Mélenchon ou l'histoire en marche !

Encore un peut de patience et tous les efforts collectifs du mouvement "La France insoumise" auront produit tous leurs fruits... Mon estimation à une chance sur deux de parvenir au second tour de l'élection présidentielle française de 2017, s'est avérée exacte. En maintenant et amplifiant cette constance et cette détermination, nous POUVONS convaincre une majorité de français.

Tout d'abord merci Denis de me donner le courage d'écrire ce billet pour répondre ici à tes objections vu que tu as fermé tes commentaires.

 

Sur le fond, cher Denis, je suis triste que tu passes à côté de la personne de Jean-Luc Mélenchon devenue... D'autant plus que je ressens du mépris dans tes propos. Et surtout, tu te mets au niveau de tous ceux qui ressortent leurs épouvantails mités et tu mérites mieux que cela. Tu es maire d'un petit village normand. Tu devrais donc te sentir concerné au premier chef par le programme de la France insoumise qui a le meilleur plan d'action pour sortir les agriculteurs de la calamiteuse situation actuelle.

Le programme holistique intègre l'ensemble des préoccupations actuelles pour réussir la mutation de l'anthropocène. C'est pourquoi le qualifier de "révolution citoyenne" ne me semble pas usurpé.

Ce qui t’empêchera de voter pour le candidat de la France insoumise, dis-tu, ce sont les priorités données à l’avènement d’une VIe République, ainsi qu'à la renégociation des traités européens.

Parce que sans l'adhésion de la très large partie du peuple français, nous ne pourrons pas être à la hauteur des enjeux écologiques et sociaux à relever. C'est cela qu'il faut bien comprendre. Le plus important est l'éducation populaire, l'émancipation de chaque citoyen. C'est ce à quoi s'emploie Jean-Luc Mélenchon dans ses interventions publiques et dans l'ensemble des dispositifs déployés dans et par la France insoumise. Ce n'est certainement pas parfait, loin de là, mais c'est une expérimentation bien plus consistante et convainquante que ce que les autres candidats ont mis en oeuvre, à commencer par Emmanuel Macron "en marche" si superficielle et conventionnelle... Ce fait d'avoir tracé un chemin que chaque insoumis choisit d'emprunter sans avoir à rendre de comptes donne une force, une confiance, une assurance fantastique. Ajouter la mise en liens par tous les moyens prévus explique en grande partie les résultats obtenus, sans oublier un autre élément clé : la qualité des personnes. Donc resserrer les socialités entre les citoyens, faire qu'on se parle, qu'on se comprenne, qu'on dépasse nos préjugés, posera les bases de cette nouvelle république adaptée à l'ère géologique dans laquelle nous sommes entrés. Si nous restons dans les repères d'avant (ressources infinies, égoïsmes, compétitivisme, productivisme...) le soufflet retombera et nous aurons la barbarie la plus monstrueuse (cf Jean-Marc Jancovici qui l'explique très bien dans ses conférences, même si je conteste en partie ses thèses sur le nucléarisme, l'anti-énergies renouvelables, notamment).

Donc si tu partages le diagnostic de la décomposition de nos institutions en tant que maire, si tu dénonces des corruptions y compris chez les élus locaux, pourquoi refuserais-tu de participer activement à la résolution de ces problèmes éthiques majeurs ? Par contre, tu as raison de ne pas croire que la solution à la question économique et sociale passera par la réforme de nos institutions. Ce ne peux en effet être qu'une condition nécessaire. Après, pour savoir si le programme "L'avenir en commun" est le meilleur sur le plan socio-économique, il faut aborder ta seconde objection : tu ne crois pas que c’est par l’Europe ou contre elle que passe aujourd’hui la solution au chômage, à la précarité et à la pauvreté.

  • Pourquoi la solution socio-économique est-elle en dehors de nos frontières ?

Parce que les causes sont là !

  1. Conditions macro-économiques dans lesquelles la France est plongée : mondialisation ultralibérale ayant ultrafinanciarisé l'économie, europe des marchés ayant généré des distorsions de concurrence sociales et fiscales... Pillage éhonté des énergies fossiles et des ressources planétaires. Rapports défectueux aux technologies, à l'éthique. Conséquences sociales de tout cela. Etc.
  2. Conséquences globales des émissions de gaz à effet de serre qui ignorent totalement la notion de frontières...

Les solutions ne peuvent donc venir que si nous appréhendons EN MÊME TEMPS tous ces facteurs de manière intégrée (systémique), à commencer par désserrer l'étau macro-économique puis relocaliser tout ce que nous pouvons au plus vite. C'est ce qu'ont fait les économistes de la France insoumise et tous les insoumis qui ont contribué à écrire le programme et qu'on peut le qualifier de "HOLISTIQUE". Une stratégie et une tactique a été envisagée : la planification écologique en mettant l'accent notamment sur les énergies marines renouvelables. Et une doctrine a été partagée : l'éco-socialisme.

 

La force et la cohérence de cet ensemble composé des acteurs et du programme est la meilleure condition de la réussite de sa mise en oeuvre. Toutes les personnes avec qui je le partage sont d'autant plus convaincues qu'elles ne retrouvent cette cohérence et cette force chez aucun autre candidat. Enfin, Jean-Luc Mélenchon n'oublie pas les départements et territoires d'outre-mer. Il te donne raison dans le sens où il n'axe pas sa stratégie QUE sur l'europe, même s'il est un européen convaincu, raison pour laquelle il a tant travaillé un plan A et un plan B.

En espérant engager avec toi, cher Denis, comme avec quiconque le désire, un dialogue sincère et constructif. Et te faire partager ma fierté d'être représenté par Jean-Luc Mélenchon.

Amitiés insoumises, y compris avec JLM car viendra le temps d'exprimer mes désaccords mineurs, comme l'interdiction de la prostitution sans proposer de mesures pour l'accompagnement sexuel des handicapés, sujet qui me tient particulièrement à coeur...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.