (Libération, le 12 octobre 2018).

« Je suis tout à fait d’accord avec Éric Ciotti, il faut clarifier la ligne de notre mouvement Les Républicains... Je lui demande donc de cesser d’utiliser les mots, les arguments et les thèses du Rassemblement National. » Jean-Valery Desens (son compte Twitter, le 14 octobre 2018).

« Quand on voit l’âge moyen des militants, comment ont fait ceux qui ont voté chez eux ? » Pierre-Paul Léonelli, s’étonnant de l’importance de vote par internet lors des élections internes de la fédération LR des Alpes-Maritimes (Nice-Matin, le 15 octobre 2018).

« On voit bien qu’il y a toujours ce virus de la fraude qui n’est pas éradiqué au sein des Républicains. » Christian Estrosi, à propos des élections internes de la fédération LR des Alpes-Maritimes (France 2, le 16 octobre 2018).

« Nombre d’élus cannois, grassois et mandolociens n’hésitent plus à se prosterner devant le maître des investitures pour exister sur une liste ou continuer à bénéficier de financements du Département. » Erick Elbaz, à propos d’Éric Ciotti (Nice-Matin, le 24 octobre 2018).

« Au brésil, Halloween a commencé dimanche... » Patrick Mottard, après la victoire du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro à l’élection présidentielle (son compte Twitter, le 31 octobre 2018).

« L’opposition n’a pas à pâtir de vos dissensions ! » Patrick Allemand, s’adressant à la majorité LR métropolitaine (Nice-Matin, le 10 novembre 2018).

« Est-ce un véritable progrès pour notre société ? Enfin, je me rappelle que l’eugénisme a débouché, au siècle dernier, sur des expériences dramatiques, comme celles du professeur Mengele qui voulait jouer avec les gènes pour arriver à une race parfaite. Quand on joue avec les gènes, on ouvre la porte à tous les détraqués. » Henri Leroy, à propos de l’extension de la PMA (Nice-Matin, le 12 novembre 2018).

« Mme Bertin, qui contrôlait les caméras de la police municipale le 14 juillet, a reçu une promo. Elle est dans l’équipe de Mme Borré et s’est même vu attribuer une maison neuve appartenant à la mairie... Il vous en faut plus ou tout le monde a compris ? » Olivier Bettati (son profil Facebook, le 28 novembre 2018).

« Le but était de faire revenir les investisseurs en France : il faudrait évaluer de manière précise si cet objectif a été atteint. De toute façon, c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses. » Loïc Dombreval, à propos de la suppression de l'ISF (Nice-Matin, le 29 novembre 2018).

« La France périphérique et rurale a voulu lui faire passer un message clair auquel je m'associe : arrêtez d'emmerder les Français ! » Henri Leroy, à propos des Gilets Jaunes (Nice-Matin, le 29 novembre 2018).

« C’est l’une des erreurs majeures des vingt dernières années. » Éric Ciotti, à propos de la privatisation des autoroutes… qui avait pourtant été décidée par un premier ministre UMP ! (Nice-Matin, le 30 novembre 2018).

« Le département ne fait presque plus rien avec beaucoup et certains voudraient que la métropole fasse tout avec rien ! » Gaël Nofri (C News Côte d'Azur, le 3 décembre 2018).

« On ne sera peut-être pas réélus mais on s’en fout. » Alexandra Valetta-Ardisson (Nice-Matin, le 4 décembre 2018).

« Il manquait des sous pour boucler le budget métropolitian alors on a créé la taxe métropolitaine. Est-ce que c'est trop ? Probablement oui. » Christophe Trojani (Nice-Matin, le 8 décembre 2018).

« Demain, avec le Pacte de Marrakech, les migrants pourraient avoir les mêmes droits sociaux que les nationaux, la critique de l’immigration massive par les journalistes pourrait être interdite. » Éric Ciotti, alors que l'article 7 de ce texte précise que « le présent Pacte mondial établit un cadre de coopération juridiquement non contraignant » (son compte Twitter, le 10 décembre 2018).

« Et si on organisait un Référendum d’Initiative Citoyenne pour savoir si les Français souhaitent la poursuite des blocages des ronds-points par les Gilets Jaunes ? » Hervé Caël (son compte Twitter, le 17 décembre 2018).

« À partir de demain, la question n’est pas de savoir s’il faut plus ou moins de services publics. Il faut "mieux" de services publics. » Cédric Roussel, suite au vote de la loi de finances 2019 (son compte Twitter, le 21 décembre 2018).

« Comme je vous l'énonçais au début, Monsieur le Maire, n'y voyez pas une défiance à votre égard mais bel et bien une position de principe contre un "vivre ensemble" criminel qui nous est imposé à la schlague pour ne pas dire à la charia ! » Éric Ravasco, expliquant pourquoi le groupe RN du Cannet vote contre deux délibérations portant création de logements sociaux (son compte Facebook, le 21 décembre 2018).

RAPPEL

« Je pense qu'il faut baisser la fiscalité des ménages et des entreprises. » Christian Estrosi... qui créera pourtant une part métropolitaine de la taxe foncière à 6,4 %, le 19 mars 2018 ! (Europe 1, le 13 février 2017).

« Vers l’Ariane et La Trinité, c’est prévu. Mais il fallait faire d’abord la ligne 2 pour relier l’Ouest de la ville. » Rudy Salles, à propos de la desserte du quartier de l’Ariane par le tramway (Nice-Matin, le 1er juin 2012).

« Or, le surcoût du tunnel est de 70 millions. Notre projet à 650 millions avec une vitesse commerciale de 25 km/h va générer sur trente ans, 300 millions de dividendes sur son exploitation. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 1er novembre 2014). Le conseil métropolitain du 24 septembre 2018 a pourtant acté le coût de la ligne 2 à 945 M€, dont 394 M€ pour la partie souterraine ! 

« Rappelez-vous, lorsque j’étais confronté à mes deux adversaires du Parti socialiste et du Front national, je disais, après les attentats du Thalys, c’est dans mon programme, que j’équiperai les 141 gares de la région Paca de portiques de sécurité électroniques pour détecter toute personne qui entrerait avec des armes blanches ou des armes à poudre. » Christian Estrosi (Europe 1, 17 janvier 2016). En 2018, à l’issue de l’expérimentation, la région a pourtant décidé de démonter tous les portails de sécurité fixes !

« Ne faisons pas de faux procès. Bien sûr que François Fillon est irréprochable ! » David Lisnard (RMC, le 1er février 2017). Le 11 décembre 2018, Marc Ladreit de Lacharrière – qui avait plaidé coupable – a pourtant été condamné pour abus de biens sociaux à huit mois de prison avec sursis et 375 000 € d'amende au motif qu'il avait versé 135 000 € à Penelope Fillon pour un travail fictif à la Revue des deux mondes !

BONUS

Après mon billet « Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2015 », Nice-Matin m’avait gentiment taquiné sur l’absence de mes propres propos… Je rappelle donc ici quelques-unes de mes réactions en me gardant bien de les qualifier de « phrases marquantes » :

« Lors de ses vœux, Éric Ciotti a affirmé : "Je me suis opposé aux textes dangereux". C'est sans doute pour cette raison qu'il a voté contre la loi organique pour la confiance dans la vie politique... C'était trop dangereux pour qui ? » (12 janvier 2018).

« Les Alpes-Maritimes, le seul endroit en France où le président du conseil départemental cosigne ses communiqués de presse avec le président de la commission des finances... À l'évidence, Medvedev et Poutine ont fait des émules ! » (24 février 2018).

« Selon Éric Ciotti (LR), "quand on est de droite, on n'augmente pas la dette, on n'augmente pas les impôts"... Il a pourtant creusé la dette du département de 26 %, entre 2008 et 2017. Il a aussi augmenté les impôts locaux de 15 %, en 2009, et les droits de mutation de 18 %, en 2014. » (5 mars 2018).

« Après avoir organisé une consultation à 183 000 euros sur la privatisation de l’aéroport de Nice (qui a recueilli 97,4 % de non), Christian Estrosi annonce qu'il va vendre les parts de la métropole Nice Côte d’Azur ! Logique. » (12 mars 2018).

 « Le Tour de France partira de Nice, en 2020, en raison de "la volonté profonde et sincère de Christian Estrosi", nous dit-on... Certes, mais combien cela va-t-il coûter aux contribuables tout aussi sincères ? » (13 mars 2018).

« Donc on apprend, aujourd'hui, que les huit chargés de mission recrutés par le maire Estrosi – censés être bénévoles – seront rémunérés à la vacation. La ville gratifie ainsi les futurs colistiers du candidat Estrosi. À Nice, les conseillers municipaux sont payés avant même d'être élus ! » (26 mars 2018).

« Christian Estrosi demande la suppression de la taxe d'habitation qu'il a augmenté deux fois (en 2009 et en 2014) ! Logique. » (6 avril 2018).

« Après les chargés de mission pléthoriques, voici le conseiller en com' payé par les contribuables de la métropole Nice Côte d’Azur... mais basé à Paris ! C'est, en effet, le meilleur endroit pour préparer les élections européennes de 2019. » (6 mai 2018).

« Il paraît qu'il y avait 6 000 personnes au repas des amis du maire de Nice... Cela confirme l'adage niçois : "beaucoup de chargés de mission = beaucoup d'amis !" » (8 septembre 2018).

« J'apprends que Sandra Bertin – qui avait "fantasmé" des pressions de la part du ministère de l'Intérieur après l'attentat de Nice – a été promue... Tout va bien. » (30 novembre 2018).

Lire aussi :

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2017 (25/12/17)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2016 (25/12/16)

Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2015 (25/12/15)

Quelques citations… (25/12/14)

Quelques citations... (25/12/13)

Quelques citations... (25/12/12)

Quelques citations... (25/12/11)

Quelques citations... (25/12/10)

Quelques citations... (25/12/09)

Quelques citations... (25/12/08)

Quelques citations... (25/12/07)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.