Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1554 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 mai 2022

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Hospitalisation psychiatrique de près d'1 femme autiste sur 4 à 25 ans

Blocage mental : Les hospitalisations psychiatriques sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes autistes que chez les femmes non autistes.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

spectrumnews.org Traduction de "Psychiatric conditions hospitalize almost one in four autistic women by age 25"

Les troubles psychiatriques entraînent l'hospitalisation de près d'une femme autiste sur quatre à l'âge de 25 ans 


par Niko McCarty / 17 mai 2022

Venetian carnival, pink lady © Luna TMG https://www.instagram.com/lunatmg/

Plus de 22 % des femmes autistes sont hospitalisées pour un trouble psychiatrique à l'âge de 25 ans, une fraction cinq fois plus élevée que chez les femmes non autistes et près de deux fois supérieure à celle des hommes autistes.

"C'est un chiffre assez choquant", déclare Miriam Martini, une étudiante diplômée en épidémiologie médicale et en biostatistique qui travaille dans le groupe de Mark Taylor au Karolinska Institutet de Solna, en Suède.

Miriam Martini a présenté ces résultats le 13 mai lors de la réunion annuelle  2022 de l'International Society for Autism Research. (...).

Une étude réalisée en 2021, qui s'est appuyée sur un registre de santé danois, a analysé les données relatives aux troubles associés chez environ 16 000 personnes autistes jusqu'à l'âge de 16 ans. La nouvelle étude semble être le premier effort national basé sur un registre à faire de même pour les femmes jusqu'à l'âge de 25 ans, couvrant ainsi un moment critique de la vie de jeune adulte, lorsque de nombreux troubles de santé mentale sont diagnostiqués pour la première fois.

Les données de l'étude proviennent d'environ 1,3 million de personnes nées en Suède entre 1985 et 1997, dont près de 21 000 sont autistes et environ 7 100 sont des femmes. Les chercheurs ont regroupé plusieurs bases de données - dont le registre médical des naissances, le registre national des patients et le registre des médicaments prescrits - pour suivre 13 diagnostics psychiatriques différents, allant de l'anxiété et de la dépression aux troubles du sommeil et à l'automutilation.

Selon Martini, à l'âge de 25 ans, plus de 60 % des femmes autistes et environ 45 % des hommes autistes avaient reçu un diagnostic de trouble psychiatrique. Chez les femmes et les hommes non autistes, ces valeurs tombent à environ 14 % et 9 %, respectivement.

Après avoir pris en compte l'année de naissance et les troubles de déficit de l'attention/hyperactivité ou la déficience intellectuelle associés, les hommes et les femmes autistes étaient toujours significativement plus susceptibles que les personnes non autistes d'être hospitalisés pour un trouble psychiatrique.

"Nous savons maintenant que l'hospitalisation psychiatrique est beaucoup plus fréquente chez les personnes autistes, et surtout chez les femmes autistes", explique Martini. "Il serait donc bien d'identifier quels sont les précurseurs de cette situation ? Comment sont-ils arrivés à ce stade ?"

Les conclusions sont désastreuses ; elles suggèrent un besoin crucial de services de santé mentale élargis, dit Martini, en particulier pour les femmes autistes.

Lire d'autres comptes rendus de la réunion annuelle  2022 de l'International Society for Autism Research.

Citer cet article : https://doi.org/10.53053/FCXB6813

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget
Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Europe
Ukraine : le soupçon de la collaboration plane sur les villages libérés
Dans la région de Kherson, certains villages ont vécu pendant des mois à huis clos, sous occupation russe. Des voisins ont été tués ou sont portés disparus. La difficulté à mener des enquêtes rapides dans un pays mis sens dessus dessous par la guerre permet à la rumeur de prospérer.
par Mathilde Goanec
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Les États se réunissent jeudi 1er décembre à ce sujet. 
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Canicule : transformer nos modes d’élevage pour un plus grand respect des animaux
L’association Welfarm a mené cet été la campagne « Chaud Dedans ! » pour alerter sur les risques que font peser les vagues de chaleur sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage. Après des enquêtes sur le terrain, des échanges avec les professionnels de l’élevage, des discussions avec le gouvernement, des députés et des eurodéputés, Welfarm tire le bilan de cet été caniculaire.
par Welfarm
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT