patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mars 2016

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

L'appel de Grande-Synthe !

Jean-François Cordet, le préfet du Nord, a mis en demeure lundi 7 mars au soir Damien Carême, maire de Grande-Synthe, de présenter l’arrêté municipal qui a autorisé l’ouverture du camp qu'il a mis sur pied pour remplacer l'actuel bidonville du Basroch, « malgré l’avis défavorable » de la commission de sécurité… On croit rêver !!!!! ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous ne sommes pas dangereux, nous sommes en danger

         L’appel de Grande-Synthe !

     Pour soutenir Damien Carême, maire de Grande-Synthe,

     cliquez ICI 

   Grande-Synthe, commune de 22.000 habitants, aux portes de Dunkerque, a décidé d'accueillir plutôt que de les refouler, les réfugié(e)s de guerre.

Son maire, Damien Carême, a ainsi récemment fait le choix de déménager le bidonville du Basroch, où plus de 2.000 personnes tentaient de survivre, vers une nouvelle infrastructure de cabanons chauffés. C'est le premier camp humanitaire français aux normes internationales.

 Mais le Préfet du Nord ne l'entend pas de cette oreille.

Le temps de l’indignation semble révolu. Il va nous falloir passer à la révolte !

Il n’est plus temps, j’en ai bien peur, de discuter, d’argumenter, de partager avec ceux qui nous gouvernent un quelconque point de vue.

Ils n’en sont plus capables. L’ont-ils jamais été ?

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Moi, citoyen indigné jusqu’ici de ce que l’on faisait en mon nom, j’en appelle désormais à toutes celles et tous ceux qui n’en peuvent plus de cette honte que la France, comme la plupart des pays européens, fait peser sur nous dans sa façon de considérer la question des réfugié(e)s.

Car, n’en déplaise à certains, ce ne sont pas de simples « migrants » ce sont, malgré notre médiocrité à penser, des réfugié(e)s de guerre.

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

L’histoire se souviendra de tout cela : de Hollande, de Walls, de Cazeneuve, de la légion d’honneur, la plus haute distinction française, au prince héritier d'Arabie Saoudite le 4 mars dernier, de ce déshonneur-là.

Elle se souviendra aussi de Giusi Nicolini, la maire de Lampedussa, abandonnée de tous au moment d’accueillir le flot de migrants qu’elle accueille pourtant bel et bien ; de celui de Lebos, Spyros Galinos, qui prend vaillament le même chemin ; de l’appel solennel, lancé par Philippe Lamberts à la France et à toute l’Europe, le 9 mars dernier au Parlement européen, afin qu’elle se ressaisisse ; de quelques autres aussi, comme Damien Carême, maire de Grande-Synthe, que Jean-François Cordet, le préfet du Nord, a mis en demeure lundi 7 mars au soir, de présenter l’arrêté municipal qui a autorisé l’ouverture du camp qu'il a mis sur pied pour remplacer l'actuel bidonville du Basroch  « malgré l’avis défavorable » de la commission de sécurité…

On croit rêver !!!!!

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Pour que cesse peut-être un jour ce cauchemar dans lequel on veut nous maintenir, je vous demande de dire NON ! ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Damien Carême, maire de Grande-Synthe, fait à leur place ce que les représentants d’un état digne des valeurs de notre république, auraient dû entreprendre depuis bien longtemps.

Soutenons tous ensemble Damien Carême, maire de Grande-Synthe et exigeons que, non seulement, toute mise en demeure soit annulée dans les plus brefs délais, mais qu’au contraire, on donne enfin à celui qui en a pris l’heureuse initiative, tous les moyens nécessaires pour que Grande-Synthe devienne un modèle. 

Qu’un accueil digne de ce nom existe enfin en France !  

Pour soutenir Damien Carême, maire de Grande-Synthe, cliquez ICI 

Bien amicalement,

Patrice Dubosc

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan