Talkin’ ‘bout my generation…

Nombre d’adages populaires, et autres poncifs marqués au coin du bon sens des lieux-communs, font état de ce cliché stéréotypé sinon schématique : alertez les bébés, on gagne toujours à commercer avec de plus anciens que soi...

https://www.youtube.com/watch?v=D2-2QtdTKSk

Par commerce j’entends bien sûr non le négoce, mais la fréquentation.

Bon ça commence mal, autant mettre illicô prestô l’araignée sous le chapô. En même temps ça dé.b.laye, pour qui est rémunéré au feuillet. Par feuillet j’entends bien sûr non cette poche de l’estomac des ruminants, mais les quinze cents signes pigistiques (rien à voir avec le porc cabalistique) toujours de rigueur à ce qu’on m’a dit...

[J’ai décidé de me venger. Au début c’était avant, et sur Mediapart c’était bien : chaque fois que j’annonçais mon départ, il y avait quelqu’un pour dire très fort devant tout le monde "non tu vas pas faire ça ?!!". Aujourd’hui les gens ont changé, et s'en foutent même au département abonnements!]

Les idées reçues concernant les croul...le quatrième âge, sont légion. Au troisième âge de la statistique, en gros le mien, elles ne sont plus que cohorte, au deuxième centurie, et finalement nous manipulent. Mais revenons au quatrième, par l’ascenseur. Et à ma belle-mère, inspiratrice de ce billet à son insu... fort heureusement pour moi !

Pas plus tard qu’avant-hier, cette sainte femme (que ce soit clair.e : toutes les femmes le sont, sauf ma mère qui est une pute insoumise et je ne tolère aucune atteinte à sa réputation), cette martyre donc, se plaignit à son p'tit François (c'est moi) que la vie sans sa dimension électronique fût mortelle. Non pas létale, tout du moins pas plus qu’avec, mais ennuyeuse à un point, si tu savais!!!

https://www.youtube.com/watch?v=qthRlmVvex4

A présent redescendons d’un étage, et arrêtons-nous au mien en gros. JE N’AI PAS DIT QUE VOUS ETES GROS !! Si nous sommes encore huit à ce stade c’est bien que collectivement nous n’excédons pas six cents kilos. Dans le cas contraire, la cabine serait déjà en vrac au sous-sol. Marre des susceptibilités exacerbées !

Calmos. Ma g-g-g-génération est susceptible, parce que prise entre trois feux.

https://www.youtube.com/watch?v=qN5zw04WxCc

Celui de ses parents, qui réclament sans cesse de nouvelles baskets de randonnée, ou le dernier modèle de smartphone, ou des chats qui ne cavalent pas dans toutes les directions chaque fois que lesdits présents sont livrés par des astronautes scintillants à la voix sépulcrale sous le casque qu’ils n’ont pas le temps d’ôter ;

Celui de ses enfants, qui se gardent bien de satisfaire les aspirations de l’âge cano…péen, et ne jurent que par les trucs BIOS alors que ce type de firmwares est trop souvent l’objet d’agressions de la part de logiciels malveillants ;

Celui de ses petits-enfants, qui l’en ont pourtant avisée avec force détails, et pouffent de voir nos efforts de retransmission aussi serviables que confus ne tenir aucun compte de la modicité de nos retraites.

Elles (eux) ont percuté sur l’urgence du propos de Greta Thunberg, leur aïeule à l’ancestrale sagesse. Le cinquième âge sera-t-il de glace ? Certains s’interrogent déjà sur une possible Montagne de Thunes...

P'tit François (à la demande générale de Maman, je ne résiste pas embarassed

001

 

PS : lu ce midi mon ami Denys Laboutière, un homme qui sait choisir ses mots. Son dernier billet est de ceux qui rendent dérisoires l’extrême dérision comme l'extrême susceptibilité, mais surtout l'extrême onction... Tant lui que nos cher.e.s disparu.e.s (et là, il n’est plus question de générations, hélas) ne s’en offusqueront pas

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.