Blog suivi par 84 abonnés

Outre l'écran

  • «Errare humanum est, sed perseverare diabolicum (1)», par André Bernold

    Par | 2 recommandés
    Il faut lire, il le faut absolument, l’une des victimes les plus braves de la plus ignoble conspiration du silence des vingt dernières années : Kimberley Cornish (né en 1949, Australie), «Wittgenstein contre Hitler, le juif de Linz»...
  • Qui sont nos intercesseurs ? (par André Bernold)

    Par
    Si t’as pas, dit Deleuze dans l’Abécédaire, si t’as pas d’intercesseurs, t’es foutu ; je le crois, je sens qu’il dit vrai. Mais qui sont nos intercesseurs ? L’œuvre de J.-L. Borges, que Deleuze n’aimait pas beaucoup, est parcourue d’intercesseurs manifestes. J’ai longtemps cru, puis essayé de croire, qu’au premier chef, au premier rang, ce seraient des femmes, idéalement une femme.
  • Faire fluer le passé dans le présent : "Graindelavoix" et Björn Schmelzer à Paris

    Par | 1 recommandé
    Il est rare en ces temps de sornettes et de billevesées à usage universel, d’avoir l’occasion d’exprimer pour quelqu’un ou quelque chose une admiration fervente, profonde, totale... C’est ce que je voudrais faire ici pour saluer le passage à Paris, ce 14 novembre à 20h30, à l’Oratoire du Louvre, de l’ensemble vocal et instrumental de musique ancienne GRAINDELAVOIX et de son chef BJÖRN SCHMELZER
  • Apprenti ou Initié, Pierre Guicheney se partage dans un livre-vie

    Par | 4 recommandés
    Son maître, à lui, s’appelle Jerzy Grotowski, aventurier du théâtre à la renommée internationale. Encore jeune homme, Pierre Guicheney rejoint son groupe de travail en Pologne, le suit au Bengale. Plus tard ce sera en Toscane. On sait l’intérêt que le maître du Théâtre des sources avait pour l’anthropologie et le propre de l’homme...
  • L’insoluble affectif (par André Bernold)

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    « Qu’il y ait ou non une solution aux problèmes, cela ne trouble guère qu’une minorité ; que les sentiments n’aient point d’issue, ne débouchent sur rien, se perdent en eux-mêmes, voilà le drame inconscient de tous, l’insoluble affectif dont chacun souffre sans y réfléchir. » E.M. Cioran
  • Gaza en situation, le sort des Palestiniens opprimés « chez eux »

    Par | 5 recommandés
    Si « Retours sur une saison à Gaza », le livre de Vivian Petit, est assurément un témoignage en faveur d’un peuple opprimé, pour autant il ne cache aucun aspect et nous présente un visage composite et authentique d’une société solidaire quoique mise à mal. C’est pourquoi ce livre constitue une véritable introduction, une fenêtre avec mémoire sur la situation de et à Gaza.
  • Nous consentons à la mort avec beaucoup d’aisance… (par André Bernold)

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le pouvoir est peut-être une fatalité découlant du passage à l’agriculture, au néolithique, qui entraîne l’apparition de ce qu’on appelait naguère l’urstaat, l’État (la Cité-État) originel. Il y a cependant des sociétés sans urstaat : c’est l’admirable Pierre Clastres, trop tôt disparu, comme Camus, comme Sebald, dans un accident de voiture, qui nous l’a appris.
  • «Je suis une usine» et «Remplacer l’humain», ou le perfectionnement de l’esclavage

    Par | 10 recommandés
    Deux livres publiés à quelques mois d’intervalle, que je lis en même temps. L’un d’eux fut écrit il y a plus de quarante ans, manuscrit abandonné, oublié au fond d’un tiroir, comme on dit, l’autre est l’essai récent d’un penseur critique américain du numérique, l’auteur de «Internet rend-il bête» ?
  • Le massacre de Las Vegas (par André Bernold)

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    La vie est si courte ! Profitons ! C’est juste un type qui a pété un plomb.
  • Bach, c’est l’Aleph de Borges (par André Bernold)

    Par | 3 recommandés
    Bach, c’est l’Aleph de Borges, je le répète, personne ne me croit, personne même n’est allé y voir. Et les organistes sont comme les grands médecins, ils se taisent. Les premiers se taisent sur la mort, les seconds sur la vie même.