Ces confédérés endoctrinés par les « islamo-gauchistes » des universités françaises

Grâce à Mme Frédérique Vidal, nous savons maintenant ce que nous cache l’Université « gangrénée » par « l'islamo-gauchisme » : les auteurs intellectuels de l’invasion du Capitole, ce sont les chercheurs « post-coloniaux ».

Mme Vidal a déclaré à l'Assemblée Nationale avoir été « extrêmement choquée de voir au Capitole apparaître un drapeau confédéré ». C’est pourquoi elle a demandé au CNRS « à ce que l'on fasse un bilan de l'ensemble des recherches qui se déroule dans notre pays », citant plus particulièrement « les recherches sur le post-colonialisme ». Vous ne voyez pas le lien ? Mais, enfin, Jake Angeli, c’est un pur produit de l’Université française ! Et QAnon ne jure que par le post-colonialisme, c’est l’évidence même ! Suprémacisme blanc et décolonialisme, tout cela c’est la même chose, voyons !

 © Christian Creseveur © Christian Creseveur
C'est le CNRS qui sera donc chargé de l’inquisition au sein des Universités. Plusieurs chercheurs du CNRS ayant signé en octobre 2020 une tribune dans Le Monde en soutien aux propos de M. Blanquer sur les « ravages de l’islamo-gauchisme » à l’Université, Mme Vidal ne devrait avoir aucune difficulté à identifier son Torquemada dans ce vivier. Sans remonter si loin dans l’Histoire, le maccarthysme est également une source d’inspiration dont Mme Vidal aurait tort de se priver.

L’objet d’étude est complexe car, comme tout virus, il est susceptible de muter et de donner naissance à de nombreuses variantes. Mme Vidal et M. Elkabbach (expert renommé en sciences sociales) ont d’ores et déjà identifié une dangereuse souche irano-chinoise de cet « islamo-gauchisme » qui « gangrène » les universités : la variante « chiito-maoïste » (voir ici). Mais on peut en redouter d’autres tout aussi capables de propager la « gangrène », telles que le « salafo-stalinisme » ou le « sunnito-trotskysme ».

islamo-gauchisme
Ce virus présente des similitudes frappantes avec ceux que les maîtres à penser de Mme Vidal avaient identifiés dès la première moitié du XXème siècle : le « judéo-maçonnisme » et sa variante « judéo-bolchévique ». Ceux-là même qui ont été si vigoureusement combattus par le Maréchal, auquel le patron de Mme Vidal aime à rendre hommage.

 

Mes remerciements à Christian Creseveur à qui j'ai emprunté le dessin.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.