PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mai 2019

PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

Recyclage du plastique : tous concernés, mais est il déjà trop tard ?

Ce sont plusieurs centaines de millions de tonnes de plastique qui sont produits tous les ans dont la plupart sont jetables et finissent tout simplement en déchets.

PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Certains d’entre eux sont brûlés d’autres enfouis et quelques millions de tonnes finissent leur course dans les océans, les déchets plastiques flottant ne representeraient d'ailleurs que 1% du plastique dans l'océan, ce qui laisse imaginer l'ampleur de la catastrophe sous marine. Devant ce fléau mondial d’une pollution aux effets désastreux sur l’environnement mais pas seulement certaines voix s’élèvent pour accélérer le processus de recyclage du plastique qui a encore un peu de mal à s’imposer face à une industrie toute puissante. Même si des initiatives voient le jour, si certaines marques proposent aujourd’hui des produits de consommation plus responsables d’autres continuent de proposer des coques d'iPhones quasi jetables alors qu’autres alternatives existent (bambou etc.). N'oublions pas non plus les consommables (cartouches d'encres, couches culottes etc.. qui representent des volumes de plastiques colossaux). Même s’il reste encore un très long chemin à parcourir face à ce problème environnemental titanesque des solutions pourtant apparaissent petit à petit.

Réduire le plastique à terre c’est réduire le plastique en mer

Il n’y a pas de secret pour éviter que les océans continuent de se transformer en une poubelle géante et que les animaux marins périssent échoués sur le sable l’estomac rempli de déchets plastiques, il est urgent de réduire voire d’arrêter petit à petit la production mondiale de plastique. Aujourd’hui il est tout à fait possible de remplacer le plastique par des matériaux recyclés ou de matières plastiques biosourcées comme l’amidon, les algues etc... Jusqu’il y a encore quelques années très peu d’études ont été effectuées sur la quantité de déchets produits dans le monde et les chiffres sont juste effarants. Il s’agit d’une production en moyenne de 300 millions de tonnes par an dont 8 à 12 millions finissent dans les océans. Devant ce constat ahurissant, d’un recyclage balbutiant et de chiffres qui donnent le tournis, des actions territoriales, populaires mais aussi industrielles voient le jour un peu partout dans le monde. Responsabilité des entreprises de biens de consommation, des consommateurs, des gouvernements, personne ne veut vraiment assumer les coûts et encore moins se sentir responsable de continents de plastique à la dérive ainsi de tous les dommages collatéraux.

Tous responsables et tous concernés

Face à cette responsabilité commune, des actions et des changements de consommation peuvent être mis en place afin de ne pas aggraver ni accélérer une situation déjà dramatique. Il est tout à fait envisageable de réduire significativement notre consommation de plastique en privilégiant des matières recyclables ou du plastique compostable. N’oublions pas que en tant que consommateur nous avons un pouvoir incroyable que nous sous-estimons. Nous pouvons très bien choisir un soda dans une bouteille en verre ou en plastique recyclé, réutiliser nos sacs en plastique, privilégier des assiettes en carton plutôt qu’en plastique… bref nous tourner vers une consommation plus responsable en privilégiant des alternatives durables.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Guerre en Ukraine : des Français collaborent avec la « justice » de Poutine
Depuis le lancement de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs militants français d’extrême droite fabriquent des preuves de crimes de guerre ukrainiens pour un faux tribunal russe.
par Elie Guckert
Journal — Afrique
Burkina Faso : récit d’un putsch sur fond de rejet de la France
Huit mois après avoir pris le pouvoir par la force, le lieutenant-colonel Damiba a été déchu à son tour. Les « néo-putschistes » et des activistes l’ont présenté comme le suppôt de la France afin de mobiliser la jeunesse. Sans cela, ils ne seraient peut-être jamais arrivés à leurs fins.
par Rémi Carayol
Journal
Comment l’exportation de lait et de viande « bas de gamme » démultiplie la catastrophe écologique
Dans un rapport publié mardi 4 octobre, Greenpeace, Oxfam et Réseau Action Climat analysent les conséquences de l’élevage français destiné au marché international. Un désastre environnemental et une concurrence déloyale pour les pays importateurs.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost