Auticonsult sur le télétravail - L'expérience dans le cadre de la crise sanitaire

Dans ce contexte un peu surnaturel face au coronavirus , de nombreuses entreprises sont passées à ce nouveau fonctionnement qui est le télétravail. Ce dispositif peut être en réalité particulièrement autism-friendly. 8 conseils par "Auticonsult". Et un article du PDG de son correspondant, Auticon US.

Auticonsult Auticonsult
 Auticonsult a publié un guide de conseils :

Télétravail : 8 conseils pour les professionnels autistes (et « à ceux qui ne le sont pas assez »*)

Dans ce contexte un peu surnaturel face au coronavirus (Covid-19), de nombreuses entreprises sont passées à ce nouveau fonctionnement qui est le télétravail. (...) Voici donc une liste de conseils pour réussir le télétravail, alimentée par nos consultants et rédigée pour des professionnels autistes (mais qui s’appliquent à tout le monde) 

  1. Communication par sms, chat et email
  2. Prenez le temps de rédiger des listes de tâches et de priorités
  3. Respectez les horaires de travail convenus // planification
  4. « URGENT »
  5. Utilisez un fil de discussion séparé pour l’humour et les bavardages
  6. En cas de sujet de controverse, de communication difficile ou de critique
  7. Habillez-vous pour le travail // Préparez votre cadre de travail
  8. Communiquez plus encore qu’à l’ordinaire

Voir le détail.

Présentation d'auticonsult : "auticonsult est une entreprise internationale de services du numérique et la première entreprise en France à employer spécifiquement des personnes sur le spectre de l’autisme en tant que consultant en informatique".Auticonsult est une filiale du groupe "auticon". Le PDG d'Auticon USA fait le bilan du passage au télétravail de ses équipes, dans le cadre de la crise sanitaire, composés aux deux-tiers de personnes autistes.

CNBC - Article d'opinion

Les deux tiers de notre équipe sont autistes. C'est ce qui nous aide à survivre au coronavirus
David Aspinall, PDG d'Auticon US - publié le 16 avril 2020

Traduction de "Op-ed: Two-thirds of our team is autistic. That’s helping us survive the coronavirus"

Points clés

  • À Auticon, une société mondiale de conseil en informatique, 200 de ses 300 employés sont autistes.
  • L'entreprise a constaté que les travailleurs autistes communiquent mieux dans les environnements de travail à distance et excellent souvent dans la veille économique, l'automatisation des tests d'assurance qualité et les projets de développement de logiciels complexes.
  • L'embauche d'un plus grand nombre de personnes autistes pourrait être la réponse à la pénurie de compétences techniques tout en diversifiant la main-d'œuvre d'une entreprise.

La crise des coronavirus a conduit à la plus grande expérience de travail à distance jamais vue, de nombreuses entreprises passant au télétravail presque du jour au lendemain. Notre entreprise a participé à cette expérience, qui nous a permis de tirer des enseignements surprenants sur le pouvoir de la neurodiversité dans une crise comme celle-ci.

Chez Auticon, une société mondiale de conseil en informatique et d'entreprise sociale, 200 de ses 300 employés dans le monde sont autistes. © Auticon Chez Auticon, une société mondiale de conseil en informatique et d'entreprise sociale, 200 de ses 300 employés dans le monde sont autistes. © Auticon
Chez Auticon, nous répondons aux besoins technologiques de nos clients. Notre société, fondée en 2011, est une entreprise mondiale de conseil en informatique et une entreprise sociale, où 200 de nos 300 employés dans le monde sont autistes. Nous avons toujours considéré notre diversité comme une force qui renforce notre capacité à résoudre les problèmes. Les personnes autistes excellent souvent dans la veille économique, l'automatisation des tests d'assurance qualité et les projets de développement de logiciels complexes. Ils possèdent des atouts cognitifs uniques : attention aux détails, méthode de travail systématique, analyse logique, reconnaissance de modèles, détection d'erreurs et concentration durable pour les activités de routine.

L'embauche de personnes autistes nous a permis de combler le manque de talents dans le domaine des technologies. Dans une enquête menée auprès de plus de 3 000 leaders technologiques, le sous-traitant informatique Harvey Nash et le cabinet d'audit KPMG ont constaté que 67 % d'entre eux ont déclaré qu'une pénurie de compétences empêchait leur organisation de suivre le rythme du changement. Les personnes autistes sont souvent négligées comme source de talents, certaines études montrant que jusqu'à 90 % d'entre elles sont soit au chômage, soit sous-employées.

Avant la crise du coronavirus, la plupart des membres de notre équipe travaillaient dans nos bureaux. Cela semblait être le meilleur moyen de s'assurer que chacun donnait le meilleur de lui-même. Les travailleurs autistes apprécient la cohérence de leur environnement de travail et de leurs routines. Un changement, comme le fait de peindre les murs d'une couleur différente, peut provoquer des perturbations. Lorsque notre équipe travaille depuis nos bureaux, nous pouvons contrôler ces variables.

Parallèlement, nous disposons d'un soutien sur place dans nos bureaux régionaux. Nous employons des jobs coachs à Los Angeles, Columbus et Salt Lake City. Le coach travaille souvent en étroite collaboration avec les membres de notre équipe pour personnaliser leurs conditions de travail, s'assurer que nous les avons préparées pour le succès et aplanir les difficultés. Ils assurent également la liaison avec nos clients.

Nous avons dû changer tout cela lorsque le coronavirus a frappé. Le 17 mars, nous avons fait passer l'équipe au télétravail après avoir donné à chacun trois jours d'avertissement. Heureusement, tout le monde avait déjà des ordinateurs portables et des appareils mobiles partagés, nous n'avons donc pas eu à nous préoccuper de la partie technologique de l'équation. Notre principale préoccupation était de savoir si nous pouvions maintenir notre productivité.

Les premiers jours, il y a eu quelques soubresauts. Certains membres de l'équipe ont dû travailler sur les tables de la cuisine et dans d'autres lieux très fréquentés de la maison, où tout le monde était déconcentré. Pour nous assurer qu'ils pouvaient créer et maintenir un espace de travail qui leur permettrait d'être productifs, nous avons demandé à nos jobs coachs de prendre contact avec eux quotidiennement. Parfois, nous avons également fait appel à des membres de la famille.

Mais dans l'ensemble, les choses se sont mieux passées que ce que nous attendions. Dans les organisations traditionnelles, de nombreux responsables peuvent craindre que les membres de l'équipe qui font du télétravail se relâchent, fassent la lessive ou fassent une promenade à vélo alors qu'ils sont censés faire leur travail - et qu'ils mentent ensuite sur la façon dont ils passent leur temps. Nous n'avons jamais eu à nous inquiéter de cela.

Will Collett, informaticien chez Auticon, a bien réussi sa transition vers le travail à distance pendant la pandémie de coronavirus. Les personnes autistes préfèrent souvent communiquer par un texte ou un courriel précis plutôt que par des conversations verbales ou en face à face. © Auticon Will Collett, informaticien chez Auticon, a bien réussi sa transition vers le travail à distance pendant la pandémie de coronavirus. Les personnes autistes préfèrent souvent communiquer par un texte ou un courriel précis plutôt que par des conversations verbales ou en face à face. © Auticon
Les personnes autistes sont généralement très directes et honnêtes. Si vous leur demandez s'ils sont productifs en travaillant à la maison, ils vous diront la vérité. (S'ils regardaient Netflix, ils vous le diront aussi).

Les outils techniques que nous avons utilisés pour la communication à distance, comme Slack, Jira et Microsoft Teams, ont également très bien fonctionné pour nous. Les personnes autistes préfèrent souvent communiquer par un texte ou un courriel précis ; les conversations verbales ou en face à face, qui font appel au langage corporel et à l'expression des émotions, peuvent être plus subjectives et plus difficiles. Certains membres de notre équipe qui ne sont pas à l'aise pour établir un contact visuel en personne ont constaté qu'ils pouvaient le faire lors des appels Zoom, ce qui leur a donné une nouvelle façon de se connecter. Dans quelques jours, notre équipe sera réunie sur Zoom pour célébrer le Mois de la sensibilisation et de l'acceptation de l'autisme.

Nous avons vu de nouvelles opportunités commerciales pendant la crise du coronavirus. Le passage au virtuel a permis à nos opérations mondiales de collaborer plus étroitement, en tirant parti d'une réserve de ressources beaucoup plus importante avec des capacités techniques spécifiques en temps quasi réel. Nous travaillons sur plusieurs fuseaux horaires pour aider nos clients à se déployer rapidement et de manière très rentable. Cette virtualisation mondiale nous aurait peut-être pris des mois ou des années à réaliser avant la crise.

Avoir une équipe capable de travailler depuis chez soi est très efficace. Les entreprises qui décident, après la fin de la crise des coronavirus, de s'appuyer davantage sur le télétravail à l'avenir doivent disposer d'une main-d'œuvre capable de travailler à distance. La solution pourrait consister à embaucher davantage de personnes autistes. Non seulement cela permet de diversifier les modes de pensée au sein d'une équipe, mais c'est aussi un moyen idéal de s'assurer que l'on dispose d'un personnel qui excelle naturellement dans le travail à distance.

- David Aspinall, PDG d'Auticon US et membre de la Young Presidents' Organization 

Autisme : traverser la période Corona - conseils utiles pour les personnes autistes

Les conseils de Passwerk (Belgique)


 A signaler dans le Bulletin Scientifique de l'ARAPI (N°34) - un article de 4 pages  - juin 2014 :

Expérimentation du télétravail comme vecteur d'accès à l'emploi pour des personnes avec Troubles du Spectre de l'Autisme (TSA)
Patrick Chambres 

Dans son rapport sur l'emploi des personnes autistes (février 2017), Josef Schovanec indiquait notamment à propos du télétravail : "Le télétravail représente, à n'en pas douter, une modalité d'accès à l'emploi particulièrement séduisante pour nombre de personnes autistes: travail depuis un cadre connu, plus grand choix des horaires, pression sociale plus faible ou absente, évitement du problème des moyens des transports en commun tantôt inexistants, tantôt bondés, la liste serait longue. En outre, avec le développement pour ainsi dire naturel du télétravail, de plus en plus d'entreprises et de secteurs ont développé des solutions concrètes dans cette direction. Enfin, le télétravail paraît être possible y compris dans les régions rurales ou défavorisées." (page 54)

Des entreprises pour personnes autistes : Passwerk et autres

  • 2 déc. 2019

Comment permettre aux personnes autistes d'obtenir un emploi en milieu ordinaire ? L'exemple de Passwerk en Belgique avec une interview de Dirk Rombaut.Que penser du 4ème plan autisme sur ce point ? Remarques sur le dispositif de l'emploi accompagné et sur les entreprises adaptées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.