L'avenir des robots ?

L'avenir des robots peut être traité de façon abrupte : Pour ou contre les robots? Pour ou contre la destruction créatrice? Pour ou contre la mondialisation (qui encourage et accélère cette évolution)?

Premier constat : il y a de bons et de mauvais robots.

Les bons robots.

La chirurgie et la médecine en général ont fait des progrès extraordinaires grâce aux robots. 

Il en est ainsi pour de nombreux robots industriels sur les chaînes de montage, dans les opérations de décontamination et de déminage, dans les aides au  pilotage d'aéronefs, voire même dans l'aide à la conduite de nos voitures et autres moyens de transport, ...

Nous avons même profité des robots ménagers… qui créaient des emplois, des revenus et du temps libre.

Les mauvais robots disparaissent.

Ils disparaîtront sans aucune intervention politique ou sociale.

Juste un exemple : l'industrie mécanisée de la presse a fait disparaître des emplois sales et bruyants. 

Nous, les MDParticipants, nous contribuons à sa disparition et nous prenons même plaisir à participer aux dénonciations en tout genre, exercice qui n'est pas possible avec la presse écrite. 

Les "mauvais" entrepreneurs disparaîtront eux aussi.

AMAZON a investi de sommes colossales pour robotiser son "modèle économique" qui "tue" des millions de petits commerçants et, tout cela, en camouflant des bénéfices pour plus de 250 milliards de dollars dans des centaines de paradis fiscaux.

Sa valorisation boursière est à plus de 200 années de bénéfices prévisionnels.

"Too much", diraient nos adolescents.

Vous voulez un scoop?

Dans moins de cinq ans, les Etats auront vidé les trésors de guerre de GOOGLE, APPLE, FACEBOOK,  AMAZON, ALIBABA, …

Le plan de ce hold-up porte même un nom : BASE.

Ce sont les membres du  G4 (USA, UE, JAPON, CHINE) qui ont lancé leurs filets pour récupérer 7.000 milliards de dollars sur les comptes cachés de tous ces fraudeurs.

Avec quelles techniques ?

Avec les robots du Data Mining.

On pourrait multiplier les exemples à l'infini.

Les dégâts des "mauvais" robots sont énormes, c'est indiscutable.

Ils détruisent des emplois, des salaires, du capital, des liens sociaux, des santés et même des vies par centaines de milliers.

Le vrai risque d'une destruction des emplois?

SCHUMPETER avait bien prévu les évolutions ultérieures : les Etats se tourneraient vers le Socialisme pour procurer des minima sociaux à tout le monde... mais le Socialisme serait lui-même emporté par des dictatures.

C'était bien vu : le Communisme et les autres dictatures militaires se sont imposées partout dans le Monde après la première crise de 1922 et bien plus encore après celle de 1929.

Nous sommes toujours dans cette évolution : les Américains peuvent élire un TRUMP "révolutionnaire" mais le "Deep State" parvient  à le museler... au profit de ses propres privilèges.

Aux Etats-Unis, les Faucons sont au Pouvoir.

Et, derrière eux, la Haute Finance américaine, menée par GOLDMAN SACHS, est toujours aux commandes des Institutions-clé des Etats-Unis.

Elle place ses "anciens" aux commandes des banques centrales (BoC, BoE, BCE,...) et dans les Hautes Administrations. 

Bien sût, elle recrute ses "nouveaux" poulains dans l'autre sens.

Nos Institutions européennes sont phagocytées par tout ce "Deep State" de la Finance mondiale.

Quel sera le prix de ce sauvetage permanent de ce système du Deep State?

En France, E. MACRON fait la même chose qu'aux Etats-Unis et ailleurs : il tente de sauver un système qui est condamné mais, pour le sauver, il met en place un système ultra-réactionnaire... en prétendant qu'il a été "élu pour cela".

Dans un avenir immédiat ?

Il détruit encore plus les classes moyennes.

A terme?

Seuls les vrais entrepreneurs survivront en "tuant" les privilégiés actuels : les entreprises cotées en Bourse.

Autrement dit : les sociétés qui vivent aux crochets de l'Etat.

Le "Deep State" à la française...

Les banquiers et assureurs - qui contrôlent l'ensemble de ce tissu des prédateurs - ont des soucis à se faire : la grande crise financière est en route.

RAJOY fait la même chose  en pire,  avec l'aval et avec les encouragements de toute la Nomenklatura internationale : Union Européenne, Commission et Parlement main dans la main, BCE,  FMI, BRI, aristocratie financière et économique, …

Le Socialisme (de fait) finit toujours par des dictatures.

Quel avenir pour les robots?

Une guerre des robots bien sûr : les missiles "intelligents" transportés par des drones, eux même pilotés par des logiciels embarqués et par des capteurs de toutes sortes, sont prévus pour des "frappes chirurgicales" contre d'autres robots.

Par contre, le système actuel explosera bien avant.

C'est maintenant une question de mois.

Mais il y a un autre risque!

Personnellement, je vois encore plus de danger dans la déshumanisation et la barbarie de notre Société : https://blogs.mediapart.fr/junon-moneta/blog/041117/le-figaro-et-les-entretiens-dembauche-par-des-robots

C'est encore plus insidieux : les sociétés s'effondrent toutes seules. 

ALTER-EUROPA

Pour une Autre Europe...

Et (bien sûr) pour un Autre Euro...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.