A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

83 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 janv. 2022

Vieux troll blanc, jeune chat noir...

S'en aller sur la pointe des coussins feutrés. Saluer une grande partie du Club au travers d'un participant, ou contact, ou ami, découvert dans le cours de cette dernière année. Comme un symbole...

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Telle est (était? 😛) l'intention. Sans cesser de lire pour autant Mediapart, durant deux mois d'abonnement restants, mais en n'intervenant plus dans le fil des articles et billets... Qui de moins en moins, ressemblent à des débats.

Pas question de jouer les anciens combattants... au demeurant capables de s'envoyer des parpaings redoutables depuis que ce site existe. Non, c'est une certaine aigritude (merci Ségoyale, d'avoir un jour décomplexé notre immaturité langagière!) nouvellement apparue ici qui motive la désaffection de bien des contributristeurs avant moi.

L'Hebdo #114 est bien gentil à notre égard. Sous-tendu par une volonté de ménager un nombre conséquent de nouveaux abonnés? Certainement pas. Sabrina Kassa, comme bien d'autres de ses collègues, n'a pas pour "consigne" de coller à une ligne éditoriale. Et si ce devait être le cas un jour, elle s'en irait (ce n'est qu'un ressenti personnel)...

Et pourtant, au-delà du distingo justement fait entre le site et ses extensions sans la moindre application autre qu'androïde, la fracture sociale (terme judicieux, pour une fois) est présente aussi entre habitués de longue date de ces lieux.

Ecrire "Palestine", "Mélenchon", "rap", "Antoine Perraud"... fut longtemps un stimulus largement suffisant pour alimenter une saine émulation, à grand renfort de bourre-pif épistolaires. Jamais nous n'aurions imaginé que "pandémie" pourrait un jour ouvrir de si prometteurs horizons à quelques champs de bataille où l'on s'éviscère facétieusement, entre sexagénaires bonhommes et sémillants septuagénaires. Et encore, je ne dis rien des quinquas en armure noire qui viennent achever les morts!

De temps en temps, un fourgon de la Modé se pointe toutes sirènes hurlantes, et embarque tout le monde. Blasé... ajoutant ainsi à l'atmosphère de désolation. Ou bien, à retardement on découvre qu'un auteur dont on ne partage pas l'opinion, mais sans pour autant le maudire jusqu'à la 9ème génération, a fermé son billet aux commentaires. Alors que justement les vôtres étaient les plus intéressants...

Que faire? Aller se faire voir ailleurs? Déjà fait, sans orgasme digne d'être narré par le menu. S'offusquer de qualificatifs arbitratrabilaires tels que "troll" ou "petit-bourge", quand vous êtes un prolo-bon-teint avide de vraie connaissance (lolll) depuis les fameuses 9 générations sus-évoquées? Dans leur acception première, ces termes ne devraient pas être rédhibitoires. Assénés avec la malveillance du gros tous-terrains à gros cul sédentaire qui consomme sans discernement, ils lassent...

Alors? Fermer sa gueule si elle devient par trop venimeuse? Option réaliste mais regrettable, tout au moins aux yeux de mézigue qui me regrette déjà. Susciter un vif émoi dans le Landerneau Football Club est une visée peu susceptible d'affoler la toile, mais l'ouvrir et agir n'est pas incompatible.

A ce titre Mediapart reste un vivier. Sous réserve de ne pas sacrifier, sans même s'en rendre compte, son indépendance à un certain discours dominant...           

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
par Fred Sochard