jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

169 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mars 2018

Du 11 mars au 26 avril: de nombreuses actions contre le nucléaire!

Du 11 mars au 26 avril, de nombreuses actions sont organisées par le Réseau "Sortir du nucléaire", Yosomono, France Insoumise, Ensemble, Solidaires, Attac, Ecoéchange, ACDN, Europe Écologie - Les Verts et des collectifs locaux. Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça !

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans un de mes derniers articles, "Mobilisons-nous pour la sortie du nucléaire !", je vous proposais un voyage dans le monde du nucléaire militaire et civil. Le 11 mars prochain sera la date anniversaire de la dernière grande catastrophe nucléaire : celle de Fukushima au Japon. Alors, vous reprendrez bien une petite dose d'infos radioactives ? 

Une nouvelle étude de Greenpeace Japan publiée le 1er mars dernier indique que les niveaux de radiation dans les communes proches de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi "restent bien plus élevés que les normes maximales habituellement conseillées." Le responsable de Greenpeace explique que "des citoyens, dont des enfants et des femmes enceintes qui réintègrent leurs maisons contaminées, risquent d'être irradiés à des doses équivalant au fait de subir une radio aux rayons X du thorax chaque semaine" ! Regardez aussi cette vidéo de l'AFP : "Japon: Greenpeace s'inquiète du taux de radioactivité à Itate." 

Plus près de chez nous, le Luxembourg et l’Autriche ont fondé ce 5 mars une alliance destinée à lutter contre le développement de l’énergie nucléaire : "l’accord, signé par la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) et Elisabeth Köstinger (ÖVP, Parti populaire autrichien) ministre autrichienne du Développement durable, a vocation à être ratifié par davantage de pays. Luxembourg et Vienne tenteront en premier lieu de convaincre l’Allemagne, la Suisse et la Liechtenstein lors d’une rencontre des pays germanophones prévue en début d’année, avant de présenter le texte à d’autres États." Une initiative très intéressante à suivre... Ce n'est pas dans notre belle nucléocratie française qu'on verrait ça ! 

D'ailleurs, Libé nous informe que le cabinet de Nicolas Hulot (ministre de la Transition écologique) "ne semble plus très pressé de fixer un nombre de réacteurs à fermer pour atteindre l'objectif de 50% de nucléaire dans la production d'électricité." Après les 5 ans de présidence Hollande, la journaliste de Libé nous explique qu'il "se confirme peu à peu que la procrastination sera aussi de mise pendant le quinquennat Macron." Alors le "changement" c'est quand ?! Surtout que les lanceurs d’alerte de l'ONG Greenpeace ont été sévèrement condamnés par la justice le 27 février dernier pour avoir pénétré dans la centrale de Cattenom, afin de dénoncer la dangerosité de sa piscine. A noter que c’est la première fois que des militants de l’association sont condamnés à une peine de prison ferme. Greenpeace va faire appel de cette décision de justice et je vous invite à les soutenir.

Dimanche dernier, les Jurassiens, habitants du Canton suisse du Jura, se sont prononcés : ils ne veulent pas de "dépôts de déchets radioactifs près de leur frontière." Tu m'étonnes ! 

A Bure, dans la Meuse, des habitants s'opposent depuis 25 ans à un projet d’enfouissement de déchets radioactifs. Après l'expulsion brutale le 22 février dernier du bois Lejuc puis de la Maison de résistance où vivent les opposants au projet de poubelle nucléaire Cigéo - lire cet article de Mediapart "Evacuation à Bure: le coup de force met fin au dialogue" -  un nouveau rendez-vous avait lieu ces 3 et 4 mars dernier. Dans ce reportage, Reporterre nous dit que "malgré la présence massive de gendarmes et l’interdiction de manifester, les opposants à l’enfouissement de déchets radioactifs se sont retrouvés et ont mené une marche sereine, contrée par les forces de l’ordre, qui ont investi le village dimanche." Vous pouvez d'ailleurs lire le texte lu au départ de la manifestation sur le blog "la lutte à Bure" de Mediapart. Lire aussi le reportage sur le blog de Jean-Claude Meyer (toujours sur Mediapart ! 😉) : "Bure a rassemblé malgré les interdits liberticides." 

Et toujours sur Mediapart (au fait, vous êtes abonné-e ? 🙂), je vous recommande cette vidéo du Mediapart Live du 28 février dernier pour un échange avec quatre opposants au projet de poubelle nucléaire dans la Meuse. Si vous n'avez pas trop suivi ce qu'il se passe à Bure, vous comprendrez mieux cette lutte après son visionnage et les slogans des opposants : "non à la poubelle nucléaire" et "Ni ici, ni ailleurs" ! D'ailleurs, saviez-vous que François Hollande, député en Corrèze, "s’était positionné en 2000 contre l’enfouissement des déchets nucléaires", tout comme "Ségolène Royal en 1987-1990 quand elle fut députée dans les Deux-Sèvres" ? Les déchets nucléaires, chez les autres d'accord, mais je ne les veux pas dans mon jardin !

Alors, "êtes-vous favorable à la sortie du nucléaire" ? Nous devons collectivement nous poser cette question... Si vous souhaitez vous informer, discuter, débattre sur ce sujet et découvrir les différents types d’énergies renouvelables, voici la liste des nombreux rendez-vous prévus partout en France :

- Du 11 mars au 26 avril - mobilisation nationale pour la sortie du nucléaire :

http://www.sortirdunucleaire.org/Du-11-au-26-mars-2018-mobilisation-nationale-pour

- Campagne pour la sortie du nucléaire et pour la promotion des énergies renouvelables de la France insoumise :

https://lafranceinsoumise.fr/nos-campagnes/campagne-sortie-nucleaire/

- Le réseau "Sortir du nucléaire" organise un grand rassemblement antinucléaire sur la place de la République le Dimanche 11 mars 2018 à 14h00 – Place de la République à Paris :

"En France, une sortie du nucléaire est plus urgente que jamais, alors que l’industrie nucléaire accumule les scandales, entre incidents à répétitions, malfaçons, falsification de dossiers et dissimulation d’anomalies..."

http://sortirdunucleaire.org/Grand-rassemblement-antinucleaire-sur-la-place-de

- Votation citoyenne sur la sortie du nucléaire (dimanche 11 mars 2018 / dimanche 18 mars 2018) :

http://sortirdunucleaire.org/Votation-citoyenne-sur-la-sortie-du-nucleaire

https://nucleaire.vote

- Pétition de l'ONG Greenpeace : 

EDF : c’est pas bientôt fini le nucléaire ?

https://act.greenpeace.org/page/14369/petition/1

Réseau Sortir du Nucléaire © Réseau Sortir du Nucléaire

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti

La sélection du Club

Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre