Le 22 novembre 2015,  l'article "Attentats et traumatisme : Diésel, un Conte thérapeutique pour et par les enfants" publié sur ce blog exposait les modalités thérapeutiques d'urgence qui ont été mises en place à dans ce contexte. Il indiquait que Conte pouvait être poursuivi dans un but thérapeutique avec les enfants et leurs parents mais aussi avec les thérapeutes. C'est ce qui a été fait avec les groupes d'enfants des collègues psychologues du service d'aide à l'enfance des hauts de France ( Pas-de-Calais ) selon la méthode évoquée.

Le conte est à lire ci-dessous à la suite du rappel du premier. La publication de ce conte dans son intégralité sera faite au bénéfice des enfants des victimes du 13 novembre.

Le conte de novembre 2015 :

 « Il était une fois un chien malinois qui était une chienne très belle et qui s'appelait Diésel. Elle était surtout très maligne et son flair était le plus fantastique de la planète. Déjà quand elle était petite elle savait repérer à des kilomètres les poisons pour les rats et elle prévenait tous les chats des voisins de ne pas toucher aux appâts dans les jardins. Bien vite elle décida d'entrer dans la police pour renifler les poudres des explosifs et les signaler à ses capitaines. Ses parents lui avaient dit que cette profession était bien dangereuse mais elle leur avait répondu qu'elle était très courageuse.Elle est donc rentrée à l'école de police. Elle a appris à faire la guerre avec son maitre de chien et sa mission était de repérer les explosifs pour ne pas que les policiers du RAID se fassent tuer. Un jour elle a appris qu'il y avait des affreux méchants qui posaient des bombes et qui tuaient les gens, c'était des sortes d'ogres noirs de la peuplade des foutoiristes- barbaritus.Ils sont même venus faire des attentats à Paris et tout le monde avait très peur, car ils ont tué beaucoup de personnes sur les terrasses et dans le Bataclan. Ils étaient tellement fous que des fois, ils se tuaient eux mêmes. Quand Diésel est arrivée elle a compris qu'il fallait absolument retrouver les chefs qui s'étaient échappés et s'étaient réfugiés dans une maison.Diésel est entrée courageusement pour renifler les explosifs et prévenir en aboyant, mais elle a été touchée par plein de balles et elle est morte. Mais pas vraiment...car ce que les foutoiristes-barbaricus ne savaient pas, c'est que Diésel était devenue un chien magique et que les balles des kalachnikovs transformaient sa mission de sauver les personnes pour une plus grande encore. Tous les chiens morts au combat deviennent des chiens magiques c'est comme ça.Ce qu'ils ne savaient pas non plus, parce que qu'il étaient encore plus bêtes que méchants, et c'est pas peu dire, c'est que tous les gens qu'ils avaient tués, devenaient aussi un peu magiques grâce à la lumière des bougies et grâce à toutes les fleurs déposées là où ils étaient tombés.

 Diésel qui était la plus magique de tous est celle qui avait la vraie grande mission pour tous les gens de notre planète.. Diesel était arrivée avec les premières victimes de l'attentat d'abord sur la lune, qui était une base de repli pour attendre que tout le monde soit là. Il y avait déjà les chiens morts au combat et devenus des chiens magiques et tous les gens de Charlie et des attentats d'avant.Elle a dit à toutes les victimes parce qu'elle pouvait parler à présent: « Nous avons quitté cette planète pour une grand mission : c'est d'aller sur une autre planète dans une autre galaxie pour préparer l'arrivée des terriens parce qu'a cause du réchauffement du climat qui se détraque et de la pollution qui sabote tout, il va falloir que tout le monde déménage un jour ».Pour y aller sur cette nouvelle planète, Diésel leur a dit qu'à chaque fois qu'une capitale du monde ou un stade de foot ou un monument s'allume en bleu blanc rouge et que la Marseillaise est chantée, toutes les victimes pourront récolter une partie d'une fusée qui va se construire un peu à la fois pour le grand départ dans une autre galaxie.

Et en effet une fusée qu'ils ont appelée COP 22 a commencé à apparaître par la force de la pensée et de l'amour de tous. Elle ressemblait à celle de Tintin sur la lune mais elle n'était pas rouge et blanc, elle était bleu blanc rouge et dessus ils avaient marqué « Liberté Egalité Fraternité. »La fusée COP 22 a été bientôt prête. Et quand tout a été fini ils sont partis et maintenant on peut être tranquille on a aura pour plus tard une autre planète et là, il n'y aura plus aucun méchant ni aucune guerre. Les foutoiristes- barbaricus ne peuvent pas y aller, ils ne savent pas construire les fusées et de toutes les façons ils sont presque tous morts.La fusée est enfin arrivée sur la nouvelle planète qui est magnifique. Et Diésel qui avait remarqué un très beau berger allemand parmi les chiens magiques est parti le retrouver pour vivre ensemble, heureux pour l'éternité ».

 A l'issue de cette première séance les enfants ont dessiné Diésel enfant, et / ou Diésel à l'école de police, sur la lune, sur la nouvelle planète etc.Le dessin a aussi une autre dimension symbolique que chacun peut se ré-approprier et montrer aux autres. Il est renforçateur d'identité et d'intégration de la création qui alimente l'espace transitionnel. On a noté comme à chaque expérience la présence d'une sorte d'euphorie partagée et un possible retour à la joie de vivre, en lien direct avec le soulagement libératoire des tensions et de l'angoisse.A la séance suivante, chaque partie pourra être détaillée et l'écriture harmonisée pour une possible publication au bénéfice des enfants des victimes.Ce conte leur est dédié.

 Les enfants à qui sera proposé ce conte pourront également détailler chacune des parties et dessiner ...leurs dessins pourront être envoyés aux enfants qui ont créé les aventures de Diésel, au Cabinet de Psychologie.

La suite du conte imaginé par un autre groupe d'enfants

Un jour à Paris, il y eut des attentats horribles. 

Des personnes très méchantes qui ressemblaient à des ogres noirs et qui venaient de la peuplade des foutoiristes-barbaricus avaient tiré des balles et tué beaucoup de personnes. Ils avaient aussi tué Diésel, la célèbre chienne policière. Diésel était une chienne très belle et très maligne avec le flair le plus fantastique de toute la planète.

diesel

 Ces ogres noirs étaient très méchants mais aussi très fous car ils s’étaient tués eux-mêmes en se faisant exploser.

 Et surtout ce qu’ils ne savaient pas du tout car ils étaient encore plus bêtes que méchants, c’est que toutes les personnes qu’ils avaient tués étaient devenues un peu magiques grâce à la lumière des bougies et grâce à toutes les fleurs déposées là où ils étaient tombés. Et tous s’étaient retrouvés sur la Lune.

lune

Diésel, la chienne policière, était devenue la plus magique de tous. Elle avait alors reçu la mission de repérer une autre planète dans une autre galaxie et d’y aller pour préparer l’arrivée de tous les Terriens. En effet, à cause du réchauffement du climat qui se détraque et de la pollution, il allait falloir que tout le monde déménage un jour vers un monde meilleur.

 Ainsi, grâce à des pouvoirs magiques, une fusée fut construite. Elle s’appelait la fusée COP22. Avec cette fusée magique, ils allaient tous pouvoir aller sur la planète repérée par Diésel pour vivre heureux pour l’éternité.

fusee

 Lorsqu’ils arrivèrent sur la nouvelle planète, les chiens et les humains devenus magiques, constatèrent qu’elle était magnifique. Selon les jours et les instants, elle changeait de couleur. Quand il y avait beaucoup d’eau et de ruisseaux, elle devenait toute bleue. Quand il y avait de jolis nuages ou de la neige, elle était blanche. Quand les habitants la décoraient avec pleins de ballons rouges ou allumaient des feux pour se réchauffer, elle était alors toute rouge.

Pendant qu’elle habitait sur la Lune, Diésel avait remarqué parmi les chiens magiques un très beau berger allemand. Il s’appelait Croqui.

 Croqui était lui aussi arrivé sur cette planète. Diésel partit le retrouver et ils tombèrent amoureux. Depuis, Diesel et son amoureux vivaient heureux sur cette nouvelle planète.

coeurs

 Diésel était chargée d’organiser la vie de tous sur la nouvelle planète. Elle était non seulement la plus magique mais aussi la plus belle et la plus coquette de tous. Depuis qu’elle était devenue une chienne magique, ses poils avaient les couleurs de l’arc en ciel, elle portait des boucles d’oreille, un collier en or et une belle bague à la patte avant gauche. Très souvent, Diesel avait un chapeau ou une casquette sur la tête.

Les pouvoirs magiques de Diésel étaient importants pour que tout le monde puisse bien vivre heureux ensemble. Elle savait faire pousser de jolies fleurs que l’on pouvait manger et qui rendaient heureux. Elle pouvait lancer des boules de feu, ce qui permettait de ne jamais avoir froid mais aussi de cuisiner des repas délicieux ou de faire griller des chamallows.

De nombreux animaux de toutes races vivaient également sur cette planète : des poneys, des chiens dalmatiens, des chevaux, des rhinocéros, des girafes…. Tout le monde s’entendait bien et vivait paisiblement ensemble.

On pouvait également y trouver un moulin, un restaurant, une salle de sport et une salle de danse classique ouverte à tous.

Les enfants allaient à l’école. La maîtresse les aidait à s’entraîner à la magie et leur apprenait des nouveaux tours par exemple :

  • Prendre une feuille sans la toucher !

  • Faire écrire un crayon tout seul !

  • Retrouver les objets quand on les perd !

  • Devenir invisible pour faire de gentilles farces rigolotes et se chatouiller !

  • Être un grand musicien et pouvoir jouer de la flûte ou d’autres instruments sans apprendre !

  • Passer à travers les murs !

  • Etc….

Les adultes sur cette planète s’entraidaient tout le temps.

Dominik, le coiffeur, faisait des coiffures magnifiques quand on lui demandait.

Le plombier, le professeur de sport, le jardinier, la maîtresse d’école et tous les autres proposaient leur aide.

Souvent les habitants se rassemblaient et chantaient ensemble la Marseillaise ou d’autres chants. Et à chaque fois qu’ils faisaient cela, ils renforçaient le bien-vivre ensemble.

bonbon

Parfois il arrivait que deux personnes se disputent, que quelqu’un boude, ou même se mette à pleurer, alors il y avait toujours un habitant qui venait  faire un câlin. Et sur cette planète, les câlins étaient des câlins magiques, quand on se serrait très fort, le chagrin disparaissait et les larmes devenaient des larmes de bonbons.

Parfois aussi, quand quelques personnes étaient énervées, parlaient tous en même temps ou faisaient trop de bêtises, Diésel devenait toute rouge comme une tomate et criait très fort. Son cri se transformait ensuite en une douce musique qui calmait tout le monde.

Un beau jour, Diésel et Croqui eurent des bébés. Tout le monde fut heureux, les petits chiots filles étaient aussi jolies que leur mère et les petits chiots garçons, des petits bergers allemands, ressemblaient à leur père, surtout le petit chiot Rouki.

Pour célébrer la naissance, ils décidèrent de faire une fête, de danser et de boire du Champomy. Puis chacun continua à vivre paisiblement sur cette magnifique planète pour l’éternité.

fin-diesel

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.