Les salaires des enseignants, à l'usage des journalistes (et de tous les autres)

Tout est à disposition. Tout est transparent. Pourtant, les salaires des enseignants ne cessent de faire l'objet des pires fakenews de la part de certains grands médias - et d'une opprobre trop généralisée pour qui méconnaît la large part de ce qu'on ne peut pas ne pas appeler "télé-travail", "Surpayés", ils seraient... La vérité des chiffres pour des grilles valables pour des bac +5.

Il est une singularité dans le métier d'enseignants : les grilles de salaire pour les titulaires de l'enseignement public sont ...publiques et le temps pour gravir les échelons également.

Aussi, on peut avoir quelque surprise à lire les fausses informatins (des fakenews, en somme) que les médias véhiculent ces derniers temps sur ceux-ci... LCI affirmant que les enseignants gagnent plus de 3000 euros, tel média lançant un sondage sur la question de savoir si les enseignants sont trop payés.... Les enseignants, en retour, ont lancé le hashtag #BalanceTaFicheDePaieDeProf

Pourtant, un travail journalistique de base permet de trouver les chiffres très rapidement ( là, par exemple, pour les professeurs des écoles et les certifiés notamment ( soit environ les 2/3 des enseignants, agrégés et PLP exclus) : http://enseignants.se-unsa.org/IMG/pdf/r_emun_janv2019_pe_cert_plp_cpe_psy-2.pdf) et la grille de progression, très normée, là par exemple : https://sgenbn.fr/dure-des-chelons-enseignants-cpe-et-psyen-rentre-2017/).

Aussi, si on croise les deux données, et calcule l'âge auquel on obtient telle rémunération dans la meilleure configuration d'études ( réussite des concours à Bac + 5) et progression a minima ( 2 ans de différence à l'échelon 9), on obtient le tableau ci-dessous.

On observera que la carrière d'un enseignant professeur des écoles ou certifiés ( le gros des enseignants donc !) est constituée de deux « classes » : la classe normale jusqu'à 45 ou 47 ans, soit la mi-carrière, et la Hors-classe (le passage au « hors-classe » est un peu compliqué et sera omis ici).

Et si on croise ces données avec le SMIC mensuel brut actuellement de 1521,22, on obtient ce résultat donc, pour des nouveaux entrants dans la carrière avec BAC + 5 et l'obtention d'un concours.

capture-d-ecran-3

Il en est certains pour dire encore que les enseignants sont « trop » payés, arguant du fait que la caissière ou le plombier ou...gagnent moins. Certes. Mais il est bon alors de se reporter aux documents du de l'INSEE, croisant niveau d'études et rémunération. Et comparons ce qui est comparable ( à moins de revendiquer un salaire équivalent pour tous, cadres du privé compris, et indépendant de la formation initiale).

Et on obtient cela :

salaires-etudes-1

 Dit autrement, à sortie de formation initiale depuis 1 à 4 ans, le salaire médian des diplômés du supérieur long ( ce que sont les professeurs des écoles et les certifiés, Bac +5) est de 1860 euros nets alors que celui des professeurs plafonne à 1628, soit déjà un différentiel de 240 euros. Par mois. Fois douze mois. Pendant 4 ans.11.520 euros de chute

A sortie de formation initiale depuis 5 à 10 ans, ce salaire est de 2120 alors qu'il plafonne à 1770,11 pour les certifiés et PE, soit un différentiel de 450 euros. Par mois. Pendant 5 ans. 27.000 euros de chute.

On pourra objecter que les enseignants ont peut-être des primes, non comprises dans ces rémunérations  ( salaire statutaire) : las... On renverra alors aux chiffres officiels des primes des enseignants du public titulaires, page 145 du Bilan social du MEN -2017-2018, une mine de renseignements : 8% pour le premier degré, 15% pour le second.

Et on rappellera sans doute utilement que les enseignants n'ont pas de Comité d'entreprise permettant de bénéficier de tarifs préférentiels sur quoi que ce soit, pas de médecine du travail, qu'ils se paient sur leurs deniers leur matériel de travail et souvent, pour les professeurs des écoles, qu'ils achètent aussi une part de ce qui leur est nécessaire pour la classe sur leur argent personnel.

Quand on veut tuer son chien, on l'accus...... etc..... Il est aisé de fomenter des clivages entre catégories sociales qui pourraient avoir intérêt à quelque convergence. Trop payés, les enseignants ( dont la moitié au moins pour les professeurs de collège et lycée est du télé-travail, sur leur espace personnel et familial, puisque le métier ne saurait se réduire au temps de présence devant les élèves, pas plus que le travail d'un journaliste ne consiste en son temps de présence à l'écran ou sur les ondes, ou le travail du comédien – avec lequel les enseignants ont des similitudes, même si on applaudit peu à la performance d'une présence en scène de 4, 5, 6, 7 heures d'affilée, devant un public parfois quelque peu rétif ou agité) en sa présence sur le plateau.

Quand tu n'as pas une Rollex à 50 ans, disait d'aucun.... Avec 2300 euros net par mois, allons soyons fou, 2500 euros à 50 ans...elle est loin, la Rollex....

C'est d'ailleurs ce que confirme une étude sur laquelle Les Echos s'appuie en Avril 2018...Des Bac + 5, les enseignants entrants ( auxquels les grilles actuelles s'appliquent)  cumulant des salaires statutaires bruts sur l'ensemble de leur carrière de 1.367.175 euros ( hors primes de 8 à 15% et hors heures supplémentaires) , payés comme des Bac +3...

Et on s'étonnera que 45% des établissements aient un ou des enseignants manquants, comme on l'apprenait ce matin... Qu'on ne trouve plus, notamment, d'enseignants en mathématiques....

500.000 euros de chute ? Ca fait au moins une Rollex... Et avec 500.000 euros de plus, ça ferait surtout une retraite plus conséquente – ce qui ne sera donc pas le cas dans la retraite par points promise par le gouvernement, puisque la paupérisation massive des enseignants à leur retraite, déjà sous-payés sur leur carrière, est en marche – à moins d'une lutte active !


screenshot-2019-09-18-bac-2-vs-bac-5-le-match-des-salaires






Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.