Marco Cesario
Journaliste, Auteur
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

3 Éditions

Billet de blog 14 oct. 2018

Marco Cesario
Journaliste, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Riace: le village des migrants démantélé. Le maire de Naples: "Une déportation"

Moins de deux semaines après l'arrestation du maire Domenico Lucano, la décision du ministère de l'Intérieur pour "irrégularités manifestes" dans la gestion des fonds publics

Marco Cesario
Journaliste, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le gouvernement italien a décidé de transférer tous les migrants inclus dans le système d'accueil de la ville calabraise de Riace, la cité considéré comme un exemple positif d'intégration entre migrants et citoyens italiens, mais qui a récemment fait la une de l'actualité nationale pour l'arrestation du maire, Domenico Lucano.

La disposition est contenue dans une circulaire du 9 Octobre diffusé par le Département des libertés civiles et de l'immigration du ministère de l'Intérieur (PDF). Cette disposition établit le transfert des demandeurs de protection internationale de Riace à d'autres installations dans les 60 jours et le retour de tous les fonds en raison de "irrégularités évidentes" dans la gestion des fonds publics affectés à la réception. La décision, qui n'a été rendue publique qu'hier soir, a déjà fait l'objet de nombreuses critiques, d'autant plus que le modèle d'accueil de Riace a souvent été décrit comme efficace et positif. Toutefois, les fonds réservés à Riace avaient déjà été suspendus il y a plusieurs mois, précisément en raison de certaines irrégularités constatées par les inspecteurs du ministère de l'intérieur.

L'ordre de transfert des migrants est arrivé une semaine après l'arrestation du maire de Riace, Domenico Lucano, le "maire insoumis" qui avait inventé ce modèle d'accueil des migrants. Lucano a été accusé d'aide et de complicité à l'immigration clandestine et d'illicite dans l'attribution directe du service de collecte des déchets. Lucano a été également accusé d'organiser des "mariages de complaisance" entre citoyens italiens et femmes étrangères afin de permettre à celles-ci de rester sur le sol italien.

Le maire de Naples, Luigi de Magistris, qui a toujours soutenu l'action du marie calabrais et a fait de Naples une "ville d'accueil pour les migrants" en invitant tous les maires du Sud de l'Italie à désobéir à la fermeture des ports décidée par le ministre de l'intérieur Salvini a dit à la presse: "La déportation des migrants de Riace est un acte violent et inhumain. Au lieu de chasser les mafieux ou de déporter les victimes des trafiquants de la mort. C'est une honte!". Oui, c'est une honte pour l'Italie et pour toute l'Europe.

@marco_cesario

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy