Quelques mises au point sur Didier Raoult

Il est urgent d’armer notre camp social contre les mensonges, exagérations et faux espoirs amenés par des leaders charismatiques au comportement de gourou, aux mensonges récurrents et aux positionnements politiques et éthiques inacceptables. Nous espérons que ce papier saura contribuer à amorcer une fin de partie pour la chloroquine et son promoteur peu fréquentable.

Le "papier" dont mon chapeau reprend la conclusion est publié ici.

Il est signé par Martin Bourrin.

Un auteur qui existe, à la différence d'Ella Roche...

laughing

Ce texte reprend, de manière très claire, les principales critiques que l'on peut formuler, d'abord envers la personne de Didier Raoult, son comportement envers les personnels qui travaillent dans le service qu'il dirige:

on est bien loin de l'humaniste désintéressé !

Puis sur les milieux qui propagent les théories de Raoult: toute la "fachosphère", la droite, l'extrême-droite, les anti-vaccins, les milieux complotistes...

soral-raoult

L'article rappelle ensuite les méthodes douteuses du professeur Raoult, qui ne datent pas d'hier.

"Raoult et son équipe ont été interdits de publication de 2006 à 2007 par l’American Society for Microbiology, pour suspicion de fraude (il aurait photoshoppé des photographies provenant d’un microscope ! ).

Ses laboratoires ont été privés en 2018 des tutelles CNRS et INSERM car leur travail n’apporte « pas de bénéfice scientifique »."

L'article revient enfin sur l'efficacité de la chloroquine, jamais démontrée par Raoult:

"Ses études sont scientifiquement et méthodologiquement invalides21 22 : pas de groupe témoin, faible nombre de participant.e.s, des patient.e.s sortis de l’étude soit car décédé.e.s ou en réanimation23, âge des participant.e.s majoritairement jeune, ce qui augmente les chances de rémission et diminue les risques de complications, échantillons composés majoritairement de malades avec des symptômes légers voire bénins, les choix de patient.e.s du professeur Raoult vont déjà grandement influencer les résultats de ses études. Malgré ces aménagements inacceptables, l’efficacité démontrée de la chloroquine seule ou avec azithromycine est : nulle. Raoult annonce un taux indétectable de symptômes au bout de 5 jours de traitement d’environ 85%, ce qui est équivalent au taux de rémission moyen sans traitement24 ! "

Un texte remarquablement écrit, dont toutes les citations sont justifiées par des renvois à des sources citées en bas de page.

Un modèle d'honnêteté intellectuelle, à mille lieues des vociférations délirantes des thuriféraires de Raoult.

grand-marabout-raoult

 Pour compléter cet excellent article, je reprends un commentaire, signé JulienHervé,  noyé dans un fil de plus de cinq cents, qui me semble fort bien résumer les raisons pour lesquelles il ne faut pas se laisser happer par l'incroyable tourbillon des admirateurs de Raoult.

" Ce qui est admirable avec les fans de Dédé, c'est qu'ils démontrent toujours de manière plus éclatante qu'ils sont perméables à différents schémas de pensée dont on jugera de la pertinence : 

  • l'existence d'un homme providentiel
  • la croyance aveugle en sa compétence par ses seules déclarations, et celles d'une caste "d'élites" type Perronne ou Douste-Blazy
  • son caractère anti-système, malgré ses apparitions régulières dans tous les médias, et même dans Gala et en couverture de Paris-Match (!)
  • le sacro-saint TINA : "il n'y a pas d'alternative (à la chloroquine, pardon, à l'hydroxychloroquine, pardon à l'hydroxychloroquine + je sais pas quoi)" ; soit on donne de la chloroquine, soit les patients MEURENT (à part les 99.xxx% pour qui le Covid n'est pas plus qu'une petite grippe)
  • le binarisme caricatural et grotesque : "si vous n'êtes pas avec Raoult, vous êtes pour big pharma"
  • la référence constante à plus médiocre que soi : "ah mais regardez les études sur le Remdésir, elles sont nulles elles aussi, alors vive Raoult !" (aka "qu'ils aillent voir dans une dictature comment ça se passe")
  • l'incohérence interne des arguments : "le milieu de la recherche médicale est pourri, tout le monde le sait", suivi de "mais c'est le plus grand expert mondial dans le domaine, regardez tous les papiers qu'il a publiés" ou "mais regardez ce qu'en dit machin-truc qui a une belle blouse blanche"
  • le BESOIN d'avoir un avis tranché sur le sujet, malgré une méconnaissance totale du domaine médicale, du fonctionnement de la science, de la recherche publique

... et, de manière générale, la reproduction incessante des "arguments" issus de ce qui n'est rien d'autre qu'une campagne de comm' (ce mec est qd meme le chercheur le plus actif au monde sur Youtube/Twitter/le site bidon de son labo/les médias) et l'incapacité totale de remonter à la source et de se faire un avis sur ses seuls résultats (ce qui est pourtant la base d'un travail scientifique)

C'est vraiment inquiétant de constater qu'on retrouve une quantité incompressible de ce genre de profil, même au sein du lectorat de Mediapart qui est a priori pourtant sensibilisé à la corruption des élites de toute sorte..

Mais bravo les gens, vous êtes exactement dans les mêmes schémas que ceux qui ont voté Macron en 2017, et vous êtes mûrs pour sauter au cou de la prochaine figure "anti-système" que le système nous proposera comme remède anti-Macron (Raoult, Bigard, Onfray, ...?) "

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.