Voter dimanche pour les municipales mais aussi pour les sénatoriales, indirectement

Dimanche, si vous ne votez pas pour le maire, votez pour le futur sénateur. Comme je l’avais rappelé dans un billet avant le premier tour des élections municipales, en élisant un conseil municipal (et donc un maire) on choisit indirectement un futur sénateur.


 

En élisant un conseil municipal (et donc un maire) on choisit indirectement un futur sénateur. Pourquoi? Parce que le corps électoral élisant les sénateurs, les « Grands Électeurs », sont constitués à 95% des conseillers municipaux. Donc la couleur que l’on donne à son vote aux municipales, va colorer le futur Sénat, renouvelé par moitié, et pour 6 ans, en 2020. Cette élection était prévue en septembre mais je ne connais pas la date prévue depuis la crise sanitaire. Voir ici : https://blogs.mediapart.fr/liliane-baie/blog/120220/municipales-et-senatoriales-deux-elections-en-une

Donc, avant de s’abstenir aux municipales, je conseille de tenir compte de la double influence de nos voix, à la fois sur la politique locale, et sur le processus législatif. Et ce d’autant plus que les réformes, notamment constitutionnelles auxquelles aspire l’exécutif vont demander le soutien du Sénat. Veut-on faire ce cadeau au pouvoir en place, ou veut-on augmenter le rôle de contre-pouvoir de la Haute Assemblée?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.