Alors, Orwell ou Spinoza ?

On pense que l'on va vers un monde orwellien qui sera porté par la Marianne du désir (d'affection et non d"émancipation) spinoziste. On n'a pas encore compris que Nietzsche est révélé, que le surhomme est là, et que internet permet, bon gré mal gré mais surement, l'émancipation. Les peureux et les psychorigides orgueilleux vont être submergés ou disparaître d'eux-mêmes...

Préambule
Dans une vidéo^ sur ma chaîne YouTube je dis comment nous allons devenir transparents. Cela a commencé à être visible au niveau mondial avec la glasnost "grâce" à Tchernobyl, et ce n'est pas un hasard à mon sens, l'homme à besoin qu'on lui tape sur les doigts quand il joue avec les allumettes à faire péter une centrale atomique.
Il y a lieu de comparer : les faits d'aujourd'hui nous montrent qu'avec à peine 500 de nos "j'aime" sur des réseaux sociaux les fournisseurs d'accès et les hébergeurs de l'Internet vous connaissent mieux que vous même, que l'ensemble de votre famille vos amis et vos connaissances ne vous connaîtront jamais. La question est donc : devons nous nous priver de cet outil ? Ma réponse est non et si une raison devait suffire ce serait parce que nous cherchons tous la fin de l'obscurantisme, c'est dans nos gênes de terriens, curieux et joyeux que nous sommes à la base.  
Notre splendeur se révèle (à l'instar de Thomas). Ce jour là est arrivé. Il l'a été pour moi, c'est pourquoi à présent je partage, "je me partage pour vous", je veux vous faire partager cette vitalité joyeuse nouvelle.  
Dans cette vidéo^ dont je parle je précisais qu'une auréole sera distribuée démocratiquement (gratuitement j'espère) à tous pour nous permettre de communiquer par la pensée (NDA : mon blog à pour but de vous faire comprendre que la pensée ce n'est ni la cognition ni la psyché, encore moins l'esprit ou l'âme où je ne sais quoi d'autre). Aujourd'hui les esprits (je remarque que ce sont des jeunes de l'âge de mes enfants) commencent à exprimer par leur parole les bons sujets.

Il y a peu de temps les médecins ont compris que le patient était triple :
- son Etre, sa maladie, son intimité, ses "entrailles" et autres secrets éternels (de ceux qu'on emporte dans sa tombe), j'ai nommé le patient !
- sa Personne, son statut social, dirigé par le fameux "tiers" payant, aliénant volontairement et qui échappe au médecin et au patient
- son Avatar numérique* : et là commence l'aventure.... bien que pour ma part le parallélisme avec le tiret précédent peut se faire facilement.

Il reste donc à comprendre ce qu'est ce monde numérique, au risque de voir "les GAFA diriger nos existences".
En fait c'est facile à comprendre pour celui qui sait renoncer à ce qu'il a accumulé depuis sa naissance. 
Ces paroles ont déjà été prononcées il y a longtemps et elles ont accouchées d'une religion...
Ne croyons pas que l'histoire ne se répète pas. Même l'Histoire se répète !

Remarque et rappels
Ce blog sert à vous faire comprendre ce monde de la gratuité, du jeu et des communautés.
Ce nouveau monde qui change nos altérité vers un rapprochement des esprits et des corps.
Tous ceux qui ont encore des choses à cacher vont se révéler car ce sera trop dur d'être exclu de la "lumière" 
C'est en ce sens que je bénie l'esprit dit des Lumières ; j'ai expliqué qu'il a amené à la domestication de la force de la nature qu'est l'électromagnétisme que des sociopathes ont essayé de maîtriser tout au long du 20ème siècle jusqu'au premier coup de semonce - la Bombe - et, comme cela ne suffisait pas Raphaël ou Prométhée (que sais-je de cela moi ici-bas ?) nous ont inspiré la communication universelle. Après tout nous avons bien travaillé à construire les réseaux : routiers, maritimes, aériens, ferroviaire, privés ; les flux : eau, électricité ; les réseaux sociaux : les assurances, santé ou non, l'éducation, nationale ou non, les PTT, la santé... et donc Internet vient intégrer tout cela. Et qui dit intégration doit penser quadrature ^^^^ du cercle. Tout cela est travaillé dans mon blog

Corps du billet : (écrit assez dense je le conçois et qui fera sans doute l'objet de développements ultérieurs en commentaires)

Notre soi numérique est plus fiable que notre soi "réel" (notre personne ou notre Etre). C'est pourquoi il intéresse les producteurs de services et les intermédiaires, mais aussi les fabricants et les négociants, les industriels et les marchands, les politiciens et les voyageurs...
or on l'a vu le numérique d'Internet c'est : communauté, ludicité, gratuité. La ludicité renvoie directement au désir, au désir de jouer, et on arrive directement aux neuromédiateurs de type dopaminergique. Que le jeu soit solitaire ou en groupe, dans le nouveau monde, c'est pareil, c'est ce qu'il faut comprendre. A l'instar du système libéral que 'on connait depuis Smith, il existe une "main invisible" qui régule la "conscience" individuelle en la plongeant en temps réel dans la conscience collective de la planète internet. Nous sommes transparents. Comment vous faire comprendre... Peut être en vous disant que Orwell c'est dépassé, c'est du passé. 

Ainsi par l'anticipe passé ^^^ le désir nous révèle au monde. Ceux qui anticipent Spinoza n'ont pas tord. 
Frédérique Lordon devrait être content car sa théorie est juste, le changement de société passe par le désir. 
Mais ce n'est pas un désir de changement au sens révolutionnaire avec fracas, ce n'est qu'un simple glissement continu non discret du désir de chacun vers une altérité saine aux deux mondes matériels (l'extérieur et l'intérieur), ceux-ci s'ouvrant enfin à la plèbe !
Le numérique c'est donc la visibilité volontaire (bien qu'inconsciente), application pratique de la théorie de La Boétie. 
Le désir c'est le chaos primordial qui émerge en une séduction ciblée (donc non totalement satisfaisante, mais cet aspect psychique n'est pas à négliger - voir mes billets sur les mécanismes de défense psychiques et les "folies")
Il n'y a que les nantis de l'ancien monde qui commencent à comprendre qu'ils ont bien foutu "le scat" ** sur cette planète, et que leur argent ne leur sert à rien (c'est pour cela qu'ils en accumule au delà du raisonnable). Dans le nouveau monde il est dit que les premiers seront les derniers. Comme ce monde est complexe il ne faut pas raisonner au premier degré du genre les riches deviendront pauvres et les pauvres deviendront riches, non il faut entendre les usurpateurs et les fourbes et les mauvais (riches ou pauvres, avec ou sans dents) vont vivre l'enfer qu'il ont essayé de cultiver sur notre belle planète.
C'est la planète entière qui souffre de l'action des ces socio et psychopathes, et ses habitants, les terriens, aidés ou non par la Providence peut importe, les habitants de base qui vivent sur cette planète et qui sont de sa substance, les terriens dis-je se sont bien défendus.
Car maintenant le choix est simple : ce sera Internet ou la Bombe ! (Moi j'ai choisi mon camp depuis 1974).

Conclusion :
On pense que l'on va vers un monde orwellien qui sera porté par la Marianne du désir spinoziste. Le désir d'émancipation.
On n'a pas encore compris que Nietzsche est révélé, que le surhomme est là (depuis les années 60), et que internet permet, bon gré mal gré mais surement, cette émancipation. Ceux qui ont peur comme ceux qui pensent dominer la situation vont être submergés ou disparaître d'eux-mêmes...

 

à suivre...

 

* Là où les choses deviennent plus que complexes c'est que des avatars, dans le nouveau monde, on peut en avoir une infinité. Et cela convient bien à ceux qui ont du psychisme bien construit, que d'aucun prennent pour des schizophrène alors qu'ils vous donnent plusieurs solutions vraies pour le même problème (parce qu'ils ont justement plusieurs avatars - mais un seul Etre)
Bien bien sur (sic) on pourra toujours détruire la Terre pour installer quelques colons aventureux (espoirs de l'humanité, sic) sur Alpha du Centaure ; à quoi cela servira-t-il si on peut vivre là-bas de chez nous ? 
** scat ; préfixe vulgarisé du terme scatome  

 

Réf dans ce blog :
La société cybernétique, une auréole pour l'homme ? - 2019 11 06
^^ Hiroshima et Windows : les 2 tenseurs du 20ème siècle - 2018 12 05 
^^^ Spinoza l'anticipe-passé - 2019 09 29 
^^^^ Construction du Réel - 2019 10 19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.