Les chemins de fer allemands envisagent de lancer des trains de nuit en coopération

Les chemins de fer allemands (DB) réfléchissent à la création de nouvelles lignes de trains de nuit. Toutefois, ils ne veulent pas relancer seuls l’activité. Ils ont donc «entamé des discussions» avec des partenaires européens.

c’est ce que rapporte l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche dans son article Kooperation mit ÖBB. Deutsche Bahn prüft Comeback der Nachtzüge, de Christian Schlesiger le 13 septembre 2019.

« La fréquentation augmente, et il existe une demande sur ce marché» Un responsable de la DB, proche du dossier, aurait indiqué que les réflexions sont en cours et que la DB aurait « entamé des discussions » avec ÖBB et CFF (les chemins de fer autrichiens et suisses, respectivement). Le PDG de la DB, Richard Lutz, serait lui-même moteur du projet. Il serait convaincu que la renaissance des trains de nuit est « dans l’air du temps », en tant que réseau européen et mobilité « climate-friendly », c’est-à-dire respectueuse de l’environnement.

La DB avait entièrement supprimé son offre en 2016, en dépit de la demande existante. Le matériel était vieillissant et, peu avant la suppression des trains de nuit, il était question d’un déficit de 30 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires annuel d’environ 90 millions.  

Aucune décision concrète n’a toutefois été prise pour l’instant. Par exemple, quels seront les conforts proposés ?

Pour l’heure, ÖBB opère en solo les trains couchettes circulant en Allemagne. Les Autrichiens ont repris fin 2016 ce créneau délaissé par la DB. Leurs « Nightjets » desservent l’Autriche et la Suisse, au départ, notamment, de Berlin, Hambourg et Düsseldorf. ÖBB propose des trains composés de voitures-lits, de voitures-couchettes et de sièges inclinables, comme le faisait précédemment la DB. La fréquentation est orientée à la hausse.

Quant à la compagnie suisse CFF, elle s’était retirée de cette activité dès 2009. Mais, mi-2019, les Suisses ont confié qu’ils réfléchissaient, eux aussi, à un retour des trains de nuit. « Il existe tout simplement un besoin sur le marché », ont-ils expliqué.

 

Précisions et commentaires de « Oui au train de nuit » :

* La DB n'a en réalité jamais cessé de faire circuler des trains voyageurs longue distance de nuit. Mais depuis 2017 ceux-ci sont uniquement en places assises1. s 2017 la DB a observé une augmentation du trafic.

* La DB a été accusée d’avoir noirci le tableau des trains couchettes et truqué les chiffres pour gonfler le déficit, ce qui fit scandale en Allemagne2. Cette stratégie de la DB peut faire écho avec la situation des trains de nuit SNCF.

Événement devant le parlement allemand le 6 mars 2015 en présence d'(euro-)députés :  « DB : truquer les comptes c'est pas du jeu. Les trains de nuit / auto-trains doivent être maintenus. Nous voulons voyager vers Paris. » © JH Événement devant le parlement allemand le 6 mars 2015 en présence d'(euro-)députés : « DB : truquer les comptes c'est pas du jeu. Les trains de nuit / auto-trains doivent être maintenus. Nous voulons voyager vers Paris. » © JH

* Le 22-23 juin 2017 le parlement allemand a demandé au gouvernement d’agir pour redéployer les trains de nuit, en favorisant la coopération avec les opérateurs étrangers.3

* Depuis 2016, la DB maintient une collaboration continue avec ÖBB aussi bien pour vendre les billets que pour la traction des trains. Aujourd’hui il s’agirait en réalité d’étendre la portée de la coopération déjà existante pour créer de nouvelles lignes.

* Les CFF recherchent eux-aussi des coopérations.4 Par contre, pour l’instant, en France, la SNCF ne semble pas avoir identifié le potentiel des trains de nuit en coopération. Elle se concentre plutôt pour les TGV en compétition et elle s’apprête à entrer dans une guerre des prix sur les TGV en Espagne.

1 Voyagez de nuit en ICE, EC et IC Bus, bahn.com, sept. 2019 ; (voir carte)

2 Johannes Hirschlach, Comment la DB a truqué les chiffres de ses trains de nuit pour les démanteler, 13 févr. 2018 ;

Comment la Deutsche Bahn noircit le tableau de ses trains de nuit, Nikolaus Doll, Max Zimmermann, Die Welt, 1er juin 2016

3 Bundestag für mehr Kooperation bei Nachtzügen, nachtzug-bleibt.eu, 22 juin 2017

4 CFF souhaite coopérer avec la SNCF et RENFE pour des trains de nuit vers Barcelone, 19 août 2019 ; Les CFF songent à remettre les trains de nuit sur les rails, RTS Info, 31 mai 2019

 


[Le journal Wirtschaftswoche est un hebdomadaire économique allemand diffusé à 120 000 exemplaires. Il appartient au groupe du quotidien Handelsblatt.]

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.