Pour un contrôle anti-dopage des cadres et des dirigeants au travail

Le Tour de France est parti. Le sport est un laboratoire dont les résultats, les abus et les pratiques s'observent ailleurs. La concurrence est le nom de la compétition économique. A quand un contrôle anti-dopage des managers et des cadres au travail ? Cela participerait peut être efficacement à la prévention du harcèlement et de la dégradation des conditions de travail qui poussent au suicide

 

Les forçats de la route | Les Editions de Londres

« Les forçats de la route » est un reportage d'Albert Londres paru sous la forme d'articles du Petit Parisien entre le 22 Juin 1924 et le 20 Juillet 1924. Le journaliste y couvre le tour de France de l'été 1924. « Les forçats de la route » est aussi connu sous le titre « Tour de France, tour de souffrance ».

La condition ouvrière - Simone Weil

En décembre 1934, Simone Weil entre comme «manœuvre sur la machine» dans une usine. Professeur agrégé, elle ne se veut pas «en vadrouille dans la classe ouvrière», mais entend vivre la vocation qu'elle sent être sienne : s'exposer pour découvrir la vérité. Car la vérité n'est pas seulement le fruit d'une pensée pure, elle est vérité de quelque chose, expérimentale, «contact direct avec la réalité».
Ce sera donc l'engagement en usine, l'épreuve de la solidarité des opprimés - non pas à leurs côtés, mais parmi eux.

" Plaidoyer pour une propriété anticapitaliste " Gilbert Keith Chesterton

Inédit en langue française, ce "Plaidoyer" de G.K. Chesterton est l'un de ses principaux ouvrages de réflexions politiques. Dans ce recueil d'essais de 1926, le grand écrivain britannique, que la France redécouvre actuellement, s'emploie à dessiner sans dogmatisme les principes qui pourraient guider une société vraiment humaine entre les écueils du totalitarisme collectiviste et du chaos d'un capitalisme "bling bling" qui ne profite qu'à des privilégiés.

" Etre consommé : une critique chrétienne du consumérisme " William T. Cavanaugh 2007 (ne serait-il pas plus pertinent de faire la critique de la société de marché ? Le consommateur ne se lève pas le matin avec le souci d'accroître les profits, détruire l'environnement, mépriser la dignité de la personne au travail, polluer, gaspiller ou spolier les ressources naturelles)

Li Chunmei, une Chinoise de 19 ans, est morte après avoir travaillé sans interruption 16 heures par jour pendant 6o jours d'affilée, à fabriquer des peluches pour les enfants des pays " développés ". Nous achetons. Ils meurent. 

Psychotropes, drogues… La majorité des actifs se dope pour mieux travailler

Du tabac au cannabis en passant par les psychotropes et la cocaïne, la majorité des actifs prend des substances pour mieux travailler, ou mieux supporter son travail. Un phénomène croissant qui inquiète les professionnels. Par Mégane Fleury (mise à jour avec l'étude sur le stress montrant que 25% des salariés mettent leur santé en danger du fait du travail)

L'extase totale - Norman OHLER - Éditions La Découverte

La drogue est la continuation de la politique par d’autres moyens : telle est sans doute l’une des leçons les plus méconnues du IIIe Reich… Découverte au milieu des années 1930 et commercialisée sous le nom de pervitine, la méthamphétamine s’est bientôt imposée à toute la société allemande. Des étudiants aux ouvriers, des intellectuels aux dirigeants politiques et aux femmes au foyer, les petites pilules ont rapidement fait partie du quotidien, pour le plus grand bénéfice du régime : tout allait plus vite, on travaillait mieux, l’enthousiasme était de retour, un nouvel élan s’emparait de l’Allemagne.

Suicide au travail : les DRH face à la « conspiration du silence »

Il a fallu attendre les séries de suicides qui ont frappé diverses grandes entreprises privées et publiques à partir de 2007 (Renault, France Télécom, Peugeot, BNP Paribas, IBM, HSBC, La Poste, EDF, Sodexho, etc.) pour que le problème soit propulsé sur le devant de la scène médiatique, contribuant à la prise de conscience collective des « risques psychosociaux au travail » (Nasse et Légeron, 2008). Ces suicides se produisent dans des milieux sociaux très différents (grandes entreprises, PME, banques, hôpitaux, établissements scolaires, etc.) et frappent désormais toutes les catégories socioprofessionnelles : les ouvriers, les employés mais aussi et surtout les cadres, sans parler des dirigeants de petites et moyennes entreprises lors de faillites (Bah et Gaillon, 2016).

Chez Engie, le burn out menace jusqu’au sommet de l’entreprise 18 février 2019 Par Dan Israel

Un rapport de la médecine du travail révélé par Mediapart indique qu’en 2017, un quart des « top executives » du groupe français étaient entrés « dans la spirale du burn out ». Ce chiffre alarmant a déclenché plusieurs réponses de la direction, qui assure que la situation est en voie de rétablissement. Mais des hauts cadres critiquent une « gestion des ressources humaines complètement défaillante ».

Le travail m'a tué Par Grégory Mardon, Hubert Prolongeau, Arnaud Delande Editions Futuropolis 2019

Jeune ingénieur, Carlos Pérez se fait embaucher en 1988 par une grande marque automobile. Son rêve d’enfant se réalise. Il monte peu à peu les échelons, se marie, attend un premier enfant…
Sa vie se complique dès lors que la société emménage dans un nouveau lieu, à l’opposé de la banlieue où il vient d’emménager. Une nouvelle génération de cadres arrive avec la nouvelle direction et la machine à broyer se met en marche. On l’envoie suivre le travail d’une usine en Argentine, pour mieux confier la suite de sa mission à un autre cadre. Lui, devra aller en Roumanie, abandonnant provisoirement femme et enfants. Les réunions inutiles se chevauchent, sa hiérarchie devient humiliante, inhumaine.
À bout, harcelé moralement, Carlos va commettre l’irréparable.

Renault condamné pour «faute inexcusable» après le suicide d'un de ses salariés 17 décembre 2009 Par Michaël Hajdenberg

Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Nanterre a reconnu la «faute inexcusable» de Renault, trois ans après le suicide d'un ingénieur au Technocentre de Guyancourt. Cette décision marque une évolution majeure de la jurisprudence.

Le suicide d'un salarié de Renault confirmé comme accident du travail

Jeudi 9 juin, la cour d’appel de Versailles a confirmé que le suicide de Raymond D., salarié du Technocentre Renault de Guyancourt (Yvelines), était bien un accident de travail.

Stagiaire à la City, à 21 ans, il est mort d'avoir trop travaillé - L'Obs

Moritz Erhardt, en stage dans une banque londonienne, est décédé après avoir travaillé 72 heures d'affilée. Un rythme habituel chez ces jeunes loups de la finance. Récit.

Economie : les confessions d'anciens traders - Le Parisien

Alcool, cocaïne : ils se droguent pour tenir au travail - L'Obs

Notre consommation de drogue est rythmée par le capitalisme - Vice

Drogue, alcool : les ravages de l'addiction en entreprise

«Aucun secteur n'est plus épargné», s'alarme une étude de la documentation française consacrée aux risques à la consommation de drogues en milieu professionnel, qui considère que «le phénomène s'est étendu sur cinq ans et que l'on assiste à une augmentation de la consommation de drogues illicites autres que le cannabis». Les métiers de la mer, le journalisme, l'armée, les personnels dirigeants figurent désormais au nombre des secteurs les plus touchés.

Des usagers de drogues qui travaillent ou des salariés qui se droguent - Astrid Fontaine

L’enjeu commercial que représentent les tests de dépistage pour l’industrie pharmaceutique doit être rappelé.

Certains parcours montrent ainsi que la détérioration des relations professionnelles, l’isolement peuvent favoriser la consommation de drogues, qu’elles soient légales ou illégales. Inversement, l’usage de drogues, potentiellement source d’exclusion, peut dans le même temps devenir un outil, voire une condition de l’adaptation sociale et professionnelle. Les médicaments psychotropes peuvent aider des personnes à « tenir le coup ».

Alcool et drogues au travail: une menace pour l'entreprise - L'Express

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.