«  Un ÊTRE merveilleux me presse … »

« Les cils me piquent. Une larme brûlée a attaché dans ma poitrine. Sans crainte, je pressens l'orage, je le sens venir. Un être merveilleux me presse d'oublier quelque chose On étouffe, et cependant, jusqu'à la mort on a envie de vivre.... »

Grand Nuage iPhone KT 7 sept Grand Nuage iPhone KT 7 sept

 

Crépuscule IPhone KT 30 août Crépuscule IPhone KT 30 août

 

 

« Les cils me piquent. Une larme brûlée a attaché dans ma poitrine.
Sans crainte, je pressens l'orage, je le sens venir.
Un être merveilleux me presse d'oublier quelque chose
On étouffe, et cependant, jusqu'à la mort on a envie de vivre.... »
Moscou, 1931, Ossip Mandelstam
( trad m tessier )

 

 

" Je ne sais pas pourquoi cette idée d'être mort pour toujours me poursuit."
                   
    Irvin Yalom,  De la Réalité, Créatures d'un jour

       

iPhone KT " Hiva Oa" ( d'après P. Gauguin ), Bronze de José Bonhomme iPhone KT " Hiva Oa" ( d'après P. Gauguin ), Bronze de José Bonhomme

 

 

 

 

 

                      Artémis

La Treizième revient… C’est encor la première;
Et c’est toujours la seule, ou c’est le seul moment;
Car es-tu reine, ô toi ! la première ou dernière ?
Es-tu roi, toi le seul ou le dernier amant ?…

Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ;
Celle que j’aimai seul m’aime encor tendrement :
C’est la mort, ou la morte… O délice ! ô tourment !
La rose qu’elle tient, c’est la Rose trémière.

Sainte Napolitaine aux mains pleines de feux,
Rose au coeur violet, fleur de sainte Gudule :
As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux ?

Roses blanches, tombez ! vous insultez nos dieux,
Tombez, fantômes blancs, de votre ciel qui brûle :
– La sainte de l’abîme est plus sainte à mes yeux !

        Gérard_de_Nerval

 

Les Rita Mitsouko - Marcia Baila (Clip Officiel) © Les Rita Mitsouko

 

 

 

 

 

iPhone KT " Le même nuage déchiré 7 sept iPhone KT " Le même nuage déchiré 7 sept






Cantique de saint Jean

Le soleil que sa halte
Surnaturelle exalte
Aussitôt redescend
Incandescent

je sens comme aux vertèbres
S'éployer des ténèbres
Toutes dans un frisson
A l'unisson

Et ma tête surgie
Solitaire vigie
Dans les vois triomphaux
De cette faux

Comme rupture franche
Plutôt refoule ou tranche
Les anciens désaccords
Avec le corps

Qu'elle de jeûnes ivres
S'opiniâtre à suivre
En quelque bond hagard
Son pur regard

Là-haut où la froidure
Éternelle n'endure
Que vous le surpassiez
Tous ô glaciers

Mais selon un baptême
Illuminée au même
Principe qui m'élut
Penche un salut.

    Stéphane_Mallarmé

 

 Les Éphémères 

 

 

img-4930
Crépuscule iPhone KT 30 aout 2019 Crépuscule iPhone KT 30 aout 2019

 


Irvin Yalom, Créatures d'un jour Irvin Yalom, Créatures d'un jour

 

 

 

 

  

iPhone KT la même sculpture photo postée par sms à TN mercredi 27 mars iPhone KT la même sculpture photo postée par sms à TN mercredi 27 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.