Vidéo "Comment des avions disparaissent" par Jean-Marc Garot

Le 8 mars 2017, cela fera 3 ans que le MH370 de la compagnie Malaysia Airlines a disparu. Les recherches continuent sans succès, bien qu'elles auraient déjà englouti plusieurs centaines de millions d'euros. Voici en vidéo une conférence dans laquelle Jean-Marc Garot expose les faiblesses du transport aérien qui causent ce genre de disparitions.

Dans le milieu du contrôle aérien, tout le monde connaît Jean-Marc Garot, à présent "modeste retraité" comme il le dit lui-même.

Pourtant, en matière de contrôle aérien, voici la conférence la plus décapante que j'ai entendue en 25 ans de carrière.

Aujourd'hui, chacun est géolocalisé en permanence simplement en utilisant un téléphone. Alors comment comprendre que des avions puissent disparaître ?

Dans le domaine du  contrôle aérien (ATC pour Air Traffic Control), existe-t-il une question plus fondamentale que de savoir comment des avions disparaissent ? Pas à ma connaissance. Jean-Marc Garot est le premier au monde à poser cette question publiquement et à y consacrer un long exposé didactique.

Cette conférence du 26 janvier 2016 à la Mairie du XVe est, reste et restera originale à maints égards.

La conférence fut annoncée avec un résumé par Jean-Marc Garot et Gérard Laruelle de la 3AF :ad valvas (pdf, 1 B)

Loin de la langue de bois et des discours coincés, obscurs ou prudents qui noient le poisson, c'est une conférence qui décoiffe ... et ce pour une bonne cause que personne ne conteste: la sécurité du trafic aérien. Cette conférence est d'abord une contribution forte et exemplaire en faveur des familles et des proches des victimes du vol MH370 ou d'autres catastrophes aériennes où l'avion n'a été repéré qu'après des recherches longues, fastidieuses, éprouvantes et coûteuses.

Cette conférence est aussi une introduction au contrôle aérien, une introduction motivante qui démontre que c'est un domaine passionnant et humain.

Cette introduction est tout sauf complaisante. C'est le message d'un homme qui, au moment de faire le bilan de sa longue carrière à des postes de responsabilités, tire les leçons de cette carrière et a le courage de pointer ce qu'il n'a pas réussi et ce qui devrait être fait pour améliorer pour son domaine professionnel. L'urgence d'une telle innovation est aggravée par la montée des dangers terroristes.

En écoutant cette conférence, vous comprendrez que tout doit évoluer dans le contrôle aérien: certaines technologies préhistoriques mais aussi les méthodes et d'abord les mentalités. Jean-Marc indique, à nos contemporains et aux générations futures, les points sur lesquels il importe de faire porter l'effort pour éviter d'autres écueils, notamment pour éviter d'autres MH370.

Voici une anecdote non sans rapport avec cette conférence. J'ai eu la chance de travailler sous la direction de Jean-Marc Garot, quand il était au commande du Centre Expérimental d'Eurocontrol à Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne. Sous son impulsion et avec mes collèges Marc Brochard et Giuseppe Murgese, nous avions développé, tout au début de ce siècle, une maquette de visualisation en temps réel du trafic aérien sur internet. Nous étions parmi les premiers à faire cela. En 2001, avec la complicité de Lockheed Martin, nous avions montré notre maquette lors de grand-messes commerciales de l'ATC sur 3 continents: à Maastricht, à Washington et à Singapour. Les 19 et 20 septembre 2001, nous étions à Singapour, juste après les attentats du 11 septembre. A cause du traumatisme des attentats, nous avions bien peu de visiteurs, mais parmi eux un visiteur de marque: le Ministre des Télécommunications de Singapour qui était enchanté qu'on soit capable de visualiser à Singapour via internet un échantillon du trafic en temps réel au-dessus de l'Europe. Grâce à Jean-Marc qui nous avait envoyé à Singapour, nous étions des pionniers et fiers de l'être.

Cette anecdote pour dire, à ceux qui ne le connaissent pas encore, que Jean-Marc Garot n'est pas né de la dernière pluie. C'est un visionnaire passionné et passionnant. C'est un homme qui trace un sillage qui va dans le bon sens. Sa conférence mérite d'être dégustée, savourée, méditée et suivie d'effets.

Depuis cette conférence, Jean-Marc a écrit avec Michel Delarche, un génial médiapartien, un livre consacré à la disparation du MH-370. Cet ouvrage combine subtilement l'analyse du vol MH370 avec une introduction au domaine du contrôle aérien, avec une remise en cause des fondamentaux technologiques de ce domaine et avec aussi quelques exemples supplémentaires de situations ubuesques relatives au contrôle aérien public (pour l'anti-collision) ou privé (pour la gestion des avions par chaque compagnie). Michel et Jean-Marc nous livrent là un récit qui ose ce que le milieu du contrôle aérien ne se permet guère: des hypothèses spéculatives ... basées sur des connaissances très approfondies en matière géopolitique.

A la fin de la vidéo, vous trouverez un bref extrait d'un "Grand Angle" de l'émission du 2 janvier dernier sur TV5 dans laquelle les grands témoins étaient Jean-Marc Garot et Michel Delarche.

Après m'être imprégné de la conférence de Jean-Marc en réalisant la vidéo,  mon impression c'est qu'il faudrait faire deux choses pour et avec les passagers. D'une part, renforcer (à coup d'obligations légales, s'il le faut) la visualisation du trafic aérien permettant à chaque instant de localiser précisément les avions, y compris au-dessus des océans. D'autre part, impliquer les internautes dans la recherche des scénarios élaborés pour augmenter la sécurité et la sûreté.

Concernant le second point, il est permis de penser d'abord que l'accident du German Wings (le pilote qui s'est suicidé en écrasant l'avion sur une montagne) est une conséquence du 11 septembre. En effet, verrouiller la porte entre la cabine et le cockpit est un scénario inventé en réponse aux attentats du 11 septembre. Il est permis de penser ensuite que, si un très large public avait eu l'occasion de discuter un tel scénario rudimentaire sur internet, l'hypothèse du pilote suicidaire aurait été soulevée et la catastrophe du German Wings aurait été évitée. J'en ai fait part à Jean-Marc qui m'a répondu que "le problème des portes blindées est une aporie mais personne ne s'en est rendu compte ..."

Pour démarrer la vidéo de la conférence, cliquez ici*.

Pour la commenter, abonnez-vous à Mediapart si ce n'est pas encore fait, car Mediapart n'appartient qu'à ses abonnés.

Pour l'heure, d'aucuns pourraient se demander quel est le rapport entre la disparition des avions et le thème majeur de ce blog, à savoir l'hydrogène renouvelable ? Il y un rapport, mais c'est un sujet de digression que je laisse à votre sagacité.

19 septembre 2001, ATC-Asia, démonstration de visualisation du trafic aérien en direct sur internet 19 septembre 2001, ATC-Asia, démonstration de visualisation du trafic aérien en direct sur internet

 * Il est possible que de légères améliorations soient apportées à cette vidéo, auquel cas ce lien sera mis à jour.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.