jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

519 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 mai 2014

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

JEAN-EUDES : Hypothèse la plus aboutie

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce témoin Mathieu B. n'a pas été entendu. Il a bu un café avec JE vers 17h et JE est sorti du travail vers 18h (son collègue de bureau lui a dit au revoir à 17h30 -témoignage de Gaetan V. - )  :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean63/040314/jean-eudes-un-nouveau-temoin-capital-pas-entendu

Je ne peux dire si il fumait d’ailleurs. En tout cas oui, il avait l’air en pleine forme.

 Si sa voiture était garée sur le parking alors je vois peu de chances d’un kidnapping. Il y a beaucoup de passage à cette heure.

Si par contre il est parti à pied chercher sa voiture plus loin ou même parti à pied le long du canal du midi alors c’est diffèrent.
Les berges du canal ne sont pas vraiment un havre de tranquillité. J’interdit a ma femme d’y aller seule pour un jogging.

Et je ne suis pas forcément un maniaque de la sécurité

___________

Mon commentaire :

Le prélèvement d'organes est une hypothèse mais j'ai beaucoup d'éléments qui y font penser quand on voit l'état du corps, le torse entouré d'un linge noué que personne ne signale et l'absence délibérée et volontaire d'autopsie sur ce cadavre découvert froid sur la voie publique ...

Avec tous les éléments dont je dispose, et surtout le témoignage de Mme Perrier qui a vu la voiture de Jean-Eudes se garer à l'écluse d'embalens vers 18h30 - 19h, 25 kms au nord de Toulouse, sachant qu'elle n'était pas conduite par Jean-Eudes, je le vois bien aller marcher le long du canal à Ramonville près de son travail (y avait-il un RV?) et se faire voler ses clefs et sa voiture à ce moment-là vers 18h.

C'est à partir de là qu'il a pu être embarqué dans un fourgon (par exemple) puis conduit dans un endroit où il se retrouvera inanimé (prise forcée d'une forte dose de lexomil?)......... puis conduit à l'hôpital comme une personne en train de mourir .. et c'est là qu'avec un papier qu'il aurait rempli et signé lui-même (chez le médecin du sport Alary qu'il a vu 3 mois plutôt en mai et juin 2008 ?) autorisant les prélèvements d'organes sur sa personne en cas de mort cérébrale, on l'aurait dépouillé de ses organes (pas besoin que les chirurgiens qui prélèvent les organes soient impliqués, on les appelle pour leur dire qu'il y a des organes à récupérer sur un corps dont ils ne connaissent pas l'identité).

Il faudrait faire rechercher par l'hôpital CHU de Rangueil (via une commission rogatoire d'un juge d'instruction) s'il y a eu une entrée enregistrée dans la nuit du 25 au 26 septembre 2008  au nom de LOMBARD Jean-Eudes .... et s'il y a eu prélèvement d'organes sur ce corps.

PS : Merci de lire les commentaires, notamment une réponse à BF qui donne des précisions très importantes sur l'hypothèse avancée.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un hommage à la société civile de Russie, Bélarus et Ukraine
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Annie Ernaux, Nobel de littérature, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon