marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

358 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2021

Emmanuel Macron tient bien son rang dans le club des dirigeants obscurantistes

« Je n'ai jamais cru au zéro Covid. Il faut vivre avec le virus avec des mesures de freinage adaptées ». Emmanuel Macron, le 26 avril 2021.

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par cette déclaration prononcée à l’occasion d’un déplacement dans une école de Seine-et-Marne, le président de la République confirme que la politique de ce pays est déterminée par ce en quoi il « croit » ou ne « croit » pas.

Des pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou la Corée du Sud ont mis en œuvre la stratégie zéro-Covid et la comparaison avec la France dans les domaines sanitaire et économique est très cruelle : le nombre de morts par million d'habitants est 42 fois plus élevé en France que dans ces  trois pays et le recul du PIB français a été cinq fois plus prononcé (voir ici). Mais à quoi bon s’embarrasser de telles considérations puisque M. Macron « n’y a jamais cru ».

En revanche, il « croit » au couvre-feu et a réaffirmé lors de ce déplacement qu’il s’agissait d’une « mesure efficace » et que « nous allons la garder ». Pourtant, selon une étude du laboratoire de virologie du CHU de Toulouse, le couvre-feu « aurait eu l’effet opposé à celui attendu, en raison peut-être de la concentration des activités sur certaines plages horaires ». Mais qu’importe puisque M. Macron « y croit ».

En matière de croyances sur la lutte contre l’épidémie de Covid-19, le Grand Epidémiologiste qui dirige ce pays est d’ailleurs en fort bonne compagnie.

Ainsi, le Premier ministre indien, Narendra Modi croit aux vertus protectrices du yoga. Le 18 juin 2020, il affirmait à propos du virus et de la manière de s'en protéger: « C'est pourquoi, actuellement, seule une immunité forte peut agir comme bouclier protecteur ou garde du corps pour nous et nos proches (...) Le yoga est un ami fidèle dans la construction de ce bouclier protecteur ». Plus récemment, le ministre en chef BJP de l’État de l'Uttarakhand (appartenant au BJP, le parti de M. Modi) jugeait que l’eau du Gange protégeait du virus.

Le président du Brésil, Jaïr Bolsonaro, croit plus en la virilité de ses compatriotes qu'au yoga pour résister au virus. « Tout est pandémie aujourd’hui. Il faut arrêter avec ça, merde. Je suis désolé pour les morts. Nous allons tous mourir un jour. Inutile de fuir cela, de fuir la réalité. Il faut arrêter d’être un pays de pédés, merde. (…) Le virus est là. Il va falloir l’affronter, mais l’affronter en homme, putain. Pas comme un gamin. Confrontons le virus avec la réalité. C’est la vie. Nous allons tous mourir un jour. » (voir ici).

L’ancien président des États-Unis, Donald Trump, croyait en juillet 2020 que le virus allait disparaître. Dans une interview diffusée le 19 juillet 2020, il affirmait : «  J'aurai raison au final. Vous savez, j'ai dit : “Ça va disparaître.” Je le dirai encore. Ça va disparaître et j'aurai raison. »

Enfin, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, croit au laisser-faire cher à sa famille politique. Contraint de reconfiner le pays une deuxième fois, il aurait tenu fin octobre les propos suivants selon des sources confirmées par la BBC : « Plus de putains de confinements, laissons les corps s’accumuler par milliers. »

Bien que son langage soit plus châtié que celui de MM. Bolsonaro et Johnson, c’est bien le choix de laisser « les corps s’accumuler par milliers » qu’a également fait M. Macron fin janvier. Il l’a ensuite justifié en déformant les résultats des études dont il disposait à ce moment-là et le Premier ministre a même présenté des documents falsifiés au Parlement. « Nous avons donc je le crois bien fait », a–t-il déclaré dans son allocution du 31 mars dernier.

Le 27 avril 2021, les États-Unis comptaient 573 000 morts directement dus au Covid-19, le Brésil 395 000, l’Inde 201 000 (mais le chiffre est notoirement sous-estimé), le Royaume-Uni 127 000 et la France 104 000.

Les résultats sont là : dans le club des dirigeants obscurantistes, M. Macron tient bien son rang.

© Na ! @na_dessinateur

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
À travers le monde, des armes « made in France » répriment et tuent
À la veille de la tournée dans le Golfe du président français Emmanuel Macron, du 3 au 4 décembre, les preuves s’accumulent sans émouvoir, au sommet de l’État. Des armes « made in France » participent à la répression politique dans plusieurs pays, au meurtre de civils dans les pires conflits de la planète, au mépris des valeurs et des engagements internationaux de Paris.
par Rachida El Azzouzi
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes, qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah
Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine