lancetre
Abonné·e de Mediapart

457 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 oct. 2017

Tariq Ramadan accusé de viol: dialoguer ou dépublier ?

La rédaction vient de dépublier un billet d'Utopart, dans lequel celui-ci s'interrogeait sur le silence assourdissant de Médiapart, depuis une semaine, au sujet de graves accusations de viols et de violences récurrentes, d'humiliations sexuelles, portées contre Tariq Ramadan. Nous sommes pourtant de plus en plus nombreux, parmi les abonnés, à nous interroger sur ce silence.

lancetre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le billet d'Utopart avait été publié sous un titre volontairement provocateur.

Mais ce titre accrocheur était expliqué dés le chapeau.

Aucune mauvaise interprétation, au premier degré,  n'était donc possible.

Et rien, ensuite, dans le texte du billet, ne contrevenait à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, comme le prétend l'annonce qui "justifie" la dépublication.

Ce billet était déjà recommandé par neuf abonnés, au nombre desquels je figurais, et avait amené trente commentaires, au moment de sa dépublication.

Il interpellait la rédaction, et notamment le président de Médiapart, au sujet du silence incompréhensible sur les accusations portées contre Tariq Ramadan, à l'heure où tous les autres organes de presse, depuis une semaine, en parlent:

La loi de 1881 interdirait-elle à un lecteur de poser une question au président d'un journal ?

En dépubliant, sans répondre aux questions posées, un billet qui ne contrevenait en rien à la loi, et ne pouvait entraîner aucun dépôt de plainte,la rédaction ne peut que nourrir les inquiétudes, quant à son refus manifeste de traiter l'information lorsqu'il s'agit de Tariq Ramadan.

Rappelons simplement que nous en sommes à la troisième plainte déposée contre cet homme.

Les plaignantes lui reprochent des viols, des actes d'humiliation sexuelle, des coups, des injures...

Médiapart relève, dans un Machoscope, tous les dérapages sexistes de politiciens.

Médiapart, chaque jour, nous informe sur de nouveaux cas de violences sexuelles.

Médiapart a consacré une enquête au long cours, sans hésiter à remonter vingt-cinq ans en arrière, aux propos et gestes déplacés de Jean Lassalle.

Tout cela est bel et bon.

Mais pourquoi ce silence assourdissant, qui devient insoutenable, au sujet des actes reprochés à Tariq Ramadan ?

Pourquoi ce silence au sujet des tombereaux d'injures, sexistes, racistes, antisémites, qui s'abattent sur Henda Ayari, depuis qu'elle a osé déposer une plainte contre Ramadan  ?

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/271017/henda-ayari-temoigne-je-sais-quon-essaiera-de-me-detruire-par-tous-les-moyens

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/261017/les-attaques-contre-henda-ayari-sont-marquees-par-un-violent-antisemitisme

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/10/28/plainte-contre-tariq-ramadan-l-antisemitisme-se-dechaine-envers-henda-ayari_5207247_3224.html

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/241017/tariq-ramadan-accuse-de-viol-par-henda-ayari-la-parole-la-defense

Censurer les abonnés, de plus en plus nombreux, qui posent ces questions, ce n'est pas y répondre.

C'est entretenir le soupçon.

Médiapart remplaçant le dialogue par la censure ?

Quelle déception !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves