Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

388 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 déc. 2021

Vaccins covid: plus de 50 milliards de dollars en 2021 pour Pfizer et Moderna

C'est de l'argent pompé dans les dettes du secteur public pour alimenter les fortunes du secteur privé.

Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Yahoo Finance, Morning brief, 04 dec. 2021, Guess who pays for all those millions of COVID-19 vaccines ?

Bloomberg reports that Pfizer recently raised its 2021 forecast for vaccine sales to $36 billion.”

Moderna, on the other hand, expects 2021 sales of $15 billion to $18 billion from the COVID-19 vaccines and up to $22 billion next year.

Traduction

Bloomberg rapporte que Pfizer a récemment augmenté ses prévisions de ventes de vaccins pour 2021 à 36 milliards de dollars. »

Moderna, de son côté, prévoit des ventes de 15 à 18 milliards de dollars en 2021 pour les vaccins COVID-19 et jusqu'à 22 milliards de dollars l'année prochaine.

Intervalle de revenus pour Pfizer+Moderna: entre 36 + 15 = 51 et 36 + 18 = 54 milliards de dollars, rien que pour 2021.

A titre de comparaison, le contrat du siècle des 80 rafales armés vendus par la France aux Emirats Arabes Unies, un contrat qui va donner du travail pendant 10 ans à des centaines d'entreprises, rapportera "seulement" 16 milliards d'euros, soit 3 fois moins que la vente des vaccins covid par seulement 2 entreprises pharmaceutiques en seulement un an.

On peut penser que le lobbying intenses de grosses sociétés pharmaceutiques, avec l'aide de Bill Gates (dont on nous dit qu'il dirige la politique vaccinale au plan mondial depuis 15 ans), introduit de graves distorsions dans les politiques publiques et expliquent notamment que

  • les brevets des vaccins ne sont pas cédés au domaine publique, alors que ce sont des fonds publics qui financent le développement de ces vaccins.
  • les médecins qui émettent des doutes concernant la validité ou l'efficacité des vaccins covid soient blâmés ou mis à l'écart.
  • des médecins ont été empêchés d'essayer des thérapies anti-virales classiques contre le covid, comme l'explique le Dr Peronne.
  • des enfants sont vaccinés, alors qu'ils ne sont pas des groupes à risque.
  • etc.

Il ne faut pas perdre de vue que la crise du covid signe avant tout le manque de capacité des hôpitaux, sans doute parce qu'ils ont fait l'objet de coupes budgétaires excessives déjà dénoncées depuis fort longtemps par les personnels hospitaliers. Maintenant, au lieu de renflouer à coups de milliards les infrastructures hospitalières, ce sont de grosses sociétés pharmaceutiques qui profitent à coups de milliards du manque de capacité des hôpitaux.

Sans oublier  que les confinements rapportent des milliards à Microsoft (du même Bill Gates) et à d'autres sociétés qui se nourrissent d'internet.

Hypothèse: Les vaccins covid sont d'abord une question de gros sous orchestrée par des fabricants de milliards et cela justifie la dramatisation excessive de la panique sanitaire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua