Assemblée Nationale, 28 juin 2017 : des opposants mal placés pour donner des leçons

Des prétentions sans complexe, chez des gens qui n'auraient eu aucune chance d'être réélus si les médias avaient fonctionné honnêtement

 

A – Les faits

Mercredi 28 juin 2017, l'Assemblée se réunit pour élire ses vice-présidents et ses questeurs

L'usage démocratique veut que deux vice-présidents sur les six, et un questeur sur les trois, soient choisis dans l'opposition

Le problème, c'est qu'il y a plusieurs oppositions.

Au vote réalisé par l'ensemble de l'Assemblée, Eric Ciotti, LR, prévu pour le poste de questeur, se voit damer son pion par Thierry Solère, le chef de file des Constructifs. Quant à Annie Genevard, prévue pour une des deux vice-présidences réservées à l'opposition, elle perd cette perspective après moultes confusions, au terme d'une élection provisoire tardive où Danielle Brulebois, députée La France En Marche, de Lons Le Saunier, accède au poste convoité

Pour les informations données par les médias, voir par exemple :

« La folle soirée de l'Assemblée Nationale », dans BFMTV

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/folle-soiree-a-l-assemblee-nationale-959779.html

et aussi :

« Imbroglio comtois à la vice-présidence », dans l'Est Républicain du 30 juin

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2017/06/29/imbroglio-a-la-vice-presidence-entre-annie-genevard-(lr)-et-danielle-brulebois-(en-marche)-un-refus-de-sieger-et-une-election-provisoire

 

B – Les protestations mises en avant oublient l'essentiel

« Déni de démocratie », « rouleau-compresseur », « le gouvernement Macron a pris les pleins pouvoirs » : comme par hasard, le parti de Fillon, Genevard et le parti communiste, se retrouvent la main dans la main pour pousser des cris d'orfraie contre Macron.

Les médias ont certes parfaitement raison de les rapporter, mais ils oublient l'essentiel : s'ils avaient eux-mêmes fonctionné correctement, Annie Genevard n'aurait eu aucune chance d'être réélue députée

Fin 2015, la députée du Doubs a commencé d'être mise en piste pour devenir ministre de l'Education Nationale d'un gouvernement de droite. Les bribes d'information qu'elle a données peu à peu pour son projet pour l'école annonçaient un désastre. Les alertes successives lancées à ce sujet constituent au total un dossier accablant. Or, aucune mention de l'existence même de ce dossier n'a été faite dans les médias locaux ou régionaux tels que L'Est Républicain, France Bleu Besançon, FR3 Bourgogne-franche-Comté, C'est à Dire

S'il y a un déni de démocratie ou un rouleau-compresseur, c'est d'abord dans cette information trafiquée qu'il faut le chercher : la censure en la matière est tellement bien organisée, qu'elle arrive à faire croire qu'elle n'existe pas

 

C - Pour avoir une idée des documents dont l'existence est cachée aux français par la coalition sarkommuniste, c'est à dire par une véritable mafia où se retrouvent les médias de la pensée unique, la gauche issue du communisme, et enfin le parti LR, voir par exemple :

a) « Les réformes ratées à répétition de l'Education Nationale sous la Cinquième République », pdf, une page :

http://alrg.free.fr/DEMASKYAVELISME/f998-f11-fly-de-924-f07-reformes-ratees-a-repetition-c-b-tract.pdf

« Toutes ces réformes ont un point commun remarquable : elles n'ont jamais été ni analysées, ni critiquées, que ce soit par les médias, par les fédérations de parents d'élèves, ou par les syndicats d'enseignants »

b) autre document dont l'existence même est cachée aux français : « La protestation matuvu super gentille: une technique géniale pour tromper le public »

Dans chacun des exemples développés dans cet article, Annie Genevard fait croire à son public qu'elle combat courageusement tel ou tel adversaire en recourant à une protestation savamment médiatisée. Mais, chaque fois, la très grande gentillesse de cette protestation sert à ménager l'adversaire en question, dans une complicité partagée où la classe politique se moque des électeurs, en partageant le gâteau du pouvoir

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/110617/la-protestation-matuvu-super-gentille-une-technique-geniale-pour-tromper-le-public

c) troisième document gênant, dont l'existence même est cachée aux français : « Un record de quatre mensonges en quatre lignes, signé Annie Genevard, députée LR »

A la rentrée 2016, Annie Genevard, la députée LR chargée du projet de la droite pour l'école, brocarde la ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem pour faire croire à ses électeurs qu'elle combat efficacement et courageusement le camp politique adverse. Le simple décorticage du premier paragraphe de son interview révèle un petit bijou comportant quatre mensonges pour quatre lignes

Voir dans les blogs de Mediapart :

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/060217/un-record-de-4-mensonges-pour-4-lignes-signe-annie-genevard-deputee-filloniste

version résumée pdf, une page :

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g236-h02-fly-1p-record-d-annie-g-4-mensonges-dans-4-lignes-c-b-tract.pdf

d) quatrième document gênant, dont l'existence même est cachée aux français : « Sauver l'école en restaurant l'autorité » : un des discours de perroquets qui servent à tromper les français »

http://alrg.free.fr/2016-PLCP-ET-SITE-BATAY-DE-L-INFO/g096-g04-fly-autorite-a-l-ecole-pour-tromper-les-francais-c-tract.pdf

- Annie Genevard est en réalité la parfaite complice de l'appareil du Mammouth, qui pour raison idéologique révolutionnaire, a cassé toutes les formes d'autorité. Le changement qu'elle fait semblant d'annoncer sur ce point n'est donc que du cinéma

- ce sont les véritables détenteurs de l'autorité dans l'Education Nationale qui, lentement mais surement, à coups de réformes ratées à répétition, ont fait descendre l'école sur le chemin de l'enfer. Renforcer cette autorité-là ne peut qu'aggraver la situation

C'est donc bien une complicité mafieuse des médias qui, en étouffant soigneusement les vérités gênantes pourtant faciles à trouve sur internet, a permis à Annie Genevard d'avoir une avance sensible sur sa concurrente Sylvie Le Hir au premier tour des législatives

Mais les médias ne sont pas seuls en cause

 

D – Quelques exploits peu glorieux de la machine de guerre électorale

a) le hoax sur les Restos du Coeur

Peu avant le premier tour des primaires de la droite, un argument musclé, diffusé par courriel à un public limité, et  avantageux pour François Fillon est venu gonfler le moral des électeurs déjà plus ou moins acquis aux thèses de la droite. Extraits :

« La honte des Restos du Coeur, faites circuler »

Je viens de faire 2 semaines de bénévolat au Resto du Cœur

(...)

Je suis dégoûtée de la manière dont se conduisent les noirs, les nord-africains, les armadas de kosovars, tchéchènes, turcs et autres migrants venus de l'Est. 

(...)

J'ai aussi passé du temps au rayon « bébés » et distribué entre autres des petits pots à des femmes, pour la plupart noires, engrossées à longueur d'années avec 4 enfants en bas âge dans les pattes et braillant, elles-mêmes gueulent : « Mais ce n'est pas de la Marque !!! » et rejetant les petits pots... 

Un bébé peut avoir jusqu'à 3 pères qui viennent chacun réclamer leur dû !

Ils nous détestent, nous crachent à la figure, viennent profiter de façon inouïe d'un système à bout de souffle à cause d'eux et à cause de nous, qui sommes totalement aveugles face à une telle situation.

(...)

J’ai découvert dans mon pays un autre monde que je n'imaginais pas

Il se trouve que des supporters d'Annie Genevard avaient tout simplement ressorti des cartons et à peine modifié, un hoax qui avait déjà été démasqué en tant que tel en décembre 2012, comme on peut le constater dans les blogs de Mediapart en cliquant ici.

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/041212/la-honte-des-restos-du-coeur-partager

Avec ce genre de discours ainsi ressorti par certains supporters en période électorale, à l'intention d'un public désinformé, Annie Genevard et les autres dirigeants de son parti n'ont pas besoin de se salir les mains personnellement pour braconner effrontément sur les terres des Le Pen

L'ignominie de la manoeuvre est dans le fait que ces dirigeants de la droite reprennent le discours des Le Pen, alors qu'ils sont par ailleurs parfaitement complices de la gauche quand il s'agit de diaboliser le parti en question et d'en étouffer les alertes

On ne le répétera jamais assez, si la coalition sarkommuniste respectait le grand principe voltairien de la liberté d'expression, alors, tout en rejetant les solutions ubuesques avancées par l'extrême-droite, elle ne manquerait pas d'en décortiquer les alertes et de prendre en compte ce qui doit l'être. Cela nous éviterait le grand psychodrame national des élections, constaté en 2002 avant de l'être en 2017

b) la technique du téléphone arabe touchant un public soigneusement limité a par ailleurs été mise à profit intensivement juste avant le deuxième tour des législatives, pour toucher discrètement les supporters, mettre en place un fort démarchage auprès des publics indécis et les amener à voter pour la députée sortante. On est là dans une logique d'accaparement du pouvoir qui est aux antipodes du débat démocratique

c) un mensonge notoire a été dénoncé par Sylvie Le Hir dans le monde limité qu'elle pouvait contacter.

La tromperie consistait à faire croire que, dans le cas d'une présidence Macron dépourvue d'opposition, les personnes ayant fini de rembourser un emprunt pour l'achat de leur appartement seraient amenées à  continuer de payer, sous forme d'impôt, une somme équivalente à ce qu'ils versaient auparavant sous forme de remboursement

d) une tromperie remarquable, constatée dans le tract même du second tour de Sylvie Le Hir, a consisté à faire croire qu'un rallumage de la guerre scolaire était au programme d'Emmanuel Macron

Il s'agit tout simplement d'une falsification du message national de La France En Marche, dans la 5ème circonscription su Doubs, falsification de nature à faire perdre des voix à Sylvie Le Hir, candidate de La France En Marche, et donc à favoriser l'élection d'Annie Genevard

Assez discrète pour passer inaperçue par les responsables, mais très parlante pour le lecteur, la tromperie visait à faire croire que le gouvernement Macron allait relancer une guerre scolaire entre enseignement public et enseignement privé, guerre scolaire terminée en 1984 et dont manifestement personne ne veut, surtout dans le Haut-Doubs

Le tract constitue donc par lui-même une pièce à conviction, soit pour un travail de taupe à l'intérieur de l'équipe Macron, soit pour un délit au niveau de l'imprimeur

La balle est maintenant dans le camp d'Alexandra Cordier, responsable départementale de La République En Marche, pour le Doubs, mais elle élude la question. Il serait bien que les proches d'Emmanuel Macron lui demandent de préciser ses positions

Voir les deux articles des blogs de Mediapart, intitulés :

« Des taupes infiltrées dans l'équipe Macron ont pistonné une députée LR »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/210617/des-taupes-infiltrees-dans-lequipe-macron-ont-pistonne-une-deputee-lr

et :

"Des taupes infiltrées dans l'équipe Macron : SUITE »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog

 

E – Conclusion

Quand des députés de l'opposition, déçus de ne pas avoir obtenu les postes convoités, protestent violemment avec des termes tels que « Déni de démocratie », « rouleau-compresseur », « le gouvernement Macron a pris les pleins pouvoirs » , le moins qu'on puisse dire est qu'ils sont mal placés pour donner des leçons

Si les médias avaient fait correctement leur travail et donc ne serait ce que simplement mentionné l'existence de l'épais dossier concernant le projet de la droite pour l'école et pour la gestion de la langue française, Annie Genevard n'aurait eu aucune chance d'être réélue

Ceux qui protestent ainsi contre le « déni de démocratie » ou le « rouleau-compresseur » sont des héritiers et des nostalgiques de l'énorme machine de guerre d'un système parfaitement verrouillé mais complètement rouillé. Son verrouillage était fondé sur la secrète complicité droite-gauche-médias. Cette complicité lui permettait de se maintenir en dépit d'un degré de corruption rarement atteint dans l'histoire, et dont on ne sortira pas par un coup de baguette magique

Ortograf-FR (Louis Rougnon-Glasson) doc g321-h07-C   juillet 2017      Assemblée Nationale, 28 juin 2017 : des opposants mal placés pour donner des leçons

 

Quelques articles recommandés

« Vaccinator 3 est arrivée » (Vaccinator 3, c'est Agnès Buzyn après Roselyne Bachelot et Marisol Touraine)

http://www.bickel.fr/2017/07/vaccinator-3-est-arrivee/

La conclusion à tirer : si, dans l'immédiat, l'élection d'Emmanuel Macron nous a évité le pire, il ne faut pas croire pour autant que la nouvelle politique met les classes moyennes françaises à l'abri des appétits des lobbies. A elles de se prendre en charge, notamment au niveau de la bataille de l'information

« Des pièces à conviction de la corruption sont en train de disparaitre à grande vitesse »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/240617/des-pieces-conviction-de-la-corruption-sont-en-train-de-disparaitre-la-hate

Juin 2017. Des pièces à conviction qui étaient facilement accessibles grâce à internet sont en train de disparaître à grande vitesse, sans tambour ni trompettes : disparition des forums de France-télévisions, disparition des blogs du Nouvel Obs, annoncées l'une et l'autre pour la fin du mois

« La protestation matuvu super gentille: une technique géniale pour tromper le public »

Dans chacun des exemples développés ci-après, une protestation bien médiatisée sert à faire croire à un public désinformé qu'une personnalité politique combat courageusement tel ou tel adversaire de son électorat, alors qu'en réalité, la très grande gentillesse de cette protestation sert à ménager l'adversaire en question, dans une complicité partagée où la classe politique se moque des électeur

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/110617/la-protestation-matuvu-super-gentille-une-technique-geniale-pour-tromper-le-public

« Affaire Richard Ferrand : la morale de l'histoire »

Ici et là dans les 37000 communes de France, on trouverait certainement plus de 5000 situations équivalentes à celles de Richard Ferrand

Bizarrement, ceux qui traitent de la même façon le Pénélopegate et l'affaire Ferrand ne veulent pas voir qu'on a là un problème d'ensemble, infiniment plus vaste que le cas particulier auquel ils se bornent.

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/040617/affaire-richard-ferrand-la-morale-de-lhistoire

Deux brefs articles regroupés sur une page, qui donnent immédiatement la preuve d'une gestion crapuleuse de la langue française :

1°) « IVIN, JUIN, …, … : quatre écritures du mot « JUIN : très drôle »

2°) « En 2016-2017, la gestion crapuleuse de la langue française continue »

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g319-h07-et-f696-e06fly-1p-ecritures-juin-gestion-crapuleuse-de-la-langue-fse-tract.pdf

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon-Glasson) doc g321-h07-C   juillet 2017      Assemblée Nationale, 28 juin 2017 : des opposants mal placés pour donner des leçons

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.