Jean-Pierre Veran
formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université
Abonné·e de Mediapart

659 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 mai 2016

L’écosystème numérique : quels enjeux éducatifs ?

Si nous vivons dans un écosystème numérique, comment l’école peut-elle contribuer à diffuser les connaissances et la culture utiles aux futurs citoyens pour déconstruire une mythologie et développer les communs indispensables à une vie civique démocratique ?

Jean-Pierre Veran
formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lors de la journée professionnelle des professeurs-documentalistes d’Ile de France[1], Hervé Le Crosnier[2] s’est interrogé, lors d’une conférence, sur le lien entre la culture numérique et les valeurs humanistes.

Il a voulu d’abord faire percevoir à son auditoire que nous n’étions pas,  avec le numérique, face à un artefact technologique supplémentaire, mais plongés dans un nouvel écosystème. Il a proposé, par exemple, de comparer capacité à nommer des marques représentées par leur logo (les marques des majors numériques, le GAFAN), et capacité à nommer des plantes représentées par leur feuille. Il ne fait pas de doute que 100% du public reconnaît les premières, ce qui n’est pas le cas des secondes. Plus tard, il a de même fait observer que l’Etat le plus peuplé du monde est aujourd’hui Facebook, avec son milliard et demi d’abonnés, à qui il offre un passeport pour accéder à l’ensemble de ses services.

Il a attiré l’attention sur un certain  nombre de questionnements à propos de ce nouvel écosystème. Nous en retiendrons seulement quelques-uns dans ce billet.

Le premier enjeu civique fondamental est celui de la puissance des algorithmes[3]. S’appuyant sur l’ouvrage de Dominique Cardon, A quoi rêvent les algorithmes[4], il rappelle les quatre familles de calcul numérique : la popularité, l’autorité sociale, la réputation et la prédiction par les traces. Cette prédiction par les traces numériques de chacun de nous permet de nous profiler, de nous assigner par homophilie un profil qui vise à orienter nos choix et nos achats. Une des dimensions de l’éducation aux médias et à l’information passerait donc aussi par une culture statistique qui permette de comprendre qu’une statistique n’est pas le monde mais une de ses représentations. Cela dit, les algorithmes ne gèrent pas le contexte, ce qui limite encore leur impact.

Le second concerne quelques mythes qu’il s’agit de déconstruire. Par exemple, celui des digital natives, qui seraient plutôt digital naïves, si l’on se réfère au travail d’Anne Cordier qui, à partir de la parole de jeunes, a publié Grandir connectés[5]. Autre exemple, le propos de Michel Serres, dans Petite Poucette[6], selon qui « tout le savoir est accessible à tous ». Il y aurait, dans cette opinion, le danger de voir se reproduire et se renforcer les inégalités de connaissance et de fortune, qui sont une des caractéristiques de l’école française. Autre exemple encore, celui selon lequel Google a réponse à  tout ; Alexandre Serres a montré comment la couleur et la typographie sont mises au service de cette croyance.

Le troisième concerne les transformations produites par le numérique dans la construction de l’identité et la conception de la vie privée. Ce que nous pratiquons dans la vie réelle, l’inattention civile, la discrétion, est plus compliqué à  gérer dans l’univers numérique. Nos profils Facebook sont publics, mais pour les adolescents, cela ne signifie pas que tout le monde, les parents ou les professeurs en premier lieu, serait censé aller les voir, et, a fortiori, autorisé à poster un commentaire. Hervé Le Crosnier utilise ici la notion d’effondrement des contextes[7], qui est généralisée dans l’écosystème numérique : on ne choisit plus sa tonalité, selon son public : le numérique a renforcé l’effondrement des contextes déjà largement entamé avec les mass-médias.

Le quatrième touche à la culture participative rendue possible par le numérique. Il y a de plus en plus d’interactions entre auteurs et lecteurs, créateurs et public, et les capacités d’organisation s’en trouvent facilitées : le récent concert de Nuit debout[8], préparé par sondage Framadate[9], en fournit un bon exemple d’actualité, comme l’emblématique Wikipédia. Face aux empires privés des Google, Apple, Facebook, Amazon, Netflix,  la construction collaborative de communs est possible pour approfondir la démocratie.

Le cinquième réside dans l’antinomie entre une industrie de l’influence et les droits de l’homme : le Cloud est un système de surveillance plus fort que le panoptisme de jadis.

On le voit, nous sommes bien loin de l’outil informatique du siècle dernier, mais dans un écosystème nouveau qu’il faut penser en donnant les clés de la culture numérique aux futurs citoyens formés à l’école. Hervé Le Crosnier reprend les propositions du rapport du Conseil national du numérique (CNNum), Jules Ferry 3.0[10], qui peuvent se résumer par quatre impératifs : décrypter, produire et coproduire, publier et diffuser, apprendre à créer du commun. N’y a-t-il pas là des objectifs en adéquation parfaite avec la refondation de l’école de la République ?


[1] http://www.documentation.ac-versailles.fr/spip.php?article295

[2] Enseignant chercheur à l’université de Caen, expert de la culture numérique

[3] Voir notre billet du 11 mars, « L’école sous algorithmes » : un enjeu démocratique ? https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-veran/blog/110316/l-ecole-sous-algorithmes-un-enjeu-democratique

[4] Cardon, Dominique, A quoi rêvent les algorithmes, Seuil, 2015 http://www.seuil.com/livre-9782021279962.htm

[5] Cordier, Anne, Grandir connectés, les adolescents et la recherche d’information, C & F Editions, 2015, http://cfeditions.com/grandirConnectes/

[6] Serres, Michel, Petite Poucette, le Pommier, 2011

http://www.editions-lepommier.fr/ouvrage.asp?IDLivre=534

[7] ou « collapsing contexts », étudiés par Danah Boyd dès 2008. http://www.zephoria.org/thoughts/archives/2009/01/18/taken_out_of_co.html

[8] http://www.leparisien.fr/societe/paris-deuxieme-concert-de-l-orchestre-debout-place-de-la-republique-30-04-2016-5757661.php

[9] https://framadate.org/create_poll.php?type=date

[10] Voir notre billet d’octobre 2014 Jules Ferry 3.0 : la refondation par le numérique ?

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-veran/blog/051014/jules-ferry-30-la-refondation-par-le-numerique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès
Billet de blog
par Fred Sochard