Chronique du Macronistan (7)

Récit des faits et gestes de l'Homme Fort du Macronistan, aussi surnommé le Génie de la Somme (*). Chapitre VII : ChooseMacronistan

Comme nous l’avons relaté dans le chapitre précédent, l’Homme Fort avait en ce mois de janvier 2018 pris sa plume pour écrire une lettre aux Macronistanais dans laquelle il annonçait le lancement d’un « grand bla-bla national ».

Les « gens qui ne sont rien » (c’est ainsi qu’il dénommait ses compatriotes à l’exception d’une petite élite) étaient invités à choisir les impôts à baisser, les services publics à supprimer et surtout à se défouler sur les immigrés et les musulmans, mais tout ce qui pourrait inquiéter les « investisseurs » était à proscrire.

Car ce sont bien les « investisseurs », doux nom donné aux oligarques amis de l'Homme Fort, qui retenaient toute son attention, pendant que sa police réprimait violemment les chasubles jaunes, infligeant des blessures très graves à une centaine de manifestants, et que la justice en condamnait des centaines d’autres. Comme l’année précédente, E.M. allait en effet recevoir les dirigeants d’environ 150 entreprises multinationales dans l’un des plus somptueux châteaux du pays. « #ChooseMacronistan », tel était le nom donné à cette initiative, visant à les convaincre qu'ils pouvaient faire encore plus de profits en investissant dans le pays.

Alors que la révolte des chasubles jaunes se poursuivait, il devenait urgent de rassurer ces « investisseurs », qui pouvaient s’interroger : l’Homme Fort était-il toujours aussi fort avec les faibles et aussi faible avec les forts ? Depuis son accession à la présidence du Macronistan, les multinationales avaient beaucoup obtenu de sa part : de très grandes facilités pour licencier des salariés, le maintien des réductions de cotisations et des crédits d’impôts leur permettant d’augmenter les dividendes, la réduction des effectifs des contrôleurs des impôts chargés de lutter contre la fraude fiscale, rebaptisée optimisation fiscale pour ne pas froisser la susceptibilité des oligarques.

L'Homme Fort n’avait bien évidemment pas l’intention de revenir sur ces mesures, pas plus que de renoncer à d’autres projets répondant aux exigences de ses amis « investisseurs ». C’est ce qu’il entendait leur confirmer lors d’un dîner sous les ors de ce somptueux palais. Ces agapes allaient se dérouler à huis clos, afin d’éviter que les propos tenus par E.M. n’arrivent aux oreilles des chasubles jaunes. En effet, ces derniers, connus pour leur manque « d’intelligence et de subtilité », ne manqueraient pas de mal les interpréter.

Ainsi allaient les affaires publiques en Macronistan en ce mois de janvier de l’An 2 après E.M.

 ---------------------------------------------------

(*) La Somme est un département du Nord du Macronistan qui est la terre d’origine de l’Homme Fort. Éblouis par le génie de leur Maître, ses affidés le surnomment affectueusement le « Génie de la Somme ».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.