Blog suivi par 7 abonnés

Le blog de jessica gérondal mwiza

Militante Afroféministe. Panafricaniste. #Rwanda #Justice #Vérité
SAINT BRIEUC / PARIS - France
  • Le négationnisme, un mal répandu

    Par | 1 recommandé
    Je souhaitais répondre ici aux questionnements qui ont suivi mon dernier article sur la série Black Earth Rising : « Mais pourquoi le négationnisme ? Quel en est le but ? Est-ce toujours de l’idéologie, ou bien de l’ignorance ?». À l’approche des 25èmes commémorations officielles du génocide contre les Tutsi, le 7 avril prochain, ces interrogations sont cruciales.
  • À propos de la série " Black Earth Rising "

    Par | 4 recommandés
    Je vais commencer mon commentaire par le plus évident : le privilège blanc, c'est aussi le fait de s'arroger le droit de prendre une histoire traumatique, de la modifier, de la déformer et de l’exotiser à sa guise dans le but de se faire beaucoup d'argent.  Prenez en plus une plateforme massivement suivie à l’image de Netflix et le tour est joué.
  • Afroféministe.

    Par | 2 recommandés
  • Retour sur l'assemblée générale d'Ibuka Europe

    Par
    Le nouveau bureau ainsi que les sections Ibuka sont plus que jamais déterminées à porter la voix des rescapés, faire connaître leurs témoignages au monde et ainsi lutter pour la justice et contre le négationnisme concernant le génocide contre les tutsi.
  • Présentations.

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Article de présentation. J'ai écrit mon premier billet sur le Rwanda le 6 avril dernier et j'ai donc ouvert ce blog un peu dans la "panique" du moment, donc je recommence ici, par le début. Merci à Anne, qui m'a poussé à rédiger ce petit témoignage sur mes engagements politiques, en me questionnant sur facebook.
  • Des « assassins de la mémoire ».

    Par | 5 recommandés
    A quelques heures du 7 avril, journée de commémoration officielle du génocide perpétré contre les tutsi au Rwanda, il est nécessaire de parler de cette histoire qui n’est pas seulement rwandaise ni seulement française, mais qui fait partie de l’histoire coloniale, et de cette politique tout autant meurtrière de la françafrique qui perdure aujourd’hui.