Blog suivi par 106 abonnés

Outre l'écran

  • « Macron, ton palais est-il ignifugé ? » (slam du 16 mars)

    Par | 31 commentaires | 27 recommandés
    samedi 16 mars 2019/après 17 semaines passées/à se vider les veines/pour sauver la peau de nos enfants/face à « l’État profond »/grimé en président Macron
  • Rimbaud rémanent, levier pour une Révolution, avec Frédéric Thomas

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Ce « Rimbaud Révolution » que viennent de publier les éditions de l'Échappée nous fait courir de la Commune et des Communards – Rimbaud fut l'ami de quelques-uns d'entre eux à Paris et à Londres – à la « défaite du surréalisme » en passant par un Karl Marx souvent doublé par Walter Benjamin et le rapprochement momentané des poètes avec le parti communiste des années vingt.
  • Savant et savoureux, un dialogue à la Berkeley, « sursensé », signé André Bernold

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    bernold-velde-couv-l-1
    Dans ces lignes toujours vives, comme jetées sur la feuille, on sait jamais trop si le sérieux dépasse l’ironie, à quel degré l’on est vraiment, cela peut déraper à tout moment pour arriver à la formule qui importe. Au demeurant, rien qui n’importe dans les trente pages de ce précieux livret. Si le lecteur s’y reprend à deux fois avant de ne pas sauter, il fait bien.
  • La maire de Rennes élue 2e meilleure maire du monde, une blague de première bourre !

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    appe-re
    Nathalie Appéré vient d'être distinguée par la City Mayor Foudation, 2e ex-æquo avec les maires de Doncaster (Royaume-Uni), Saarbrücker (Allemagne), Zamboanga (Philippines), pour ces vertus d'écologiste, voilà qui fait rire "jaune" bien des habitants. Ci-après un article en réaction paru sur le site rennais : « expansive info »
  • « Le journal d’un homme qui meurt », de Mécislas Golberg

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
    golberg-couv
    Les éditions Pontcerq nous ont habitué à des publications volontiers intempestives, elles proposent aujourd’hui, avec « Disgrâce couronnée d’épines », l’opus ultime d’un auteur fin-de-siècle, le journal d’agonie de l’écrivain anarchiste Mécislas Golberg (1869-1907).
  • Haut les cœurs ! avec Vuillard, encore

    Par | 4 commentaires | 31 recommandés
    Éric Vuillard semble avoir inventé une sorte de nouveau format, moitié de poche et moitié de poing (comme on le dit d’une arme), un outil de transmission idéal pour les époques embrouillées, les attentions saturées. Les époques à démangeaisons.
  • Le Caire par cœur, avec Pierre Gazio en cicerone exquis

    Par | 2 recommandés
    « Cela demande bien sûr vérification, mais il semble que les Cairotes soient passés maîtres absolus dans un art où la concurrence est pourtant rude, celui de métamorphoser la beauté d’endroits mythiques en cauchemar urbain. »
  • ZAD de Notre-Dame-des-Landes : 5 personnes mises en examen…[article de "Lundi matin"]

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Le 17 janvier 2018, Edouard Philippe annonçait l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dames-des-Landes. Des années de lutte, d’occupation et d’affrontement acculaient finalement l’État à reculer et renoncer. Cette « victoire », tout le monde le savait, allait cependant s’accompagner d’une cruelle contrepartie : l’écrasement sur la zone de tout ce qui débordait l’état de droit, un retour à l’ordre.
  • Un soulèvement vital

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    beau-comme-une-insurrection-impure
    Le message des Gilets jaunes : un en deçà de toute revendication, à entendre comme une proclamation sourde, répétée, dans chaque bouche, dans chaque cœur. Une proclamation qui signifie pour chacun : « j’étais, je suis, je serai ! », « une tentative de faire exister le verbe être »[4]. Chant persistant et douloureux de la vie au chevet de l’existence. Le mot de la fin, qui sonne comme un début.
  • Quand Joël Gayraud soulève la paupière auriculaire

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    Certains livres nous enseignent en même temps qu’ils nous éclairent. Ce recueil de notes et développements signé Joël Gayraud fait partie de ceux-là.