Warren Buffet, l’effet Debord et le Roi Lear

Warren Buffett veut plus d'impôts pour les riches, cette information est reprise partout; Paul Jorion – lui-même – porte Buffet au rang des initiateurs de l’abolition des privilèges : les Aiguillons, Noailles, et Beauharnais. Jorion utilise toutefois le mot « initiateur ».

Warren Buffett veut plus d'impôts pour les riches, cette information est reprise partout; Paul Jorion – lui-même – porte Buffet au rang des initiateurs de l’abolition des privilèges : les Aiguillons, Noailles, et Beauharnais. Jorion utilise toutefois le mot « initiateur ».

Le psychodrame n’était pas donc pas complet ? Comme le rappelait Vingtras, sur son blog Mediapart, la nuit du 4 août fut un enfumage. Naturellement, ici, nous penserons que Jorion considère l’affaire Buffet comme une prise élégante, à utiliser dans le but de faire "valdinguer" ce système bien au-delà du tapis, tout évitant de nous laisser réduire en bouillie dans l’inévitable écrasement de ses forces brutales. Dans le but d’entrainer un effet de bord (1), examinons la manœuvre y appliquant l’algorithme de Debord : Le spectacle n'est pas un ensemble d'images, mais un rapport social entre des personnes, médiatisé par des images.

 

§

Distinguons le rapport social réel, du rapport social médiatisé par l’image, la nuance est d’importance.

Concernant l’attitude de Buffet, la critique au premier niveau considère que le milliardaire « protège le système », cède un pouce de terrain pour garder l’essentiel. L’intérêt du milliardaire étant de continuer à jouer, il abandonne quelque gain, invite sa classe à le suivre pour sauver le dispositif du jeu. Il s’agit de rapport de domination classique, le maître ne doit pas tuer ses esclaves, rien de neuf ; sauf qu’apparemment - ce que tout le monde sait depuis toujours - est ici redécouvert avec étonnement, quel progrès ! Cet effet « d’heureuse surprise » interroge le mode social d’occultation des évidences concernant les contradictions mortelles et mortifères du fonctionnement capitaliste, « comment ça tient ce barnum ?» Le second niveau de critique analyse le surplus de domination créé par la médiatisation du premier et, tente de cerner un « moment du cirque » en fonctionnement.

Pour le rapport social réel, Buffet se situe tout en haut des rapports sociaux d’exploitation capitaliste, l’historique de ses comptes en banque suffit à nous mettre d’accord, les donations ne changent rien, le capital accumulé est autrement réparti, une fondation est une institution de principe strictement capitaliste.

Pour le rapport social médiatisé par l’image, dégageons l’image centrale et repérons le réseau de rapports sociaux auquel cette image participe. L’image de Buffet c’est « l’excellence bonhomme », le bon sens réel et réaliste: le dieu de la finance a la « toute-puissance » du bon Papa. C’est un agnostique ; sans dieu, il récupère l’éthique puritaine du travail accomplissant Dieu sur terre, sa fortune en manifeste la volonté, et, comme Dieu ne se divise pas, et que l’on ne peut y succéder, les conflits d’héritage seront externalisés.

 

Cette image est utilisée dans un réseau de rapports sociaux complexe dont il conviendrait d’examiner la construction dans le temps, toutefois, la forme qui s’en dégage frontalement à cette heure est : « qui décide », qui a le pouvoir, la dégradation en AA+, montre que le problème est posé et la paralysie d’Obama en est le symptôme. Dans ce contexte de perte de contrôle et de déchaînement des forces du marché, la parole de Buffet « que les riches paient leur du » avalise l’image simpliste d’une division entre riches / pauvres , prolétaires /bourgeois, laquelle serait presque naturelle fonctionnelle, inévitable, et dont la condition du retour de la philia des riches les réglerait les inconvénients. Ce «cessons de dorloter les riches » redouble la domination de la classe responsable en l'affirmant comme sujet porteur de solutions aux misères qu’elle crée dans la classe qu’elle reconnaît elle-même comme opposée .

Cette opération spectaculaire produit, en outre, un effet de bord (1), un gain inattendu. Buffet,commençait par afficher « avoir gagnerla lutte des classes » pour venir ensuite y porter remède et, conforter l’idée que la lutte des classes se résume encore aujourd’hui à une géométrie simpliste gauche/droite. Mieux, la preuve que ce schéma est juste, « simple et facile à comprendre », est apportée par le fait que c'est un riche qui le fait sien et prend la peine d'afficher dans le New York Times le message que le peuple ne peut y faire faire passer. Outre que la présentation médiatique canalise la réflexion critique dans « le tuyau del’hypocrisie », l’avantage est double. Il s’agit d’abord de montrer la surpuissance naturelle des riches par rapport à l’impuissance naturelle des pauvres, et ensuite, de masquer la réalité des rapports sociaux réels en réactivant un schéma simpliste afin d’éviter que le grondement des 700. 000 indignés du Wisconsin, ne renouvelle,sur le terrain, par le détail, l’analyse des pratiques sociales par lesquels des groupes sociaux reconduisent en les modifiant les formes subtiles du réseau par lesquelles ils s’assurent, en commun et dans l’ombre, le partage de la domination du plus grand nombre. Postuler une carte faussée de la lutte des classes permet de ne pas aller voir comment «cela » fonctionne sur le terrain et, laisse la voie ouverte, de part et d’autre, tant pour l’économie sociale et solidaire que pour les partenariats publics privés, lesquels seront utilisés, comme tremplin pour le renouvellement des formes de domination (2). La géométrie des rapports de forces entre groupes n’est pas celle à laquelle il convient de croire, s’il convient toutefois d’éviter qu’une nouvelle configuration des consciences de classe ne s’occupe sérieusement d'en finir avec la domination des uns sur les autres.

(1) Effet "de bord" : effet produit au-delà des limites ou il est généralement attendu.

(2 j'y reviendrai ...

 

§

 

Sur la scène du Globe, le « Roi Lear » divisait son héritage, abandonnait l’autorité politique. Le chaos s'instaurait dans sa famille comme dans le Royaume. Lear devient fou et, confronté à la brutalité des forces naturelles incontrôlée, il revalorise les valeurs d’humilité et de care, nous en sommes là également.

Le concept de « société du spectacle » rend compte du fait que les rapports sociaux y sont remplacés par des images de rapportssociaux. Lorsque le chef porion empoignait le revers de la veste du propriétaire de la mine il pouvait lui dire, « ce drap-là nous sommes allés tele chercher là, dans le fond" . Depuis, le propriétaire de la mine réplique à la tv « et votre écran plat vous croyez qu’il vient d’où ? ». Aujourd’hui,Warren Buffet passe en prime time pour montrer qu’il obtient – lui –ce qu’une armée « d’indignés » et trois livres d’intello s’époumonent, en vain,à faire entendre. Warren, paie le théâtre et monte sur lascène pour jouer la pièce, ... nous regardons.


Il n’est pas un coupable, pas un, te dis-je, pas un ! Je les absous tous.

À l’homme fastueux et gorgé de voluptés, qui foule aux pieds vos lois et neveut pas voir parce qu’il ne sent pas, faites vite sentir votre puissance, ensorte que le partage réforme l’excès, et que chacun ait le nécessaire…

King Lear

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.