Ca se passe comme ça un conseil des ministres en Ukraine…

l'oligarchie ukrainienne se déchire et nos médias ne nous disent toujours rien. Après avoir soigneusement dissimulé la présence de néo-bandéristes parmis les éléments moteurs du coup d'état de 2014 (orchestré par la CIA : 5 milliards de $, et soutenu par l'Union Européenne) maintenant nous dissimulons le fait que EU ne fera rien économiquement pour sortir réellement l'Ukraine de son marasme.

Ca se passe comme ça un conseil des ministres en Ukraine…

(source, http://www.les-crises.fr/ca-se-passe-comme-ca-un-conseil-des-ministres-en-ukraine/

Sans commentaire – “étrangement” pas trop vu dans nos médias… (pas de place à cause de Star Wars j’imagine…)

Le ministre de l’intérieur est Arseni Avakov, oligarque et corrompu notoire.

Le gouverneur de la région d’Odessa, invité, est Mikheil Saakachvili, ancien Président de la Géorgie, qui a sympathiquement ouvert le feu en 2008 sur des troupes russes…

Le sujet : eh bien, évidemment, privatiser des entreprises publiques – y’a bon millions ! (si on devenait milliardaire par le travail honnête dans ce coin, ça se saurait…)

Ca tourne ! :

 

Conseil des ministres en ukraine, corruption; Avakov Iatsenouk et Saakachvili © Thalie Thalie

 

Réponse de Saakachvili

 

Conseil des ministres en ukraine, corruption; la réponse de Saakachvili © Thalie Thalie

 

 

"Eh oui, ça se passe comme ça: un arménien invective contre un géorgien en Ukraine en utilisant la langue de l’ennemi, à savoir le russe" comme dirait un commentateur avisé.

 

 

 

Je ne peux m'empêcher de rajouter pour compléter le tableau ce post de GABAS :

  • 19/12/2015 12:26
  • Par Gabas

Autre exemple de la dégénerescence du régime issu de l'"EuroMaïdan" : nouveau pugilat au parlement ukrainien, 11 décembre 2015...

Une nouvelle violente bagarre éclate au sein du parlement ukrainien © RT France

Alors que le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk était monté à la tribune du parlement ukrainien, la Rada, Oleg Barna, un opposant qui rassemble des pétitions pour sa démission a tenté de le soulever du sol provoquant une violente bagarre.

Iatseniouk à la rada ukrainienne : ambiance fleurie © RT France

Imaginons que la choses se soit produite en Russie, au Venézuela ou autre pays peu en cours, BVM-TV et Radio Paris en feraient des gorges chaudes... Mais là, Silence radio !

L'Ukraine de Iatseniouk & Porochenko est un miroir devant lequel "l'Occident" préfère fermer les yeux, et on le comprend !

 

 

 

La remarque sur la différence de traitement avec une image qui viendrait de la Russie, du Vénézuela et autre pays "peu en cours"  est effectivement très pertinente.
Il est difficile de s'informer via les grands média français sur ce qu'il se passe à l'étranger. Ces derniers ont pris l'habitude de ne jamais rien dévoiler (ou quelques années plus tard, quand tout les autres médias étrangers l'ont fait) dde ce que font nos alliés (ou ceux qui filent du fric à l'Etat français).

 

Pourtant il existe quelques grands journaux d'enquête Anglais et Américain qui ont dévoilé de grosses histoires.
En france on a même du mal à révéler les moindres petits détails de ce que pourraient faire nos alliés alors les gros coups ...
On découvre à peine (et on a déjà presque oublié) la participation active de la turquie au trafic de pétrole avec Daech mais surtout, on n'a toujours pas braqué le projecteur sur la fourniture d'armes et de munitions (mais on en reparlera rapidement).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.