Pôle emploi, appel à témoignages

Le chômage (officiel) augmente à toute vitesse et Pôle Emploi, le nom de la structure qui regroupe l'ANPE et les Assedic fusionnées, ne peut visiblement plus faire face. Demandeur d'emploi ou conseiller dans une agence, racontez-nous votre expérience du service public de l'emploi! Envoyez vos témoignages sur le mail crisesociale@mediapart.fr

Le chômage (officiel) augmente à toute vitesse et Pôle Emploi, le nom de la structure qui regroupe l'ANPE et les Assedic fusionnées, ne peut visiblement plus faire face. Demandeur d'emploi ou conseiller dans une agence, racontez-nous votre expérience du service public de l'emploi! Envoyez vos témoignages sur le mail crisesociale@mediapart.fr

 


Alors que le chômage (officiel) flambe, Pôle Emploi, le nom de la structure qui regroupe l'ANPE et les Assedic fusionnées, ne peut visiblement plus faire face. Les demandes d'indemnisation affluent, et les dossiers en souffrance s'accumulent par dizaines de milliers, de l'aveu même des responsables de Pôle Emploi. Le 3949, nouveau numéro unique d'appel pour les demandeurs d'emploi, subit des ratés à répétition, si bien que des chômeurs se refilent sur Internet les numéros directs pour appeler leurs conseillers...

 

Pendant ce temps, la fusion ANPE-Unedic, réalisée au plus mauvais moment (elle n'est effective que depuis le 1er janvier) se met en place difficilement. Officiellement, la nouvelle organisation du service public de l'emploi devra permettre de mieux conseiller les demandeurs d'emploi et de soulager les conseillers, qui n'auraient plus qu'une soixantaine de chômeurs à gérer. Contre 85 à 90 aujourd'hui, estimation officielle - mais visiblement très optimiste dans bien des agences — donnée il y a quelques semaines devant des journalistes par le directeur général de Pôle Emploi, Christian Charpy... D'autant que, selon les syndicats, les postes manquent pour remplir cet objectif qui paraît de plus en plus irréalisable.

 

Au plus fort de la crise, le service public de l'emploi est donc en crise profonde. Il y a quelques semaines, Marine Turchi avait rencontré des agents de l'ANPE désabusés de ne faire que de l'«abattage». Et dans le Club, nous avons lancé il y a peu une édition participative, «Pôle Emploi mon amour», déjà assez fournie en commentaires.

 

Mais nous voulons aller plus loin, pour comprendre ce qui se passe vraiment chez Pôle Emploi et vous le raconter en une série d'articles qui multiplieront les exemples concrets.

 

Pour préparer cette enquête, nous avons besoin de vos témoignages. Vos récits de demandeurs d'emploi confrontés aux dysfonctionnements du service public de l'emploi. Vos récits d'agents du Pôle Emploi qui aimeraient bien faire leur travail, mais n'en ont pas toujours les moyens et s'en désespèrent.

 

Envoyez-nous vos témoignages sur le mail crise sociale@mediapart.fr. N'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées et un moyen de vous joindre. Si vous le souhaitez, votre anonymat sera bien sûr respecté.

 

Merci d'avance... et n'hésitez pas à faire passer le message!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.