Air Liquide est le cul entre deux chaises énergétiques: la chaise fossile et la chaise renouvelable

Ce 4 mars 2015, Benoit Potier, PDG d'Air Liquide, était l'invité du Grand Journal sur BFM Business.

Il est arrivé en Toyota-Mirai, en disant qu'Air Liquide en avait acheté deux à Toyota et les avait immatriculées, alors que cette voiture futuriste n'est pas encore commercialisée en France.

Pour l'hydrogène, les propos du PDG d'Air Liquide confirment et amplifient ce que disait mon billet du 26 février.

Benoit Potier a expliqué d'emblée:

L'hydrogène ça fait 50 ans qu'on en fait. On connait bien ce produit. Ce qui est nouveau, c'est qu'on peut utiliser l'hydrogène pour faire de l'électricité, notamment pour la mobilité dans les voitures. C'est un marché potentiel tout à fait important de l'ordre de 50 à 100 milliards d'euros, si 10% de la flotte mondiale est convertie à l'hydrogène.

Question BFM: Le business grosso modo pour vous, c'est quoi?

Réponse Air Liquide: Aujourd'hui, c'est faible. On est en fait positionné sur des marchés de niches. Mais on est capable de développer la technologie tout en vendant quelques équipements (...) Le marché peut être de 2 milliards comme il peut être de 100 milliards dans le futur.

Question BFM: Pour vous à quelle échéance, cela deviendra une part significative de votre chiffre d'affaires?

Réponse Air Liquide: C'est plutôt 5 à 10 ans que 1 ou 2 ans.

S'exprimant très simplement et très clairement (sans langue de bois), le PDG d'Air Liquide, a fait une très bonne pub de la Mirai... presque comme s'il était le PDG de Toyota. J'y reviendrai dans un prochain billet.

Par contre, ce qui est inquiétant, c'est qu'Air Liquide est impliqué dans l'extraction de gaz de schiste, avec des produits et techniques qui prétendent réduire la consommation d'eau et de polluants pour la fracturation hydraulique. Manifestement, Air Liquide est favorable au gaz de schiste, et même France! Pour peu, Benoit Potier nous expliquerait qu’Air Liquide a inventé le gaz de schiste écologique!

Bref actuellement, Air Liquide est le cul entre deux chaises énergétiques: la chaise fossile et la chaise renouvelable. Espérons que, notamment sous la pression de la mouvance écologiste, Air Liquide et d'autres sociétés finiront par oublier les énergies fossiles pour favoriser les énergies renouvelables. Air Liquide a tous les atouts pour opérer ce tournant audacieux.

Source vidéo: Grand Journal BFM Business du 4 mars 2015.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.