Maadifalco
Citoyenne du monde optimiste, oui !
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 févr. 2016

messaggio del Silenzio (5/5) - Un peuple qui paye le pizzo n'est pas un peuple libre.

Suite et fin d'une enquête personnelle réalisée en 2010 sur les pizzini de Bernardo Provenzano. La recherche d'informations se poursuit difficilement sur l'île où la règle essentielle de l'omertà dicte la ligne de conduite des siciliens. Parole confisquée, puis libérée à l'occasion d'une ultime rencontre.

Maadifalco
Citoyenne du monde optimiste, oui !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Slogan d'Addio Pizza © Maadifalco

Vendredi 26 Mars 2010 - Sur l'île

Faisant face à la mer tyrrhénienne et adossée aux montagnes, Palerme est une vaste plaine qui prend la forme d'une coquille appelée la Conca d'Oro (coquille d'or). Cité suintante et agitée, la capitale de l'île diffuse un sentiment mafieux dans l'air et dans son urbanisme qui produit par endroit l'effet d'un bidonville. Des bâtiments prestigieux tombés en décrépitude, et dont la pierre noircie semble avoir été brûlée, côtoient des HLM disgracieux qui trahissent la corruption des marchés publics. Il faut ajouter à cette vision celle des poubelles qui ornent les coins de rues après les marchés. Une similitude avec Naples, l'autre capitale mafieuse, fief de la Camorra.

Si l'on reprend la pensée de Falcone, tout les siciliens sont mafieux, mais pas pour autant des criminels. Le sentiment mafieux est imprimé dans le patrimoine génétique de ces habitants, et à Palerme quiquonque de sensé en prendra conscience. Cela se traduit dans les attitudes, les gestes, et surtout les regards, mais jamais par la parole; la communication passe essentiellement par les expressions corporelles. Qu'elles prennent leur source dans le visage où la gestuelle des mains, ces expressions composent un réel vocabulaire que l'on possède par filiation, où que l'on apprend à décrypter avec du temps et de l'observation. Et de l'ignorance de ce vocabulaire peut résulter un sentiment d'opacité pour le non initié. Pourtant, une fois cet obstacle franchi, le peuple se raconte avec beaucoup de subtilité et d'intelligence. Une intelligence ancienne et ancrée, discrète et silencieuse.

Aboliamo la mafia

Le comité Addio Pizzo est formé de jeunes étudiants palermitains qui œuvrent pour l'abolition du racket en faisant du lobbying anti-mafia auprès des commerçants de la ville. A force d'argumentation et de courage, ils ont réussi à convaincre une centaine de propriétaires de refuser la pratique du racket. Une action révolutionnaire qui s'accompagne de menaces et risques permanents pour ceux qui s'y prêtent. La journée du lendemain sera la consécration d'une année de travail. Un cortège réunissant des écoliers de primaires et des collégiens est organisé Via de Francia afin de dénoncer haut et fort la mafia, évènement rare à Palerme. En attendant, la carte du collectif qui répertorie les commerçants militants m'oriente vers la fameuse Focacceria Antiqua, pionnière de ce combat, sous protection permanente des carabiniers.

Froncement de sourcils et pincement de lèvres

En effet, les  carabiniers postés à l'entrée. En revanche le personnel semble absent. Le service est terminé et le sol s'apprête à être lavé. Un homme compte la recette de l'après-midi face à sa caisse et ne prête aucunement attention à ma présence. Je m'approche, le salue, et lui demande si Fabio, l'un des gérants, est présent. Il est méfiant, comme tous les palermitains, mais aimable. Il me dit que Fabio est déjà parti et qu'il me faut revenir pour le service du soir. Je tente tout de même ma chance et lui demande si, au vu de l'engagement de l'établissement, les propriétaires ont déjà reçu des menaces sous forme de message écrits. Regard perçant, froncement de sourcils et pincement de lèvres, mais pas de réponse. Son expression toute entière me communique un message télépathique : "Je sais, et tu sais aussi que ça existe, mais pourquoi tu veux aborder le sujet ?".

La Focacceria Antiqua © Maadifalco

Le soir, Fabio est à nouveau absent. La prémonition que l'enquête ne progresserait que peu une fois sur l'île vient d'être confirmé.  Sans réponse de la part de Teresa Principato je décide tout de même de me rendre au Palais de Justice.

Le bâtiment est un véritable bunker enclavé entre les petits immeubles d'un quartier populaire. Étant la place forte de la lutte anti-mafia, il répond à des normes de sécurité drastiques. Les vitres de ses fenêtres sont teintées et on y accède par une large esplanade qui sépare l'entrée de la rue. Une rampe d'accès permet aux véhicules de déposer magistrats, juges et repentis directement à l'entrée du palais et donc de les protéger des représailles éventuelles de cosa nostra. Un détail essentiel de l'architecture d'un bâtiment dont, ironiquement, le contrat d'appel d'offre pour sa construction fut remporté par une entreprise mafieuse.

138-3163 © Maadifalco

Samedi 27 Mars - Le  nouveau printemps palermitain

"Un peuple qui paye le pizzo n'est pas un peuple libre" - Slogan d'Addio Pizzo

La recherche qui a initialement débuté sur le paradoxe du pizzini, message du silence, m'a amené à faire l’expérience personnelle de l'omertà. Réflèxe fondamental de la survie de cosa nostra, il est résumé par l'adage: Je n'ai rien dit, rien entendu, rien vu.

Le silence avait été l'obstacle principal de cette quête, et la dernière rencontre allait dissoudre ce poids.

Manifestation contre le racket © Maadifalco

Il est 10H00 quand j'arrive sur la Via de Pragua et le stand, que j'avais vu vide la veille, accueille déjà une foule d'enfants et adolescents armés de banderoles et de panneaux. Ce joyeux monde est encadré par de multiples carabiniers dispersés en groupe afin d'éviter des incidents. Le cortège démarre. La parole libre et déterminée circule enfin. Parmi les cris, la voix énergique des enfants dominent. Ces citoyens futurs, qui sont l'avenir de l'Italie, accomplissent un acte historique par le seul fait de scander : Aboliamo la mafia ! (abolissons la mafia) dans les rue de Palerme. Probablement ne sont-il pas pleinement conscient de l'importance de ce fait. En protestant de façon collective, ils déverrouillent un réflèxe humain essentiel et l'auto-censure explose. 

Embarquée par la voix de Dario, membre d'Addio pizzo, le cortège défile durant une bonne heure sous les yeux surpris néanmoins ravis des commerçants qui se tiennent à l'entrée de leurs boutiques. Des groupes de collégiens volent à leur rencontre et leurs distribuent les formulaires d'adhésion au collectif. Le message est simple : N'ayez plus peur de dénoncer la mafia, car ensemble nous sommes plus forts, nous pouvons la combattre si nous faisons entendre nos voix. Loin de la clandestinité des pizzini, la parole liberée s'élève et se répand, puisse-t-elle se répandre dans toute la Sicile.

138-3109 © Maadifalco

Partie 1:  Il messaggio del Silenzio, une enquête personnelle sur un terrain familier et dangereux.

https://blogs.mediapart.fr/maadifalco/blog/050216/il-messaggio-del-silenzio-15-une-enquete-personnelle-autour-des-pizzini-du-boss-bernardo-provenzano

Partie 2:  Cosa nostra, le royaume des discours incomplets

https://blogs.mediapart.fr/maadifalco/blog/060216/il-messaggio-del-silenzio-25-cosa-nostra-le-royaume-des-discours-incomplets

Partie 3:  L'étrange insularité de l'âme, rencontre avec Jean-Yves Frétigné et Marcelle Padovani

https://blogs.mediapart.fr/maadifalco/blog/050216/il-messaggio-del-silenzio-35-entretiens-avec-jean-yves-fretigne-et-marcelle-padovani

Partie 4:  Décryptage du code Provenzano

https://blogs.mediapart.fr/maadifalco/blog/060216/il-messaggio-del-silenzio-45-le-code-provenzano

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain