La Modération de Mediapart
Journaliste à Mediapart

8 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 oct. 2021

L’espace commentaire évolue

Comme vous avez pu le constater, l’espace participatif évolue ! Inscrites dans le projet de refonte globale du site, des améliorations sont d’ores et déjà apportées dans les espaces de commentaire. Mise à jour le 20/12/2021 - Au delà de trois réponses à un commentaire, le reste de l'échange sera replié par défaut. Un bouton « lire plus » a été ajouté aux commentaires de plus de 1400 signes.

La Modération de Mediapart
Journaliste à Mediapart

Début 2020, une refonte globale du site Mediapart a été décidée. Elle remplit plusieurs objectifs en termes de lisibilité, d’accessibilité, d’ergonomie, de confort de lecture, mais aussi en termes de participatif (Le Club) et de multimédia (Le Studio). Premier chantier de cette grande refonte : le billet de blog

En parallèle, l’équipe Modération a mené une consultation des abonné·e·s en vue de réactualiser la charte de participation. Lors de cette consultation, même si le sujet principal portait sur la modération, de nombreux retours concernaient le fil de commentaires en lui-même. Nous avons consigné les demandes et les suggestions d’ordre technique, au même titre que les idées éditoriales.

La priorité restait de réécrire la charte de participation. C’est chose faite, elle est en ligne ici. Il est maintenant temps d’accompagner ce changement éditorial de changements techniques.

Plusieurs solutions techniques ont été envisagées. Nous avons retenu une série de développements pour rendre les fils de commentaires les plus lisibles possibles d’ici la présidentielle, avant une refonte plus ambitieuse.

Les changements déjà en ligne :

Ce commentaire a été recommandé par son l'auteur·e 
Cette option déjà disponible pour la rédaction est maintenant en ligne pour les auteur·es de billet de blog. Elle permet de faire remonter un commentaire en haut du fil de commentaire pour le mettre en valeur.
Rendre les fils de discussion plus lisibles
Les discussions sont parfois difficilement lisibles. Les premières contributions sont abondamment commentées pour se "raccrocher au wagon" et les dernières se retrouvent aux oubliettes du participatif. Certains commentaires reprennent des articles complets et monopolisent tous l'espace. Des écueils que certains habitués connaissent bien mais qui en déroutent plus d'un.
Pour rendre la lecture des discussions plus claire, deux développements ont été mis en place. Au delà de trois réponses à un commentaire le reste de l'échange sera plié. Le nombre de réponses sera affiché. Un bouton permettra de déplier l'ensemble.

Un bouton "lire plus" a été ajouté aux commentaires de plus de 1400 signes. Il s'agit de la taille moyenne des commentaires postés sur le site.

Bouton Commenter / Charte de participation
Désormais quand vous ouvrez la page commentaires, vous pouvez cliquer directement sur le bouton Commenter pour arriver en bas du fil au niveau de l’éditeur de texte.

Une amélioration pour rendre plus facile l’accès à la boîte de texte, même quand plusieurs centaines de commentaires ont déjà été postés, et qui incite à poster sa propre contribution plutôt qu’à vouloir se raccrocher au wagon des premiers commentaires coûte que coûte. 

Un bouton d’accès à la charte de participation a été ajouté, plus visible que l’ancienne mention texte en gris sur fond gris, qui n’était presque pas lue.

Message de rappel des règles de la charte
Lors de la consultation, plusieurs abonné·e·s nous ont fait part de leur désarroi face aux attaques ad hominem. Nous y sommes particulièrement vigilants mais parfois il vaut mieux prévenir que guérir.

Nous imaginons bien qu’avant d’écrire un commentaire, peu nombreux sont ceux qui relisent la charte de participation. C’est pourquoi nous avons choisi d’afficher cette phrase qui reprend les motifs principaux de dépublication : les insultes et invectives, les commentaires qui y répondent et le hors sujet. En espérant que ce bref rappel limite les messages insultants postés parfois sous le coup de la colère.

« Les commentaires doivent respecter la charte de participation, porter sur le sujet de l’article, être dénués d’attaques personnelles. Cet espace est le vôtre, alors respectez-le ! »

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction
Toujours dans l’optique de rendre les fils plus lisibles et moins longs à charger, les blocs actuels « Ce commentaire a été dépublié par la rédaction » qui remplaçaient les commentaires dépubliés disparaissent.
Lorsqu’un commentaire sera dépublié, son auteur recevra toujours un mail de justification, avec le contenu de son commentaire. 
Quand un commentaire a été dépublié car contraire à la charte, les réponses à ce commentaire sont dépubliées automatiquement. Les auteurs des commentaires recevront toujours un email.

À venir :
- Un ordonnancement des commentaires plus lisible
- Rendre l’espace commentaire plus esthétique 
- Limiter le temps de chargement des commentaires

Ces développements sont actuellement en phase de test, il peut y avoir des effets de bord non désirés. Merci de votre compréhension et de votre patience.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes