marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

358 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 févr. 2021

Le grand épidémiologiste du Macronistan

Les ministres s’en émerveillent, les conseillers en sont ébahis, les courtisans se pâment : Emmanuel-Moi-Je Ier est devenu le Grand Épidémiologiste du Royaume.

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le président de la Chambre d’Enregistrement, Richard Ferrand, Docteur ès Flagorneries, l’a confié à une gazette dévouée à la cause du souverain : « Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie ». Un des ministres glisse cette confidence à un plumitif de la Cour : « Il va finir épidémiologiste ». Un conseiller du Roi rapporte avec enthousiasme qu’il « s’est tellement intéressé au Covid qu’il peut challenger les scientifiques ». Il « emmagasine en continu une quantité surhumaine d’informations » s'extasie tel autre (voir ici).

Dès le début de l’épidémie, Emmanuel Moi-Je-Ier s’était entouré d’un Conseil scientifique chargé de l’informer de l’état des connaissances sur ce redoutable fléau. Lorsqu’il annonçait une décision à ses sujets, le Roi ne manquait alors jamais de souligner qu’il suivait les recommandations des « scientifiques ».

Mais très vite, il s’agaça de leurs avis. Comment tolérer que lui, Emmanuel-Moi-Je Ier, doté d’une exceptionnelle intelligence comme le répètent à l’envi ses adorateurs, soit dépendant de quelque « sachant ». Lui-même ne sait-il pas tout et sur tous les sujets ? Alors il commença à ignorer les avis du Conseil scientifique avant de cesser de les consulter. Il n'en a nul besoin puisqu'il « lit tout ce qui sort de scientifique sur le sujet, interroge d’innombrables experts et cherche chaque jour ce qui se produit de nouveau pour ne rien laisser passer », assure le Docteur ès Flagornerie.

Si l’omniscience d’Emmanuel-Moi-Je Ier plonge la Cour dans l’admiration béate, il en va différemment de ses sujets, dont plus de 85 000 ont déjà succombé à une épidémie qui semble repartir dans le Macronistan alors qu’elle décroit ailleurs. Bien que n’ayant pas la chance d’avoir ce dirigeant éclairé que le monde nous envie, d’autres pays déplorent beaucoup moins de victimes.

Pour distraire ses sujets, le Grand Épidémiologiste chargea alors deux de ses ministres de lancer une nouvelle Inquisition afin de bouter les suppôts des Mahométans hors des universités du Royaume. Et pour dissuader les plus récalcitrants de contester ses décisions, il fit voter par la Chambre d’Enregistrement plusieurs lois renforçant les pouvoirs de sa police et son impunité.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau