Echanges sur la franc maconnerie (agissements illégaux)

Les commentaires de mon billet ont donné lieu a un échange intéressant sur la franc maçonnerie et les agissements illégaux d'une partie de ses membres dont ceux qui sont censés rendre la justice, les magistrats (ceux qui sont "en haut", le 33ième niveau ..). Beaucoup de justiciables floués par une justice de la franc maçonnerie, au dessus des lois ... AU DESSUS DES LOIS..

 Les commentaires de mon billet ont donné lieu a un échange intéressant sur la franc maçonnerie et les agissements illégaux d'une partie de ses membres dont ceux qui sont censés rendre la justice, les magistrats (ceux qui sont "en haut", le 33ième niveau ..). Déjà dénoncé par Eric de Montgolfier et beaucoup de justiciables floués par une justice de la franc maçonnerie, au dessus des lois ... AU DESSUS DES LOIS..

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/080918/arfi-les-mauvaises-questions-sont-celles-qu-ne-pose-pas/commentaires

TOUS LES COMMENTAIRES

 08/09/2018 10:33

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/080918/arfi-les-mauvaises-questions-sont-celles-qu-ne-pose-pas

 Personne, ni à médiapart, ni ailleurs n'a le courage de mettre le nez dans ce caca, du comté de côté de Toulouse, la rose, to lose, la rose ville de AZF et de la grosse mégapôle cancéropôle qui a suivi , la grosse ville de l'aérospatiale ...........................un enjeu rançais ranci si majeur , il est vrai !

Mieux vaut de faire du fric, avec une publication qui n'apportera rien de plus que les autres !

________________________

Médiapart né en 2008 l'année où mon fils s'est fait assassiné à Toulouse.

C'est cette année-là qu'a eu lieu le krach financier mondial, l'affaire Taie (403 millions d'euros d'argent public détournés), l'affaire Kerviel - Société Générale, l'affaire de Tarnac, 

Le 25 septembre 2008, nuit où mon fils a été enlevé à la sortie de son travail pour prélever ses organes (coeur) à Toulouse puis son cadavre transporté 25 kms au nord de Toulouse pour être mis à découper sur une voie ferrée ! maquillage en suicide sur voie ferrée, cette nuit-là Sakjozy a fait un discours à Toulon où il a dit "les paradis fiscaux c'est FINI" !!! :

https://www.lemonde.fr/politique/article/2008/09/25/le-discours-de-nicolas-sarkozy-a-toulon_1099795_823448.html

______________________________________

J'ai toujours compati à votre douleur et suis comme vous persuadé que l'affaire de votre fils est une affaire enterrée à propos de laquelle les instances publiques n'ont pas les mains propres.

Mais cette extrapolation consistant à nous laisser entendre, si ce n'est à nous affirmer, que Sarkosy serait descendu à Toulouse sous un prétexte d'intervention politique publique pour en réalité superviser sous les ordres d'une organisation ou d'une autre le trafic du cœur arraché de votre fils, par contre, me semble tout à fait farfelue (sans préjuger de ce que votre fils ait été ou pas le tragique objet d'un trafic d'organes).

A propos de la F:.M:., une amie et moi avons entrepris vers février dernier un petit travail de recherche et d'information dont voici un copié/collé depuis ma boite mail. Pardonnez le vrac, j'y ai passé assez de temps comme ça.

Objet : En quête d'info sur l'histoire de la F:. M:.

Qwark

J'ai passé la matinée là dessus, à partir de la question de l'origine anglaise et FM  de l'Encyclopédie, et généralement des "lumières", relevée dans l'autre mail [ndlr je fais l'impasse].

Faites comme moi, débrouillez-vous [ndlr : note à mes quelques interlocuteurs privés en mail, ici généralisable] (j'ai lu les trois premiers in extenso), c'est très passionnant, en particulier quand au rôle de Marseille dans l'histoire économique pré-contemporaine, et de l'association de la maçonnerie de rite écossais et de la spéculation au double-sens intellectuel (et plus spécialement scientiste au sens où Giuseppe Longo dénonce l'illusion d'une maîtrise du réel par les algorithmes -je fais un gros gros raccourci, là-) et financier :

[fondements de la FM :
http://www.gadlu.info/textes-fondateurs-de-la-franc-maconnerie/le-regius-1390
http://www.ecossaisdesaintjean.org/page-manuscrit-le-cooke-vers-1410-6739798.html ]

Thése historique sur la théorie spéculative, focalisant sur la Loge marseillaise du rite "Ecossais de St-Jean" (qui apparaît, sous cette plume, comme une sorte d'incroyable répétition générale du néo-libéralisme actuel sous ses tendances gafamiques et "humanistes démocrates" -au sens des States- !!) :

http://www.ecossaisdesaintjean.org/2017/09/franc-maconnerie-la-theorie-speculative.html

La recherche qu'il cite comme sa source et source de sources principale :
Saint-Jean d’Ecosse de Marseille Une puissance Maçonnique méditerranéenne aux ambitions Européennes

================================================================
2 google books intéressants sur le sujet :

"La maçonnerie considérée comme le résultat des religions égyptienne, juive et chrétienne."

(le titre et les premières pages renforcent, au contraire de ce qu'on pense habituellement d'après la visibilité du GOdF moderne -en tout cas de ce que je pensais moi-, un enracinement historique dans le christianisme, mais hors dogmes -catholique, protestant ou autre- . La FM est donc bien dans le conflit historique qu'on connaît avec les grandes églises, mais qui n'est pas d'abord motivé par un athéisme, plutôt par des conjonctures idéologiques au fil de l'histoire -comme le relève l'auteur de "théorie spéculative", la F.M. sait faire preuve d'une bonne dose d'opportunisme pour préserver ses intérêts... comme n'importe (que service secret ou entrepreneurial de base!).

Les sectes et sociétés secrètes, politiques et religieuses : essai sur leur histoire depuis les temps les plus reculés jusqu'à la révolution française.

Ce serait intéressant d'avoir d'autres études plus récentes, et non maçonniques aussi (des maçonniques on en a). En fait y en a plein Google, dont pour une fois le moteur de recherche est pertinent! ... comme quoi le "secret maçonnique"... réside d'abord dans une profusion de com à leur propos, un énorme nuage d'info dans lesquelles il est impossible de totaliser "une histoire" sur un mode narratif simple.

Il y a encore une une autre étude contemporaine sur un livre du XIX°, dans le même blog du Rite Écossais de St-Jean, intéressante je crois, qui prend cette dimension "gazeuse" comme dirait l'autre en compte dès ses premiers §  : "Les précurseurs de la Franc-Maçonnerie par Gustave Bord", où l'auteur reprend synthétiquement dès l'entrée sa thèse "théorie spéculative" :

"Qu'est-ce que la franc-maçonnerie ? — Ce problème a été souvent posé ; presque toujours on y a répondu de façons différentes, et la multiplicité des solutions a fait la confusion et le mystère, au profit des maçons et au plus grand dommage de ceux qui les attaquent.   On a voulu personnifier la maçonnerie dans une succession de grands maîtres inconnus, connaissant seuls le secret de l'Ordre et seuls le dirigeant. Cette société, d'après les uns, aurait eu le même but caché et la même organisation mystérieuse depuis son origine; d'après les autres, l'Ordre n'est qu'une société de  secours mutuels et de bienfaisance.   P1      Les deux affirmations sont également fausses lorsqu'on les rapporte à toutes les époques de la maçonnerie ; elles sont la source de multiples erreurs.   Pour trouver la solution du problème, essayons d'abord de le poser.   N'y eut-il qu'une espèce de franc-maçonnerie ? Son but fut-il toujours le même ? A-t-elle eu successivement un ou quelques chefs connaissant seuls le secret du but de la société ?   Nous démontrerons que deux maçonneries se succédèrent : l'une, la plus ancienne, composée de gens de métier, de constructeurs, et que nous appellerons corporative ; l'autre, celle qui la remplaça, composée d’amateurs de philosophie et de sciences, que nous appellerons spéculative (1). "

=====================================================================

Compléments (à peine survolé en 10mn -ça suffit-) :

Clipsas (Centre de liaison et d'information des puissances maçonniques signataires de l ' « Appel de Strasbourg »)

Je relève :

Le CLIPSAS dispose d'un poste d'observateur à ECOSOC, l’instance de Conseil économique et social de l’ONU Les principes fondamentaux de ce groupe d'obédiences diffèrent desbasic principles anglais et des landmarks nord-américains sur deux points essentiels :

  • Le principe d'une nécessaire foi en Dieu (ou similaire) est remplacé par celui d'une « absolue liberté de conscience » ;
  • Ce groupe reconnaît les obédiences féminines ou mixtes.

Autrement dit il y a une forme de scission, voire d'antagonisme, entre la tradition maçonnique anglo-saxone (la plus ancienne et fondatrice) et une modernité d'origine européenne impulsée à l'initiative du Grand Orient de France, initiateur de l'appel de Strasbourg et se fondant sur les décla des Droits de l'Homme Fr de 1789 et celle de la SDN de 1948 (dont on peut supposer que les F:.M:. font partie des fondations, les refs sont à chercher mais ça me semble évident). J'en infère que le principal adversaire/ennemi de cette F:.M:. européenne est l'Evangélisme d'origine Etats-Unienne, dont il me semble que les fondements et la pratique ne sont pas si lointains de ceux de la F:.M:. "Écossaise traditionnelle" (sans avancer que les uns et les autres seraient nécessairement liés autrement que par cette part de similitude structurelle, une grande différence restant l'agressivité politique publique affirmée des Évangélistes ; le partage de valeurs de croyance et de pratique chrétienne fondatrice et de suffisance suprématiste idéologico-intellectuelle communes -le fameux Combat contre le Mal- laisse toutefois la question grande ouverte).

En outre et surtout, ce Centre par son intitulé s'affirme d'entrée lui-même comme une "puissance", et sa tendance ainsi que cette affirmation sont adoubées au niveau politique international par sa présence d'observateur à l'ONU/ECOSOC. Comme pour la conf Bilderberg, inutile d'en référer à quelque "complot de l'ombre" : la pratique de la puissance d'influence par des réseaux privés, libres de leurs dess(e)ins stratégiques secrètement élaborés comme de leur communication ou de leur silence public, sur les États, est tacitement constitutionnelle au niveau du Droit international -comme le "lobbying" au parlement et au conseil européens et ailleurs-.

Rien d'étonnant donc à ce qu'une "Loge P2" puisse se constituer d'une fraternité de personnes cumulant des qualités de banquiers/politiques/mafieux/maçons.

Le ClIPSAS est également fondateur de l'

"Observatoire de la dignité humaine"

Où l'on trouve ce très intéressant document de synthèse juridique :
"La dignité humaine en droit public français : l’ultime recours"

cleardot.gif=================================================================

Re par une amie

19 févr.

comme dans le droit civil, ce n'est pas parce que le droit international s'appelle droit que les rapports de force y sont inexistants, bien au contraire chaque avancée du droit dans le sens d'une plus grande égalité de droits, dans le sens de la civilité (et sur lequel Etienne Balibar, dans un des essais de La crainte des masses, s'arrête pour le préférer à celui de civilisation, il développe ensuite sur une "politique de civilité" ; je le précise car en italien il n'y a pas cette dichotomie entre civilité et civilisation que la langue française possède comme une sorte de bifurcation possible du sens) est une conquête dans un champ de forces antagonistes. Il n'y a qu'à voir combien a été difficile pour la Palestine d'atteindre le droit d'exister politiquement à l'ONU, et ensuite tout le processus d'émancipation qui, à défaut d'évoluer sur le terrain diplomatique, se re-déplace sur le terrain de la guerre. L'ONU du reste est fortement inégalitaire du moment que le droit de veto est exercé uniquement par les grandes puissances. Dans le livre Voyous Derrida traite de toutes ces questions, (de qui fait le droit international).

====================================================================

cleardot.gifQwark

Oui. En formule de synthèse : le droit est l'écran d'un champ de bataille, c'est à dire un masque mais aussi une surface où la bataille se donne à représenter. Les lois sont des armes. Les questions sont de définir et de contrôler qui doit posséder l'usage et qui use réellement des lois, et qu'est-ce qui se projette sur et qu'est-ce qui se pratique derrière l'écran du droit, dans la réalité des relations de pouvoir.

En lien direct : vucouté à la suite sur Thinkerview ce matin :

cleardot.gifPrévisualiser la vidéo YouTube Crédit Mutuel, Censure, Bolloré, Canal+ et TAFTA | Guerre contre le journalisme

mqdefault.jpg

icon_2_youtube_x16.png

Prévisualiser la vidéo YouTube David Koubbi, Affaire Kerviel, Justice et Société Générale ?

mqdefault.jpg

icon_2_youtube_x16.png

====================================================================

Re par une amie

Tout opaques qu'ils puissent paraître, le plus intéressant, dans les écrans, ce sont les trous ... ce qu'on appelle si je ne fais pas fausse route, libertés négatives... vieux problème remontant aux fondements du droit moderne, le binôme liberté négative/liberté positive. Exemple concret : comment ce binôme joue-t-il dans le débat actuel autour des big datas, sont-ils vendables ou pas, quel droit doit-il leur être appliqué et de quelle manière ? hier soir sur FCul la discussion butait sur vendre/se vendre droit privé vs droit public, et chaque partie avançait des arguments apparemment défendables, mais absolument opposés... à moins d'avoir des a priori (moi je suis plutôt pour le droit public qui protège de la privatisation du commerce des données) le choix n'est pas aisé car pour légiférer, il faut donner satisfaction à toutes les parties dans un esprit d'équité donc avec des arguments rationnels...

A qui confier notre portefeuille de données personnelles ?
Du Grain à moudre

Alors que les réseaux sociaux, clouds et autres objets connectés rythment notre vie, les géants du net exploitent et font commerce de nos données personnelles....

sur le binôme lib.+/lib.-  j'extrais de wkp "Liberté" le passage suivant concernant le binôme Liberté formelle et Liberté réelle (c'est pas tout à fait la même chose mais c'est lié) :

La déclaration universelle des droits de l'homme (1948) pointe la distinction entre « liberté négative » (le fait d'être délivré de l'ingérence d'autrui dans l'exercice d'activités que l'on peut faire par soi-même) et la « liberté positive » (le fait d'être délivré des facteurs restrictifs comme la faim, la maladie, l'insécurité, l'indigence, etc.). De ce fait, le texte distingue :

  •     les droits-libertés ou droits fondamentaux (liberté d'expression, de mouvement, de conscience ...) qui garantissent la sphère d'autonomie de l'individu face aux pouvoirs externes et notamment ceux de l'État. Ces droits sont nécessaires mais pour Karl Marxdemeurent des droits formels, des droits « bourgeois » : « ce sont les droits de l'homme égoïste, de l'homme séparé de l'homme et de la communauté » (3) . Dans cette perspective, la défense des Libertés est assurée par un État minimal.
  •     les droits-créances ou droits réels (droit au travail, assistance sociale, santé, logement, culture). Ainsi la liberté de poursuivre des études supérieures peut demeurer pour certains citoyens une liberté formelle si les droits d'inscription ou les conditions économiques constituent une entrave à l'exercice de ce droit . Dans cette perspective, un droit est considéré comme un , c'est-à-dire une créance de l'État envers ses citoyens. Un État providence est alors requis pour garantir l'accès effectif de chacun aux «libertés» censées être accessibles à tous.

La note 3 sur les droits formels renvoie à l'ouvrage de Marx La question juive (texte trouvable sur gogol en pdf).

On voit comment, dans la DDH, la question de la loi est posée de deux manières différentes, la question étant de quoi doit-on être délivrés ? c'est là que ça diverge...

et aujourd'hui l'écran, en réalité, est potentiellement plein de trous pour de bonnes ou mauvaises raisons, ça dépend de quel côté on se place : y compris là où auparavant on n'en voyait pas, on voit apparaître des revendications de plus liberté et de choix, que ce soit pour des droits sociaux par exemple, ou bien comme arguments de vente de nouveaux produits, les big datas par exemple...

mais pour revenir à la maçonnerie, moi ce qui m'a sauté aux yeux en lisant l'histoire de la FM de Marseille (premiers paragraphes) c'est qu'elle était composée de commerçants (époque de la crise de la république de Gênes avec la montée de Marseille comme puissance commerciale dominante de la Méditerranée). C'est-à-dire que la FM et les états modernes émergent en même temps, il serait intéressant de jeter un coup d'oeil sur le mercantilisme pour voir s'il y a un rapport ... pour Oliver Cromwell (qui a introduit le mercantilisme dans la législation anglaise sur la navigation) wkp considère par exemple le rapport mercantilisme/FM comme 'fantaisiste', par contre pour la Compagnie des Indes, dont la puissance est directement liée à l'expansionnisme anglais sur les mers, le rapport est certain :

Fait maçonnique et pouvoir colonial dans l'Inde britannique  par Simon DESCHAMPS, doctorant à l’université de Bordeaux 3 (en quelques pages)

un autre texte qui développe sur tout un autre registre, celui de la sociabilité maçonnique au temps des Lumières :

Sociabilité, Franc-maçonnerie et réseaux relationnels.

Contributions pour une histoire sociale et culturelle de

l’espace européen des Lumière

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00134596v1/document

Dans ce texte le nom de Friedrich Wilhelm Ferber, qui était à la fois maçon et homme d'état, précise bien qu'il était aussi un théoricien du mercantilisme (l'article wkp sur Ferber est disponible seulement en allemand).

si tu vas lire le wkp "mercantilisme" vois en part. le chap. Essor des Etats-Nation :https://fr.wikipedia.org/wiki/Mercantilisme#Essor_des_%C3%89tats-Nations

cleardot.gifbon à savoir (ou à rappeler) : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/histoires-d-info/histoires-d-info-1987-francois-mitterrand-est-le-premier-president-a-recevoir-officiellement-des-franc-macons-a-l-elysee_2059573.html

cleardot.gif====================================================================

encore des potins complotistes?...

Les francs-maçons et les médias

Emmanuel Berretta et Sophie Coignard

Publié le 29/01/2004 à 22:01 | Modifié le 18/01/2007 à 22:01 Le Point

  • "Des francs-maçons ? Dans les médias ? Manants, passez votre chemin. Il n'y a pas de sujet. Ces réseaux ont existé dans le passé, sans doute. Mais aujourd'hui, c'est fini.
  • Telles sont, en général, les premières réactions suscitées par notre bien légitime curiosité sur ce thème hautement sensible. Comme s'il était admis, à la rigueur, qu'on puisse enquêter sur les affinités fraternelles tissées parmi les élus, les hauts fonctionnaires, les magistrats ou les policiers, mais certainement pas lever le voile sur les « convergences philosophiques » qui existent dans notre propre milieu."

cleardot.gif==================================================================

Qwark

moi ce qui m'a sauté aux yeux en lisant l'histoire de la FM de Marseille (premiers paragraphes) c'est qu'elle était composée de commerçants (époque de la crise de la république de Gênes avec la montée de Marseille comme puissance commerciale dominante de la Méditerranée). C'est-à-dire que la FM et les états modernes émergent en même temps​

 

CQFD. Plus exactement la FM émerge dans la féodalité et commence à y faire infuser ce qui va devenir l'Etat moderne ; ce qui m'a sauté aux yeux dans les commandements premiers directement descendant des maçons "opératoires" (c a d des guildes et corporations de métiers du bâtiment et d'artisanat puis de commerce), c'est que le premier dessein est de se réaliser soi même dans un métier honorable d'utilité publique, qui permette de bien vivre en étant fidèle aux intérêts de ses employeurs et à la politique de l'Etat auquel on appartient quel qu'il soit. En d'autre termes la F:.M:. se situe explicitement du côté du manche comme on dit, en tant que celui d'un outil dont il s'agit de bien se servir d'abord pour soi-même dans une coopération d'égaux de principe, au sein d'une hiérarchie des mérites, mettant les ressources de leurs savoirs-faire en commun (au moins censé le faire, par définition de leur quête). De là aux "premiers de cordée" qui "ruissellent" il n'y a pas beaucoup de pas. Et m'apparaît soudain que ça ressemble beaucoup au bouddhisme et au taoïsme, tiens!

1) "[le dernier lien, qui cite] Friedrich Wilhelm Ferber, qui était à la fois maçon et homme d'état, précise bien qu'il était aussi un théoricien du mercantilisme"
+
2) "pour Oliver Cromwell (qui a introduit le mercantilisme dans la législation anglaise sur la navigation) wkp considère par exemple le rapport mercantilisme/FM comme 'fantaisiste'"

== looooool! : que Cromwell ait été ou pas F:. , le fait qu'il ait introduit dans la loi anglaise le mercantilisme théorisé par le réseau FM dont un Allemand à un grade maçonnique autant qu'étatique majeur, montre de toute façon l'efficacité opérationnelle des idées d'un réseau d'influence international!

L'article du Point donne une bonne clef​ :

le secret de l'appartenance, qui autorise chaque frère à se dévoiler mais lui interdit de « balancer » les autres, contribue à entretenir sur ce réseau une part de mystère, donc de fantasme

C'est un magnifique exemple de double-discursivité : il suffit de faire un peu de recherche pertinente au niveau archives publiques web (ou papier) comme on le fait là, pour voir que finalement le fait d'existence et de puissance de ce réseau n'a rien de "secret", est au contraire parfaitement transparent et publiquement affiché jusque dans ses intentions fondatrices et même dans la plupart de ses procédures "secrètes",  alors que la "publicité" au niveau médiatique (aka "propagande") en est inversement proportionnelle [c'est exactement comme la Conf. Bildenberg, ou encore le programme de conquête impérialiste global des néo-cons et du néo-lib].

On voit encore une fois le profond méfait de la propagande médiatique et plus subtilement des algorithmes de proposition de contenus : si l'on suit les "contenus conseillés pour vous" de YT et/ou la colonne de droite, ce qu'on on voit émerger de l'iceberg d'archives ce sont les fantasmes complotistes de tendance paranoïaque soralienne. Là on met vraiment le doigt sur la dé-culturation et la perte des outils intellectuels : il suffit de faire soi-même des recherches thématiques arborescentes en archives publiques web comme on fait là pour avoir une vision plus réelle d'une histoire des faits et des desseins de ceci ou de cela.

Subsidiairement : ça me donne à associer une nouvelle fois la pensée qu'1/2 h de vidéo contient 100* moins d'information qu'1/2h de lecture ; y a qu'à transcrire un JT de 20h pour que ça crève les yeux .
Une exception notable, c'est l'émission "Le dessous des cartes", parce que les images cartographiques contiennent vraiment beaucoup d'informations qui ne nécessitent qu'assez peu de commentaire pour être lisibles, contrairement à des images qu'on pense "documentaires du réel" parce que prises sur le vif et "sensationnelles" au sens propre, c a dire produisant une sensation réelle, un impact émotif concret, aussi bien qu'une fiction bien menée (du genre naufrages de migrants ou autres flambées de violences en manif ou bombardements, où parce qu'on aura été secoué pendant 1mn comme dans Star Wars on aura l'impression d'avoir reçu beaucoup d'infos alors qu'on n'en a jamais reçu qu'une ou deux - "ils se sont noyés", "les garde-côte en ont repêché quelques uns en état de choc", ou "la police est violente", "les manifestants lancent des cannettes", etc... bref quasimentrien!).
Et de là j'associe encore sur "le syndrome de la jolie brune du Média", qui fait disparaître l'info à proprement parler dans le chapeau de sa propre selfie appliquée à imiter des présentateurs de jeu télé sous prétexte d'être "plaisante pour être accessible" -quel ahurissant manque de confiance en l’intérêt en soi de ce qu'on présente, outre en soi-même!!!!- ; c'est pire que "prendre les gens pour des cons", c'est fabriquer des cons, c'est à dire des gens pour qui l'hypothèse de conquérir le temps d'un travail, consistant à aller chercher soi-même de l'info pour se construire un penser-par-soi-même, n'est même pas pensable : c'est la machine, ou le présentateur formaté -ça revient quasiment au même- qui doivent être performants, pas "moi", qui n'est plus qu'un consommateur attendant la satisfaction d'une envie d'info pas très différente d'une envie de pop-corns et de bâtonnets de glace géants pourvu que ça me mette le mental sur "en état de veille" qui doit être d'abord reposant -énoncé paradoxal pour "état hypnotique"-).

 

 

que Sarkosy serait descendu à Toulouse sous un prétexte d'intervention politique publique pour en réalité superviser sous les ordres d'une organisation ou d'une autre le trafic du cœur arraché de votre fils

non non je ne soupçonne pas Sarkozy, pas besoin de lui car il y a sur place ce qu'il faut de mafieu(x) pour une telle opération ... simplement il s'est passé plusieurs énormes opérations frauduleuses en 2008 sous Sarko : Kerviel, Tarnac et Tapie entr'autres et création de la DCRI de Squarcini pour "initier" l'affaire de Tarnac et se trouver des opposants tout désignés .. alors bien sur mon fils c'était aussi en 2008, année du krach financier mondial .. et coîncidence : le 25 septembre 2008, Sarko fait son discours à Toulon (et pas à Toulouse !!) et a dit : "les paradis fiscaux c'est fini" !!!!

Avec le recul que j'ai maintenant et connaissant les immenses failles de l'enquête apparait de toute évidence que tout ce qui conduisait au trafic d'organes a été contourné, occulté par la gendarmerie (BR),  la médecine légale et  la justice Toulousaine bien aidés par le média local : la dépèche du midi qui a étouffé mon affaire et mon combat pour la vérité dont le patron, est Jean Michel Baylet et ce baron politique du tarn et garonne depuis 40 ans, il est franc maçon ..

 _________________

En ce qui concerne les franc maçons je suis très bien renseigné et très bien documenté pour les soupçonner (le haut niveau bien sur ... le 33ième).

J'ai écrit pas mal de billets sur le sujet dont certains ont été malheureusement censurés par médiapart .... là aussi c'est l'omerta comme pour le trafic d'organes.

 ________________________ 

  • Des francs-maçons ? Dans les médias ? Manants, passez votre chemin. Il n'y a pas de sujet. Ces réseaux ont existé dans le passé, sans doute. Mais aujourd'hui, c'est fini.
  • Telles sont, en général, les premières réactions suscitées par notre bien légitime curiosité sur ce thème hautement sensible. Comme s'il était admis, à la rigueur, qu'on puisse enquêter sur les affinités fraternelles tissées parmi les élus, les hauts fonctionnaires, les magistrats ou les policiers, mais certainement pas lever le voile sur les « convergences philosophiques » qui existent dans notre propre milieu.

+++++++++++++++++++

 ________________________________ 

Rien d'étonnant donc à ce qu'une "Loge P2" puisse se constituer d'une fraternité de personnes cumulant des qualités de banquiers/politiques/mafieux/maçons.

Pourquoi en France n'y aurait-il pas l'équivalent d'une loge P2 dans laquelle on trouverait des gendarmes, des juges et des médecins légistes ? c'est ce que mon fils a malheureusement rencontré à Toulouse et qui a lui a coûté la vie.

 _____________________ 

"Plus exactement la FM émerge dans la féodalité"

C'est sans doute pour cela qu'elle est si forte aujourd'hui ! ( mais, pardon, elle n'existe pas !, ce n'est qu'un fantasme !) !

Bref, tout cela pour dire que si vous avez un bouquin à éditer et à diffuser, il vaut bien mieux en être , quoi !(sourire) !

Et bien évidemment, elle n'est pas liée, ni aux conflits d'intérets , ni à la prise illégale d'intérets, ni à de quelconques omerta ( ne serait-ce que par sa loi interne de couverture du secret de copinage) !

En résumé, un état dans l'état , et qui n'existe évidemment pas ?

Et là aussi, je pense qu'il faut surtout discréditer les hautes sphères et les décisionnaires !

 _______________________ 

Et bien évidemment, elle n'est pas liée, ni aux conflits d'intérets , ni à la prise illégale d'intérets, ni à de quelconques omerta ( ne serait-ce que par sa loi interne de couverture du secret de copinage) !

En résumé, un état dans l'état , et qui n'existe évidemment pas ?

Et là aussi, je pense qu'il faut surtout discréditer les hautes sphères et les décisionnaires !

++++++++

 ________________________ 

Bon, et bien, chez médiapart on évolue dans le bon sens puisqu'enfin on me laisse parler de la franc maçonnerie (pas tous mais la partie des hauts grades qui est CORROMPUE et au dessus des lois car les magitrats impliqués ne rendent pas la justice mais font des faux en écriture pour ne pas la rendre).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.