michel-cazeneuve
Psychanalyste, Formateur et intervenant dans le champ sanitaire et médico social
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 oct. 2021

LA FRANCAFRIQUE devient L'AFRIQUE-FRANCE !!

Macron convoque la jeunesse ( laquelle ?) et la société civile africaine (?): Le mépris de classe et le mépris de race étaient et restent frères de sang. Il est temps, pour notre jeune président, que la jeunesse africaine et la société civile apprennent à ses dictateurs, autocrates et leur descendance que la France a formé dans ses plus grandes écoles, ce qu’est la démocratie ( laquelle?).

michel-cazeneuve
Psychanalyste, Formateur et intervenant dans le champ sanitaire et médico social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

FRANÇAFRIQUE 2.0

Mépris et colonisation, de bonne foi, Jules Ferry déclarait à la tribune des députés le 28 juillet 1885:

« Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder […] : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. [...] Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. [...] Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. [...] Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l'histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l'esclavage dans l'Amérique centrale, ils n'accomplissaient pas leur devoir d'hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s'acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation.»

Mépris et décolonisation, de bonne foi, Charles De Gaule, à sa manière ironisait :

«  Essayer d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment ils se sépareront de nouveau. …

Nous ne pouvons tenir à bout de bras cette population prolifique comme des lapins, et ces territoires énormes.

… Colombey- les- Deux Mosquées…

… Vous voyez un président arabe à l’Élysée ? »… etc ( source Peyrefitte, C’était De Gaule §1)

 Macron convoque la jeunesse ( laquelle?) et la société civile africaine (?) :

A la 28 ème édition du sommet Afrique-France ( ce n’est plus la Françafrique) le vendredi 8 octobre à Montpellier, sans chefs d’État africains, Emmanuel Macron a convié 2000 à 3000 personnes représentant la jeunesse et la société civile africaine dans une ambiance de show à l’américaine…

(il a été un peu bousculé, mais...ça va aller!)

Il a annoncé que la France restituerait fin octobre au Bénin 26 œuvres d'art provenant du "Trésor de Béhanzin", pillé au palais d'Abomey en 1892 pendant les guerres coloniales, qu’il allait débloquer un fonds d’innovation pour la démocratie d’une valeur de 30 millions d'euros ( sur 3 ans) pour soutenir la société civile africaine.

Il est temps que la jeunesse africaine et la société civile apprennent à ses dictateurs, autocrates et leur descendance que la France a formé dans ses plus grandes écoles, ce qu’est la démocratie.

Autre temps , autre mœurs :

Macron lui, au nom de la France, convoque la jeunesse et la société civile africaine.

Les chefs restent à la maison, ils ne sont plus invités, terminé la Françafrique, désormais c’est l’Afrique - France.

Le mépris de classe et le mépris de race étaient et restent frères de sang , mais entre ces hommes il y a une énorme différence d’épaisseur… et de conviction.

( https://blogs.mediapart.fr/michel-cazeneuve/blog/170119/macron-attention-cet-homme-ne-deconne-pas-il-est-dangereux )

De Gaule disait de Giraud : « Pour qu’il fut chef d’état, il eut fallu qu’il fut un chef, et qu’il y ait un état. »

Alors avec Marlène, chantons joyeusement tous ensemble :

« Micron, Président, Micron Président ! »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi
Journal — Gauche(s)
Raphaël Arnault, l’antifa qui veut être député
L’ancien porte-parole du collectif Jeune Garde se présente dans la deuxième circonscription de Lyon, avec le soutien du NPA, face au candidat désigné par la Nupes, l’ancien marcheur Hubert Julien-Laferrière. L’ultime métamorphose d’un antifascisme nouvelle génération. 
par Mathieu Dejean
Journal — Migrations
En Ukraine, la guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelques mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Bifurquons ! L'appel des déserteuses d'AgroParisTech
Le constat est clair : ce système est un monstre à bout de souffle. Retrouvons-nous samedi midi, devant la mairie de la ville la plus proche, pour partager un repas, des idées, du concret, pour nous donner les moyens de quitter nos boulots nuisibles, construire notre autonomie matérielle localement, sans les multinationales, sans les Gafams, créer des espaces communs – fermes, ateliers, cafés... –. Et faire ce premier pas vers de nouvelles façons de vivre.
par Des agros qui bifurquent
Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa