Le camé Lenchon

Lenchon a-t-il trahi Le Peuple ? Un commentaire salé (et d’un.e seul.e Grain.e , siouplaît) est à l’origine du délit présent, Vos Honneurs !

https://blogs.mediapart.fr/arthur-porto/blog/101120/le-jour-ou-la-gauche-perdu/commentaires

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-boudine/blog/091120/je-ne-soutiens-pas-la-candidature-de-jean-luc-melenchon

... et je remets l'enchon...

V’zêtes bien pessimistes cher Peuple... on a quand même eu une bonne douzaine d’années pour découvrir la grande gueule de Lenchon, et son entourage est au parfum depuis bien plus que ça, alors mesurez votre chance!

Sur le fond des embrassades diverses et fleuries sur Mediapart, pas grand chose à contredire : il nous fout "dedans". Salopard, va mourir, tu nous gaves...oui, et après? le nombre de fuckin' FIstes revenus de tout, de tou.te.s et de leurs contraires , n’en reste pas moins stupéfiant, inspecteur. 

Quand ce n'est pas argumenté, du moins... je persiste à dire que la contestation ici s’exprime intelligemment, et ne date pas d’avant-hier non plus (au hasard, voir et lire JP Boudine). Digne pour le moins d'une gauche qui ne soit pas la plus bête du monde. Au même titre que le positionnement de ce Lenchon qui nous les brise menu, mais nous contraint aussi à les porter en suspensoir avant l’isoloir de 2022 ! (considération inclusive)

Sur la toile de fond, va bien falloir se situer, et bon nombre de militant.e.s pas forcément sur la même longueur d'ondes peuvent encore se retrouver sur une ligne de revendication commune... Le programme y est, on le connaît en tant que force vive depuis lulure , et faudrait tout de même pas le zapper au profit des forces et formes molles de la jolie poupée de gauche qui "toute la journé-é-e elle dit non, non non, non non noon "...

Me font marrer, les abstentionnistes et voteblancistes déclarés. Tant qu'une nouvelle "Constituante" ne les aura pas pris en compte , ils ont tout intérêt à se bouger le cul. Et ne seront pris en compte que lorsque... ...? Merci, cqfd!

Donc : Lenchon a les coucougnettes du Vert Galant de la Cinquième République et demie, et ce sera développé à l’envi par les vers galeux des merdias à la botte. Nous le savons tous (et pas seulement de Marseille, merci PD !), alors on n’est peut-être pas obligés de forcer le trait charbonneux dans le sens des Thréard, Gattegno ou Le Très Jeune Geoffroy, non? Si? Ah bon, alors la Sixième nous attendra, une fois encore...

Sur le fond de la piscine, m’étais bien bidonné il y a une septaine d’années dans mon p'tit pull marine. Bon d'accord , "le Peuple" c'était grandiloquent , mais un Lenchon pas grandiloquent (il a fait bien mieux depuis) ce serait comme un Jadot charismatique sans bicyclette. D’ailleurs, on se marrait bien aussi dans les manifs, un esprit qui ne perdure que chez les Gilets jaunes aujourd’hui.

On en est là, 2020 est terne au possible, et on s’apprête à se rebouffer le nez entre potes d’entrepôts. La faute à qui ? A Lenchon ?... ou à toi (mais non pas toi, lui) qui le vois venir gros comme une maison, mais rentres trois fois la tête dans ta fausse carapace avant le chant du coq, espèce de judas?  

Soyons résolument millionnaires, en globules rouges... c'est atavique, merci mon Papy !

Le lecteur avisé (la lectrice aussi) aura remarqué une curieuse apocope dans ce texte. Elle est due à la toute nouvelle prudence de l’auteur, qui n’accepte d’être assaisonné que d’un.e grain de sel.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.