Patrig K. s'en est allé tout doucement

Patrig. tu es parti il y a 2 semaines vers l’autre rive. Nous nous étions rencontrés à Landivisiau il y 3 ans, à l’occasion d’un pique nique initié par les associations opposées au projet de centrale à gaz de Landivisiau. Nous vivions à5 km l’un de l’autre sans nous connaître. Puis nous avons partagé nos points communs : la Bretagne,  les luttes passées et actuelles, le débat,  la polémique et surtout Médiapart auquel nous étions abonnés tous les deux.

Patrig. tu es parti il y a 2 semaines vers l’autre rive. Nous nous étions rencontrés à Landivisiau il y 3 ans, à l’occasion d’un pique nique initié par les associations opposées au projet de centrale à gaz de Landivisiau. Nous vivions à5 km l’un de l’autre sans nous connaître. Puis nous avons partagé nos points communs : la Bretagne,  les luttes passées et actuelles, le débat,  la polémique et surtout Médiapart auquel nous étions abonnés tous les deux.

Sur Médiapart  j’ai découvert ton blog. Des heures et des heures d’écriture, de vidéos, d’analyse. Une mise en ligne continue, un partage incessant. Bref tu y étais  un contributeur hors classe. http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k

A l’occasion de ton départ ta famille nous a fait partager une vidéo de l’ascension des monts d’Arrée, filmée pour toi.  Un chemin qui monte, des fougères, des embardées, le vent,  le souffle haletant du cameraman  … et puis, au faîte de la montagne, un panorama à couper le souffle sur Brennilis, le Yeun Elez. Lieu magique, mythique. Ton lieu.

Nos adversaires, Patrig, qui veulent nous imposer vainement cette centrale à gaz que nous combattons ne savent pas le lien qui nous unit à cette terre. Ce lien est incassable. Insaisissable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.